Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Articles avec #mythes et legendes. catégorie

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Des volcans et des hommes., #Mythes et légendes.

" A long time ago, four giants arrived in the south of Australia. While three of them continued their way through the territory, one of them remained on the spot and crouched . His body then changed into a mountain called Budj Bim and his teeth gradually became molten rock that sprang from his gaping mouth, spilling over the surroundings and shaping the landscape. "

A 19th century drawing of the lake in the crater at the top of Budj Bim. - Doc. Eugène Von Guerard / Science Mag

A 19th century drawing of the lake in the crater at the top of Budj Bim. - Doc. Eugène Von Guerard / Science Mag

Budj Bim (Mt_Eccles) National Park, Victoria - Doc. Wikivisually

Budj Bim (Mt_Eccles) National Park, Victoria - Doc. Wikivisually

This history has been transmitted orally for millennia by the Gunditjmara people. More than a legend according to the scientists who are interested in it ... it was inspired by events produced 37,000 years ago, the eruptions of the volcanoes Budj Bim (Mont Eccles) and Parang kuutcha (Tower Hill), today extinct.

The Gunditjmara established themselves around 30,000 years ago in this region, and used the natural topography and terrain features along the lava flows (Tyrendarra lava flow). The area was provided with fresh water, containing eels , fish and aquatic plants. Men channeled water flows and raised eels for year-round supply (manure for food and trade) into interconnected ponds and wetlands, making it one of Australia's oldest aquaculture systems , near Lake Condah.

Landscape of Gunditjmara territories - near Budj Bim - photo by Kaushik Patowary Blogspot

Landscape of Gunditjmara territories - near Budj Bim - photo by Kaushik Patowary Blogspot

The Gunditjmara were not only confronted with volcanoes; the installation of Europeans in the 1830s was a source of war and massacres, followed by displacement of the surviving populations ... a large part of traditional knowledge was lost during this dark period in their history, but the aborigines are attached to ancestral territory to protect their heritage, and live there with the Budj Bim in focus.

 

Sources:

- Is the aboriginal story of an ancient volcano the oldest story ever told ? - link
- National Heritage Places - Budj Bim National Heritage Landscape - link

- Indigenous volcanoes - link

Localisation des volcans et des tunnels de lave dans la Victoria Western province - Doc. Reseach Gate

Localisation des volcans et des tunnels de lave dans la Victoria Western province - Doc. Reseach Gate

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Des volcans et des hommes., #Mythes et légendes.

" Il y a bien longtemps, quatre géants sont arrivés dans le sud de l'Australie. Alors que trois d'entre eux poursuivait leur chemin à travers le territoire, l'un d'entre eux est resté sur place et s'est accroupi. Son corps s'est alors changé en une montagne appelée Budj Bim et ses dents sont peu à peu devenues de la roche en fusion qui a jailli de sa gueule béante, se déversant sur les environs et façonnant le paysage."

Un dessin du 19ème siècle du lac dans le cratère au sommet de Budj Bim. - Doc. Eugène Von Guerard

Un dessin du 19ème siècle du lac dans le cratère au sommet de Budj Bim. - Doc. Eugène Von Guerard

Budj Bim (Mt_Eccles) National Park, Victoria  - Doc. Wikivisually

Budj Bim (Mt_Eccles) National Park, Victoria - Doc. Wikivisually

Cette histoire s'est transmise oralement depuis des millénaires par le peuple Gunditjmara. Plus qu'une légende selon les scientifiques qui s'y sont intéressé ... elle s'est inspiré d'événements produits il y a 37.000 ans, les éruptions des volcans Budj Bim ( Mont Eccles ) et Parang kuutcha (Tower Hill), aujourd'hui éteints.

Les Gunditjmara se sont établis il y a environ 30.000 ans dans cette région, et ont utilisé la topographie naturelle et les caractéristiques du terrain le long des coulées de lave ( Tyrendarra lava flow ).La zone était pourvue d'eau douce, contenant des anguilles, des poissons et des plantes aquatiques. Les hommes ont canalisé les débits d'eau et élevé des anguilles pour un approvisionnement durant toute l'année (fumure pour le nourriture et le commerce) dans des étangs et des zones humides reliées entre elles, constituant ainsi un des plus vieux système aquacole australien, à proximité du lac Condah.

Paysage des terres Gunditjmara - à proximité du Budj Bim - photo by Kaushik Patowary Blogspot

Paysage des terres Gunditjmara - à proximité du Budj Bim - photo by Kaushik Patowary Blogspot

Les Gunditjmara n'ont pas été confronté qu'aux seuls volcans ; l'installation des européens dans les années 1830 a été source de guerre et de massacres, suivies de déplacements des populations survivantes ... une grande partie des connaissances traditionnelles ont été perdues au cours de cette période noire de leur histoire, mais les aborigènes se sont accrochés au territoire ancestral pour protéger leur héritage, et y vivre avec le Budj Bim en point de mire.

 

Sources :

- L'histoire aborigène d'un ancien volcan est-elle la plus ancienne histoire jamais racontée ? - link

- National Heritage Places - Budj Bim National Heritage Landscape - link 

- Indigenous volcanoes - link 

Localisation des volcans et des tunnels de lave dans la Victoria Western province - Doc. Reseach Gate

Localisation des volcans et des tunnels de lave dans la Victoria Western province - Doc. Reseach Gate

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #Mythes et légendes.

In the western branch of the Great African Rift, in North Kivu, areas of depression called mazuku in the Kinyabwisha dialect (a dialect of Rwanda), which can be translated as "devil's breath" or "devilish wind", are dangerous and often lethal to both humans and animals.

These mazuku bags are created when carbon dioxide, heavier than air, accumulates in cuvettes or depressions in high concentrations, well above the lethal threshold of 15%. Isotope analysis indicates that this CO2 originates from the upper mantle (Vaselli & al 2003).

Location of mazuku on the northern shore of Lake Kivu - Map B. Smets, GORISK RMCA - 2010

Location of mazuku on the northern shore of Lake Kivu - Map B. Smets, GORISK RMCA - 2010

Location of the main mazuku areas in the Virunga Volcanic Province - 1. North coast of Lake Kivu; 2. Lake Ondo area; 3 Kamikoni area; 4. Mbilibaliba area .- volcanoes are shown in white (Location after Verschuren, 1965, and Smets et al., 2010)

Location of the main mazuku areas in the Virunga Volcanic Province - 1. North coast of Lake Kivu; 2. Lake Ondo area; 3 Kamikoni area; 4. Mbilibaliba area .- volcanoes are shown in white (Location after Verschuren, 1965, and Smets et al., 2010)

This phenomenon is known in other parts of the African rift, and the rumor associated it with the elephant cemetery ... the elephants were in reality trapped in these carbon dioxide filled depressions and died in a group, accrediting the legend.

Although carbon dioxide is colorless and odorless, some field observations can detect mazuku areas:

- A particular vegetation characterizes them. The surroundings are colonized by very green grasses, papyrus and sometimes bamboos, while the centers are devoid of vegetation or have reduced vegetation, and alteration of the rock, presenting a blackish to dark gray color (alteration of the silicate minerals / Smets & others 2010)

- A feeling of warmth, reinforced by reduced ventilation, is reported by scientific observers.

- The presence of dead animals (insects, birds, goats and cows) is an indicator of mazuku. They died there due to an accumulation of gases by gravity, in the absence of ventilation

Carbon dioxide concentrations in a mazuku near Goma bordering Lake Kivu, with wind and no wind blowing - (c) B. Smets, RMCA - 2010. / Gorisk

Carbon dioxide concentrations in a mazuku near Goma bordering Lake Kivu, with wind and no wind blowing - (c) B. Smets, RMCA - 2010. / Gorisk

Dry carbon dioxide fumigates on a Nyamuragira lava flow of 1938 - the flame burns in the air, but goes out when lowered into a CO2-filled depression - photo by M.Tuttle 02.1989 / USGS
Dry carbon dioxide fumigates on a Nyamuragira lava flow of 1938 - the flame burns in the air, but goes out when lowered into a CO2-filled depression - photo by M.Tuttle 02.1989 / USGS

Dry carbon dioxide fumigates on a Nyamuragira lava flow of 1938 - the flame burns in the air, but goes out when lowered into a CO2-filled depression - photo by M.Tuttle 02.1989 / USGS

In the Goma region, these mazuku areas are located in a 3-km-wide strip bordering Lake Kivu, which corresponds to an area where volcanic cones of phreatic or phreatomagmatic origin are located ... suggesting a link possible between mazuku and the hydrothermal volcanic system.

These depressions are created by the superposition of lava flows, by the collapse of lava tunnels, or directly associated with fractures and open faults.

The high number of people displaced by regional conflicts aggravates the situation, as they have established, in ignorance, camps in places where the local population never wanted to settle

Sign indicative of danger - photo P.Aventurier / Getty image

for fear of mazuku.
Various NGOs have posted warning signs, which are not always taken into consideration, and / or removed by the population who believe that the situation has improved. The problem is complicated because it requires the budgeting of information media, and that of necessary information.

The measurements show that 15 years after the devastating eruption of Nyiragongo in 2002, the mazuku, already present before this event, are still present, and the CO2 concentrations have not diminished over time, contrary to local beliefs.

Measuring carbon dioxide in a mazuku - note: the difference between the center of mazuku and the surrounding area (vegetation and rock) - photo skyscrapercity

Measuring carbon dioxide in a mazuku - note: the difference between the center of mazuku and the surrounding area (vegetation and rock) - photo skyscrapercity

Skeleton of a dog found in a mazuku on the flanks of Nyamuragira / DRC - photo JP. Lockwood 1989 / USGS

Skeleton of a dog found in a mazuku on the flanks of Nyamuragira / DRC - photo JP. Lockwood 1989 / USGS

Sources:

- Echoes of Monusco - The UN and its partners concerned about the danger of mazuku in Goma and its surroundings - by Cl.Padovan and D.Tedesco

Thanks to Thierry Sluys for the link

- GORISK - Mazuku

- Journal of Water and Environmental Sciences - Mazuku Risks in the Goma Region, DRC - by M. Kasereka & al. - link

- Dry gas winds ("mazuku") in North-Kivu, Democratic Republic of Congo: Training and Risk Assessment - B.Smets, D.TTedesco & al.- link

- New York Times - Deadly Gas Flows Add a Lake of Perils

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #Mythes et légendes.

Dans la branche ouest du Grand rift Africain, dans le nord Kivu, des zones de dépression appelées mazuku en dialecte Kinyabwisha (un dialecte du Rwanda) , et pouvant se traduire par "souffle du diable" ou "vent diabolique", sont dangereuses et souvent mortelles tant pour les humains que les animaux.

Ces poches de mazuku sont créées lorsque du dioxyde de carbone, plus lourd que l'air, s'accumule dans des cuvettes ou dépressions en concentrations élevées, dépassant largement le seuil létal de 15%. L'analyse isotopique indique que ce COest originaire du manteau supérieur (Vaselli & al 2003).

Localisation des mazuku sur le littoral nord du lac Kivu - Carte B. Smets, GORISK RMCA – 2010

Localisation des mazuku sur le littoral nord du lac Kivu - Carte B. Smets, GORISK RMCA – 2010

Localisation des zones principales de mazuku dans la Province Volcanique des Virunga -  1. littoral nord du lac Kivu; 2. zone du lac Ondo ; 3  zone de Kamikoni ; 4 . zone de Mbilibaliba .- les volcans sont indiqués en blanc (Location after Verschuren, 1965, and Smets et al., 2010)

Localisation des zones principales de mazuku dans la Province Volcanique des Virunga - 1. littoral nord du lac Kivu; 2. zone du lac Ondo ; 3 zone de Kamikoni ; 4 . zone de Mbilibaliba .- les volcans sont indiqués en blanc (Location after Verschuren, 1965, and Smets et al., 2010)

Ce phénomène est connu dans d'autres parties du rift africain, et la rumeur l'a associé au cimetière des éléphants ... les éléphants ont été en réalité pris au piège dans ces dépressions remplies de dioxyde de carbone et y sont morts en groupe, accréditant la légende.

Bien que le dioxyde de carbone soit incolore et inodore, quelques observations de terrain permettent de détecter les zones à mazuku:

- Une végétation particulière les caractérise. Les alentours sont colonisés par des herbes bien vertes, des papyrus et parfois des bambous, alors que les centres sont dépourvus de végétation ou présentent une végétation réduite, et une altération de la roche, présentant une couleur noirâtre à gris foncé (altération des minéraux silicatés / Smets & al. 2010)

- Une sensation de chaleur, renforcée par une ventilation réduite, est signalé par les observateurs scientifiques.

- La présence d'animaux morts (insectes, oiseaux, chèvres et vaches) est un indicateur de mazuku. Ils y sont morts suite à une accumulation des gaz par gravité, en absence de ventilation.

Concentrations en dioxyde de carbone dans un mazuku proche de Goma en bordure du lac Kivu, avec vent et sans vent soufflant - (c) B. Smets, RMCA – 2010.  / Gorisk

Concentrations en dioxyde de carbone dans un mazuku proche de Goma en bordure du lac Kivu, avec vent et sans vent soufflant - (c) B. Smets, RMCA – 2010. / Gorisk

Fumerolles sèches de dioxyde de carbone sur une coulée de lave du Nyamuragira de 1938 – la flamme brûle dans l'air, mais s'éteint lorsqu'elle est abaissé dans une dépression remplie de CO2 – photo de M.Tuttle 02,1989  / USGS
Fumerolles sèches de dioxyde de carbone sur une coulée de lave du Nyamuragira de 1938 – la flamme brûle dans l'air, mais s'éteint lorsqu'elle est abaissé dans une dépression remplie de CO2 – photo de M.Tuttle 02,1989  / USGS

Fumerolles sèches de dioxyde de carbone sur une coulée de lave du Nyamuragira de 1938 – la flamme brûle dans l'air, mais s'éteint lorsqu'elle est abaissé dans une dépression remplie de CO2 – photo de M.Tuttle 02,1989 / USGS

Dans la région de Goma, ces zones de mazuku sont localisées dans une bande large de 3 km en bordure du lac Kivu, qui correspond à une zone où sont situés des cônes volcaniques d'origine phréatique ou phréatomagmatique ... ce qui suggère un lien possible entre mazuku et le système volcanique hydrothermal.

Ces dépressions sont crées par la superposition des coulées de lave, par l'effondrement de tunnels de lave, ou directement associées à des fractures et failles ouvertes.

Le nombre élevé de personnes déplacées par les conflits régionaux aggrave la situation, car ils ont établis, par ignorance, des camps à des endroits où la population locale n'a jamais voulu s'installer par crainte des mazuku.

Pancarte indicative de danger - photo P.Aventurier / Getty image

Différentes ONG ont installé des panneaux d'avertissement , qui ne sont pas toujours pris en considération, et /ou enlevés par la population qui croit que la situation s'est améliorée. Le problème se complique donc car il nécessite la budgétisation des supports d'information, et celle d'une nécessaire information.

Les mesures montrent que 15 ans après l'éruption dévastatrice du Nyiragongo en 2002, les mazuku, déjà présents avant cet événement, sont toujours présents, et les concentrations en CO2 n'ont pas diminuées avec le temps, contrairement aux croyances locales.

Mesure du dioxyde de carbone dans un mazuku - à noter: la différence entre le centre du mazuku et les environs (végétation et roche) - photo skyscrapercity

Mesure du dioxyde de carbone dans un mazuku - à noter: la différence entre le centre du mazuku et les environs (végétation et roche) - photo skyscrapercity

Squelette de chien retrouvé dans un mazuku sur le flancsud du Nyamuragira / RDC – photo JP. Lockwood 1989 / USGS

Squelette de chien retrouvé dans un mazuku sur le flancsud du Nyamuragira / RDC – photo JP. Lockwood 1989 / USGS

Sources :

- Echos de la Monusco – L'ONU et ses partenaires préoccupés par le danger du mazuku à Goma et ses environs – par Cl.Padovan et D.Tedesco

Merci à Thierry Sluys pour le lien

- GORISK – Mazuku

- Journal of Water and environmental Sciences - Les risques liés aux mazuku dans la région de Goma, RDC - par M.Kasereka & al. - link

- Dry gas vents (“mazuku”) in Goma region (North-Kivu, Democratic Republic of Congo): Formation and risk assessment – B.Smets, D.TTedesco & al.- link 

- New York Times - Deadly Gas Flows Add to a Lake’s List of Perils

 

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Mythes et légendes.
Lake Agnano. - Colored engraving by Pietro Fabris, 1776. - a click to enlarge

Lake Agnano. - Colored engraving by Pietro Fabris, 1776. - a click to enlarge

The Agnano Basin is the oldest crater of the third eruptive period of the Phlegraean Fields, dated from 8,000 to 3,900 years ago. With a circumference of 6.5 km, it collapsed on its west and north sides because of the subsequent formation of the Solfatara craters and the Astroni; it ends in the southwest at Mount Spina and east at Monte Sant'Angelo.

The site has been known since antiquity, and ruins of Roman baths are visible on the slopes of Mount Spina.

Lago d'Agnano (Napoli) - Lake view in the 1860s - photo Giorgio Sommer - one click to enlarge

Lago d'Agnano (Napoli) - Lake view in the 1860s - photo Giorgio Sommer - one click to enlarge

The gates of hell -2 : Grotta del Cane and lago d'Agnano.

Until 1870, the Agnano basin hosted a lake, appeared in the eleventh century, following seismic phenomena called bradyseism, which means a rise or a slow decline in the ground level of volcanic origin. The basin is fed by 75 thermo-mineral sources, with a temperature of up to 75 ° C, which has been used for retting flax, polluting and smelly. It was emptied artificially and dried in 1870.

Antique engraving of Lake Agnano and the Grotto of the Dog - 1572 / Braun & Hogenberg - to notice: the dog immersed in the waters of the lake. - a click to enlarge

Antique engraving of Lake Agnano and the Grotto of the Dog - 1572 / Braun & Hogenberg - to notice: the dog immersed in the waters of the lake. - a click to enlarge

Lake Agnano and Grotta del Cane - watercolor  Sieur Rogissart (18 ° s) - one click to enlarge

Lake Agnano and Grotta del Cane - watercolor Sieur Rogissart (18 ° s) - one click to enlarge

This setting not at all enchanting did not prevent it from being visited by foreigners and travelers of the "Grand tour" attracted by the "Grotta del Cane". For a few coins, a small dog was placed on the ground of the cave and showed in a few seconds signs of asphyxiation; Quickly released in the open air, or immersed in the waters of Lake Agnano, he "resuscitated" ... much to the astonishment of the tourists of the time, including Goethe, Alexander Dumas Sr. and Mark Twain.

Grotta del Cane - a guide shows a dog asphyxiated to a couple of tourists - drawing Arthur Mangin 1865

Grotta del Cane - a guide shows a dog asphyxiated to a couple of tourists - drawing Arthur Mangin 1865

Grotta del Cane - Agnano - 1920s postcard

Grotta del Cane - Agnano - 1920s postcard

The dog was intoxicated with volcanic carbon dioxide, which was denser than air and stagnant in the deep parts. The local guides, who held the animal for a moment, were unaffected as they protruded from the stale air layer.

The Cave of the Dog has been described and illustrated many times in the 19th century. It has recently been visited by Italian speleologists, who interpreted it as a cavity created by man in antiquity to serve as a sudatorium. The carbon dioxide level was measured at 9.9%. Prolonged exposure in an atmosphere with 5% CO2 can induce irreversible health effects, and above 6% lead to unconsciousness and death.

Alfred Swaine Taylor Diagram 1832 / The London Medical and Physical Journal, explaining the principle used at the Cave of the Dog

Alfred Swaine Taylor Diagram 1832 / The London Medical and Physical Journal, explaining the principle used at the Cave of the Dog

 Grotta del Cane - surveys carried out in 2001 by the speological research center.

Grotta del Cane - surveys carried out in 2001 by the speological research center.

Sources:
- Napoli Underground - The Ancient Thermal Baths of Agnano & the Grotto of the Dog
- Napoli Underground - Il mistero del lago di Agnano
- Volcanic Gases May Explain The Deadly Effects Of Ancient Sacrificial Chambers - Bressan D

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Mythes et légendes.
Le lac d'Agnano. -  Gravure colorée de Pietro Fabris, 1776.

Le lac d'Agnano. - Gravure colorée de Pietro Fabris, 1776.

Le bassin d'Agnano est le plus ancien cratère de la troisième période éruptive des Champs Phlégréens, datée d'il y a 8.000 à 3.900 ans. D'une circonférence de 6,5 km, il s'est effondré sur ses côtés ouest et nord à cause de la formation ultérieure des cratères Solfatara et de l'Astroni ; il se termine au sud-ouest au Mont Spina et à l'est au Mont Sant'Angelo.

Le site est connu depuis l'antiquité, et des ruines de thermes romains sont visibles sur les pentes du Mont Spina.

Lago d'Agnano (Napoli) - Vue du lac dans les années 1860 - photo Giorgio Sommer - un clic pour agrandir

Lago d'Agnano (Napoli) - Vue du lac dans les années 1860 - photo Giorgio Sommer - un clic pour agrandir

Les Portes des Enfers : la Grotta del Cane et le lago d'Agnano.

Jusqu'en 1870, le bassin d'Agnano accueillait un lac, apparu au XI° siècle, suite à des phénomènes sismiques appelés bradyséisme, qui désigne une remontée ou une baisse lente du niveau du sol d'origine volcanique. L'alimentation du bassin est assuré par 75 sources thermo-minérales, de température allant jusqu'à 75°C ce qui lui a valu d'être utilisé pour le rouissage du lin, polluant et malodorant. Il fut vidé artificiellement et séché en 1870.

Gravure antique du lac d'Agnano et de la Grotte du Chien – 1572 / Braun & Hogenberg  -  à remarquer :  le chien plongé dans les eaux du lac. -  un clic pour agrandir

Gravure antique du lac d'Agnano et de la Grotte du Chien – 1572 / Braun & Hogenberg - à remarquer : le chien plongé dans les eaux du lac. - un clic pour agrandir

Le lac d'Agnano et la Grotta del Cane – eau forte aquarellée  Sieur de Rogissart (18°s) - un clic pour agrandir

Le lac d'Agnano et la Grotta del Cane – eau forte aquarellée Sieur de Rogissart (18°s) - un clic pour agrandir

Ce cadre pas du tout enchanteur ne l'a pas empêché d'être visité par des étrangers et voyageurs du "Grand tour" attirés par la " Grotta del Cane ". Pour quelques pièces, un petit chien était placé sur le sol de la grotte et montrait en quelques secondes des signes d'asphyxie ; sorti rapidement à l'air libre, ou plongé dans les eaux du lac d'Agnano, il "ressuscitait" ... au grand étonnement des touristes de l'époque, dont ont fait partie Goethe, Alexandre Dumas père et Mark Twain.

Grotta del Cane – un guide montre un chien asphyxié à un couple de touristes – dessin Arthur Mangin 1865

Grotta del Cane – un guide montre un chien asphyxié à un couple de touristes – dessin Arthur Mangin 1865

Grotta del Cane  - Agnano - carte postale de 1920

Grotta del Cane - Agnano - carte postale de 1920

Le chien était intoxiqué par du dioxyde de carbone d'origine volcanique, plus dense que l'air et stagnant dans les parties profondes. Les guides locaux, qui y maintenaient un instant l'animal, n'étaient pas affecté puisque dépassant de la couche d'air vicié.

La Grotte du Chien a été décrite et illustrée à maintes reprises au 19° siècle. Elle a été visitée récemment par des spéléomogues Italiens, qui l'ont interprétée comme une cavité créeé de main d'homme dans l'antiquité pour servir de sudatorium. Le taux de dioxyde de carbone a été mesuré à 9,9%. Une exposition prolongée dans une atmosphère à 5% de CO2 peut induire des effets irréversibles sur la santé, et au dessus de 6% conduire à de l'inconscience et la mort.

Schéma d'Alfred Swaine Taylor 1832 / The London Medical and Physical Journal, expliquant le principe utilisé à la Grotte du Chien

Schéma d'Alfred Swaine Taylor 1832 / The London Medical and Physical Journal, expliquant le principe utilisé à la Grotte du Chien

Grotta del Cane - relevés effectués en 2001 par le centre de recherche spéologique.

Grotta del Cane - relevés effectués en 2001 par le centre de recherche spéologique.

Sources : 
- Napoli Underground - The Ancient Thermal Baths of Agnano & the Grotto of the Dog
- Napoli Underground - Il mistero del lago di Agnano
- Volcanic Gases May Explain The Deadly Effects Of Ancient Sacrificial chambers  - Bressan D

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Mythes et légendes.

Franchir les portes de l'enfer et y survivre ... les romains le pensaient possible et organisaient des sacrifices élaborés en divers endroits de la Méditerranée où étaient disséminées les entrées des enfers, comme à Delphes, en Grèce, et Didyme, en Asie mineure.

Hiérapolis - le Plutonium  - photo  Seynhaeve

Hiérapolis - le Plutonium - photo Seynhaeve

Redécouverte il y a seulement 7 ans, la porte de l'enfer de l'ancienne cité de Hiérapolis, située en Anatolie (actuelle Turquie), près de Pamukkale. Fondée vers 190 avant JC par Eumenes II, roi de Pergame, la cité abrite une arène rectangulaire et ouverte, surmontée d'un temple et entourée de sièges en pierre.

Une porte, appelée Plutonium, ou sanctuaire de Pluton, dieu du monde souterrain, est construite dans un mur de cette arène.

Ce sanctuaire jouissait d'une grande notoriété, selon les écrits d'auteurs latins, Strabon et Pline l'ancien. Selon leur description, il s'agit d'une caverne de petites dimensions, dégageant des gaz suffocants s'évaporant de flots d'eau chaude, censé être envoyés par Pluton.

Hiérapolis proche de Pamukkale - la nécropole - photo Roymail

Hiérapolis proche de Pamukkale - la nécropole - photo Roymail

Carte de hiérapolis - Pamukkale - Le Plutonium est marqué du 7 , proche du Temple d'Apollon - les terrasses de travetin de Pamukkale sont à gauche de la carte Doc.http://www.denizlihotel.com

Carte de hiérapolis - Pamukkale - Le Plutonium est marqué du 7 , proche du Temple d'Apollon - les terrasses de travetin de Pamukkale sont à gauche de la carte Doc.http://www.denizlihotel.com

Une vaste zone devant son entrée était interdite d'entrée. Dans les temps anciens, les prêtres y conduisaient des animaux qui y mouraient ; ces prêtres y pénétraient et en sortaient vivants, ce qui leur conférait un grand prestige et un statut de favorisé des dieux.Les visiteurs pouvaient poser, moyennant paiement, des questions à l'oracle de Pluton, le tout sous la bonne gestion du clergé.

L'entrée du Plutonium fut fermé dans les premiers temps de l'ère Chrétienne, au 6°siècle, et endommagé ensuite par les séismes.

Hiérapolis - failles locales - Doc. H.Pfanz

Hiérapolis - failles locales - Doc. H.Pfanz

Une équipe de recherche dirigée par le volcanologue H.Pfanz de l'Université allemande de Duisbourg a étudié plus en détail le potentiel meurtrier du sanctuaire.

Une fissure profonde sous Hiérapolis, appartenant à la zone de fracture Babadag, émet en continu du dioxyde de carbone (présentant des concentrations en radon et hélium retrouvées dans le manteau terrestre), qui se déverse sous forme d'un brouillard visible. Cet endroit est toujours mortel ... des oiseaux qui volent trop près de la porte suffoquent et meurent.

Pfanz et ses collègues ont mesuré la concentration de CO2 dans l'arène au fil du temps. Pendant la journée, la chaleur du soleil dissipe le gaz. Mais la nuit, le gaz, légèrement plus lourd que l'air, se gonfle et forme une nappe de CO2 sur le sol abrité de l'aréna. Il est particulièrement mortel à l'aube, quand la concentration de CO2 à 40 centimètres au-dessus du sol de l'arène atteint 35%, assez pour asphyxier et tuer les animaux ou même les gens en quelques minutes, dit Pfanz. Mais les concentrations diminuent rapidement avec la hauteur.

Des techniques modernes d'analyses démystifient aujourd'hui un phénomène considéré il y a 2.000 ans comme supra-naturel et attribué à la respiration du dieu Pluton.

Pamukkale - terasses de travertin et bassins

Pamukkale - terasses de travertin et bassins

Sources :

- Deadly CO2 gases in the Plutonium of Hierapolis (Denizli, Turkey) – Hardy Pfanz & al.

- Volcanic Gases May Explain The Deadly Effects Of Ancient Sacrificial chambers - Bressan D

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Mythes et légendes.

To cross the gates of hell and to survive there ... the Romans thought it possible and organized elaborate sacrifices in various places of the Mediterranean where the entrances of the underworld were scattered, as in Delphi, in Greece, and Didyme, in Asia Minor. 

Hierapolis - the Plutonium - Seynhaeve photo

Hierapolis - the Plutonium - Seynhaeve photo

Rediscovered only 7 years ago, the hell gate of the ancient city of Hierapolis, located in Anatolia (present-day Turkey), near Pamukkale.

Founded around 190 BC by Eumenes II, King of Pergamum, the city houses a rectangular open arena, surmounted by a temple and surrounded by stone seats.

A gate, called Plutonium, or sanctuary of Pluto, god of the underworld, is built in a wall of this arena.

This sanctuary enjoyed a great notoriety, according to the writings of Latin authors, Strabo and Pliny the Elder. According to their description, it is a cave of small dimensions, releasing suffocating gases evaporating from streams of hot water, supposed to be sent by Pluto.

Hierapolis near Pamukkale - the necropolis - photo Roymail

Hierapolis near Pamukkale - the necropolis - photo Roymail

Map of Hierapolis - Pamukkale : The Plutonium is marked 7th, near the Temple of Apollo - the Pamukkale travetin terraces are on the left of the map Doc.http: //www.denizlihotel.com

Map of Hierapolis - Pamukkale : The Plutonium is marked 7th, near the Temple of Apollo - the Pamukkale travetin terraces are on the left of the map Doc.http: //www.denizlihotel.com

A large area in front of its entrance was forbidden entry. In ancient times, priests brought animals that died there; these priests entered and came out alive, which gave them a great prestige and a status favored by the gods. Visitors could ask, for payment, questions to the oracle of Pluto, all under the good management of the clergy.

The entrance of Plutonium was closed in the early Christian era, in the 6th century, and damaged then by earthquakes.

Hierapolis - local faults - Doc. H.Pfanz

Hierapolis - local faults - Doc. H.Pfanz

A research team led by the volcanologist H. Pfanz of the German University of Duisburg has studied the shrine’s killing potential in greater detail.

A deep fracture under Hierapolis, belonging to the Babadag fracture zone, continuously emits carbon dioxide (with concentrations of radon and helium found in the Earth's mantle), which is discharged in the form of a visible fog. This place is still deadly ... birds flying too close to the door suffocate and die.

Pfanz and his colleagues measured the concentration of CO2 in the arena over time. During the day, the heat of the sun dissipates the gas. But at night, the gas, slightly heavier than air, swells and forms a layer of CO2 on the sheltered floor of the arena. It is particularly deadly at dawn, when the concentration of CO2 at 40 centimeters above the ground of the arena reaches 35%, enough to asphyxiate and kill animals or even people in minutes, says Pfanz. But concentrations decrease rapidly with height.

Modern techniques of analysis today demystify a phenomenon considered 2000 years ago as supra-natural and attributed to the breathing of the god Pluto.

Pamukkale - Travertine terraces and ponds

Pamukkale - Travertine terraces and ponds

Sources:

- Deadly CO2 gases in the Plutonium of Hierapolis (Denizli, Turkey) - Hardy Pfanz et al.

- Volcanic Gases May Explain The Deadly Effects Of Ancient Sacrificial Chambers - Bressan D

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #news, #Mythes et légendes.
The Kasada 2017 at the Gunung Bromo.

The Bromo will be celebrating the 9th and 10th of July. On the 14th day of the month of Kasada, in the Hindu lunar calendar, there is a ritual practiced by the Tengger people, the Yadnya Kasada.
 
The village of Jetak will host various festivities this weekend, including a torchlight parade for two nights, a concert, Gunungsari masks dance, and much more. Artists from East Java and Bali are expected.

Throwing offerings in the Bromo crater - EPA archive images - Fully Handoko - Daily Mail & Reuters.
Throwing offerings in the Bromo crater - EPA archive images - Fully Handoko - Daily Mail & Reuters.

Throwing offerings in the Bromo crater - EPA archive images - Fully Handoko - Daily Mail & Reuters.

The affluence can reach highs at the Bromo during these festivities - EPA archives - Fully Handoko - Daily Mail

The affluence can reach highs at the Bromo during these festivities - EPA archives - Fully Handoko - Daily Mail

It is during this festival that the Tenggers practice offerings of vegetables, fruits and cattle to the Hindu gods, by hurling them into the crater of Bromo volcano. Everything is not lost in this culturo-religious charivari, because the offerings are recovered from the crater by Indonesians belonging to other religions.

The "profiteers" in action in the Bromo crater - Ulet Ifansasti archives - Getty images / 07.2013

The "profiteers" in action in the Bromo crater - Ulet Ifansasti archives - Getty images / 07.2013

A significant number of security personnel is planned: 215 people will be deployed in 13 posts.
The leader of the TNBTS / Taman Nasional Bromo Tengger Semeru advises tourists not to approach the crater during the ritual; And the BVMBG recalled the status of the volcano at Waspada / Alert and prohibited approach within a radius of 2.5 km.
Enforcing these norms by the local will be difficult, given the ritual and religious context for some, and the lure of gain for others ... remains to be hoped that the Gunung Bromo will stand still !
 
Sources:
- Asia One - Mt Bromo ritual of throwing livestock into volcano returns 
- Tahu Berita - Amankan Perayaan Kasada Suku Tengger - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Mythes et légendes., #news, #Actualités volcaniques
Bromo - EPA -  Fully Handoko - Daily Mail

Bromo - EPA - Fully Handoko - Daily Mail

Le Bromo sera en fête ces 9 et 10 juillet. Le 14° jour du mois du Kasada, dans le calendrier lunaire Hindouïste, s'y tient un rituel pratiqué par le peuple Tengger, le Yadnya Kasada.

 

Le village de Jetak va abriter diverses festivités ce week-end, dont une parade à la lueur de torches durant deux nuits, un concert, la danse des masques Gunungsari, et bien d'autres animations. Des artistes en provenance de l'est de Java et de Bali y sont attendus.

Le jet d'offrandes dans le cratère du Bromo - images archives EPA -  Fully Handoko - Daily Mail & Reuters.
Le jet d'offrandes dans le cratère du Bromo - images archives EPA -  Fully Handoko - Daily Mail & Reuters.

Le jet d'offrandes dans le cratère du Bromo - images archives EPA - Fully Handoko - Daily Mail & Reuters.

L'affluence peut atteindre des sommets au Bromo lors de ces festivités - archives EPA -  Fully Handoko - Daily Mail

L'affluence peut atteindre des sommets au Bromo lors de ces festivités - archives EPA - Fully Handoko - Daily Mail

C'est au cours de cette fête que les Tenggers pratiquent des offrandes de légumes, de fruits et de bétail aux dieux Hindous, en les précipitant dans le cratère du volcan Bromo. Tout n'est pas perdu dans ce charivari culturo-religieux, car les offrandes sont récupérées à même le cratère par des Indonésiens appartenent à d'autres religions.

Les "profiteurs" en action dans le cratère du Bromo - archives  Ulet Ifansasti - Getty images / 07.2013

Les "profiteurs" en action dans le cratère du Bromo - archives Ulet Ifansasti - Getty images / 07.2013

Un nombre important de personnel de sécurité est prévu : 215 personnes seront déployées dans 13 postes.

Le responsable du TNBTS / Taman Nasional Bromo Tengger Semeru conseille aux touristes de ne pas approcher du cratère durant le rituel; et le BVMBG rappelle le statut du volcan, à Waspada / alerte et interdit d'approche dans un rayon de 2,5 km.

Faire respecter ces normes par les locaux sera bien difficile, étant donné le contexte rituel et religieux pour les uns, et l'appât du gain pour d'autres ... reste à espérer que le Gunung Bromo se tienne tranquille !

 

Sources :

- Asia One - Mt Bromo ritual of throwing livestock into volcano returns - link

- Tahu Berita - Amankan Perayaan Kasada Suku Tengger – link

Lire la suite

1 2 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog