Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Articles avec #news catégorie

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #news, #Eruptions historiques
Surstsey - eruption of 21.11.1963, qualified since from "Surtseyenne" - photo geology.ohio-state.edu

Surstsey - eruption of 21.11.1963, qualified since from "Surtseyenne" - photo geology.ohio-state.edu

More than fifty years after coming out the Icelandic waters, the volcano-island Surtsey, which has become a laboratory island, still teaches us.
Since 1964, a year after the eruption, research has been carried out on an annual basis.

Surtsey - pioneer vegetation - photo Olafsson E.2012

Surtsey - pioneer vegetation - photo Olafsson E.2012

This year, during the expedition of the Icelandic Institute of Natural History, a new species of insect was found; The species belongs to the family Chloropidae, small flies of the order Diptera. She was able to reach Iceland by the south winds.
A new species of willow, Salix artica, a tiny shrub adapted to life in arctic or subarctic environments, was also observed, coming from the main island. Thus all the willow species found in Iceland are now also present on Surtsey.

Two wells will be drilled in August on Surtsey ( white dots)... each one likely to teach us more about the formation of the island - doc Nature

Two wells will be drilled in August on Surtsey ( white dots)... each one likely to teach us more about the formation of the island - doc Nature

In August of this year, a major drilling project will start on Surtsey, in order to better understand the formation and development of a volcanic island, through an oblique drilling. It will also allow us to see the microbial evolution since the last drilling dating from 1979, while drilling this time parallel to the latter.


One hopes to find the secret of its extraordinary durability ... Surtsey is unique because during its formation, the mixture of high temperature, volcanic materials and sea water created hydrothermal minerals that strengthen the rock.
We return to hoping to find the formula of the strongest concrete in the world, the ancient Roman concrete. Although its formula has been lost in the meanderings of history, it is known to contain volcanic ash and sea water.


Will Surtsey provide the missing link to the durable and resistant concrete formula?
To be continued.

Surtsey Island - photo CanonS2

Surtsey Island - photo CanonS2

Sources :

- Nature news - Iceland drilling project aims to unearth how islands form - Nature 547, 387388 doi:10.1038/nature.2017.22340 - link

- Iceland Review - New Insect Species Discovered on Surtsey – link

- Popular mechanics – Scientists hopr this volcanic island holds the answer to stronger concrete – link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #news, #Eruptions historiques
Surstsey - éruption du 21.11.1963,  qualifiée depuis de "Surtseyenne" - photo geology.ohio-state.edu

Surstsey - éruption du 21.11.1963, qualifiée depuis de "Surtseyenne" - photo geology.ohio-state.edu

Plus de cinquante ans après être sortie des eaux Islandaises, l'île-volcan Surtsey, devenue une île-laboratoire, nous apprend toujours.

Depuis 1964, un an après l'éruption, des recherches ont été effectuées sur base annuelle.

Surtsey -  végétation pionnière - photo Olafsson E.2012

Surtsey - végétation pionnière - photo Olafsson E.2012

Cette année, durant l'expédition de l'Icelandic Institute of Natural History , une nouvelle espèce d'insecte a été trouvée ; l'espèce appartient à la famille des Chloropidae, de petites mouches de l'ordre des diptères. Elle a pu atteindre l'Islande portée par les vents du sud.

Un nouvelle espèce de saule, le Salix artica, un minuscule arbuste adapté à la vie dans des environnements arctiques ou subarctiques, a aussi été observé, venant de l'île principale. Ainsi toutes les espèces de saules trouvées en Islande sont aujourd 'hui aussi présentes sur Surtsey.

Deux puits seront forés au mois d'août sur Surtsey (en pointillé blanc ...  chacun susceptible de nous apprendre plus sur la formation de l'île - doc Nature

Deux puits seront forés au mois d'août sur Surtsey (en pointillé blanc ... chacun susceptible de nous apprendre plus sur la formation de l'île - doc Nature

En août de cette année, un grand projet de forage va démarrer sur Surtsey, afin de mieux comprendre la formation et le développement d'une île volcanique, par l'intermédiaire d'un forage oblique. Elle nous permettra aussi de voir l'évolution microbienne depuis le dernier forage datant de 1979, en forant cette fois parallèlement à ce dernier.

On espère y trouver le secret de son extraordinaire durabilité ... Surtsey est unique car lors de sa formation, le mélange de haute température, de matériaux volcaniques et d'eau de mer a créé des minéraux hydrothermaux qui renforcent la roche.

On en revient à espérer retrouver la formule du béton le plus solide au monde, le béton romain ancien. Bien que sa formule se soit perdue dans les méandres de l'histoire, on sait qu'elle contenait de la cendre volcanique et de l'eau de mer.

Surtsey fournira-t-il le chaînon manquant à la formule de ce béton durable et résistant ?

A suivre.

L'île de Surtsey - photo CanonS2

L'île de Surtsey - photo CanonS2

Sources :

- Nature news - Iceland drilling project aims to unearth how islands form - Nature 547, 387388 doi:10.1038/nature.2017.22340 - link

- Iceland Review - New Insect Species Discovered on Surtsey – link

- Popular mechanics – Scientists hopr this volcanic island holds the answer to stronger concrete – link

 

 

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Eruptions historiques, #news

Une inondation printanière causée par le rivière Þverá au sud de l'Islande en 2003 a exposé des centaines de bouleaux, enterrés depuis des siècles sous des couches de sédiments volcaniques.

Cette forêt , nommée Drumbabót, aurait été anéantie par une débâcle glaciaire massive provoquée par une éruption du volcan Katla.

Certains des bouleaux trouvés dans la forêt préhistorique de Drumbabót mesurent 30 cm de largeur, indiquant que l'Islande avait une couverture forestière prospère avant l'arrivée des colons humains. Photo / Stöð 2.

Certains des bouleaux trouvés dans la forêt préhistorique de Drumbabót mesurent 30 cm de largeur, indiquant que l'Islande avait une couverture forestière prospère avant l'arrivée des colons humains. Photo / Stöð 2.

La découverte de souches de bouleaux, dont certaines mesurent environ 30 cm. de diamètre a permis de préciser la datation d'une grande éruption du Katla. La technique de dendrochronologie, pratiquée par des chercheurs internationaux dont ceux du Service Forestier Islandais, a permis de dater cette éruption de l'an 822-823, des décennies avant qu' Ingólfur Arnarson, le premier colon, ne soit censé être arrivé sur l'île.

 

Drumbabót est une preuve que l'Islande était couverte d'une forêt prospère avant l'arrivée des colons au 9° siècle, comme l'affirme l'Íslendingabók, le Livre des Islandais d'Ari Thorgilsson, Ari Le Savant, daté du 12° siècle, selon la station locale de TV Stöð 2. Les premiers colons auraient dévasté la forêt couvrant l'Islande aux temps "pré-historiques".

L'Islande est aujourd'hui pratiquement dépourvue de forêt, malgré des efforts concertés pour implanter des arbres dans certaines régions.

Drumbabót - restes d'une ancienne forêt mis à jour il y a 14 ans par une inondation  - photo STÖÐ 2/EINAR ÁRNASON

Drumbabót - restes d'une ancienne forêt mis à jour il y a 14 ans par une inondation - photo STÖÐ 2/EINAR ÁRNASON

Íslendingabók - photo http valkyrja.com

Íslendingabók - photo http valkyrja.com

Íslendingabók - photo

Íslendingabók - photo

Drumbabót  - Forêt de bouleaux, telle qu'imaginée par les scientifiques au 9°siècle avant l'établissement humain en Islande  -  Photo The Soil Conservation Service of Iceland.

Drumbabót - Forêt de bouleaux, telle qu'imaginée par les scientifiques au 9°siècle avant l'établissement humain en Islande - Photo The Soil Conservation Service of Iceland.

Sources :

- Iceland Magazine – Scientists precisely date catastrophic eruption through a prehistoric Icelandic forest – link

- Geology - Multi-proxy dating of Iceland's major pre-settlement Katla eruption to 822–823 CE - link

- Ari Thorgilsson – Le Livre des Islandais – link

- Íslendingabók - Fototypisk gengivelse – link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #news, #Mythes et légendes.
The Kasada 2017 at the Gunung Bromo.

The Bromo will be celebrating the 9th and 10th of July. On the 14th day of the month of Kasada, in the Hindu lunar calendar, there is a ritual practiced by the Tengger people, the Yadnya Kasada.
 
The village of Jetak will host various festivities this weekend, including a torchlight parade for two nights, a concert, Gunungsari masks dance, and much more. Artists from East Java and Bali are expected.

Throwing offerings in the Bromo crater - EPA archive images - Fully Handoko - Daily Mail & Reuters.
Throwing offerings in the Bromo crater - EPA archive images - Fully Handoko - Daily Mail & Reuters.

Throwing offerings in the Bromo crater - EPA archive images - Fully Handoko - Daily Mail & Reuters.

The affluence can reach highs at the Bromo during these festivities - EPA archives - Fully Handoko - Daily Mail

The affluence can reach highs at the Bromo during these festivities - EPA archives - Fully Handoko - Daily Mail

It is during this festival that the Tenggers practice offerings of vegetables, fruits and cattle to the Hindu gods, by hurling them into the crater of Bromo volcano. Everything is not lost in this culturo-religious charivari, because the offerings are recovered from the crater by Indonesians belonging to other religions.

The "profiteers" in action in the Bromo crater - Ulet Ifansasti archives - Getty images / 07.2013

The "profiteers" in action in the Bromo crater - Ulet Ifansasti archives - Getty images / 07.2013

A significant number of security personnel is planned: 215 people will be deployed in 13 posts.
The leader of the TNBTS / Taman Nasional Bromo Tengger Semeru advises tourists not to approach the crater during the ritual; And the BVMBG recalled the status of the volcano at Waspada / Alert and prohibited approach within a radius of 2.5 km.
Enforcing these norms by the local will be difficult, given the ritual and religious context for some, and the lure of gain for others ... remains to be hoped that the Gunung Bromo will stand still !
 
Sources:
- Asia One - Mt Bromo ritual of throwing livestock into volcano returns 
- Tahu Berita - Amankan Perayaan Kasada Suku Tengger - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Mythes et légendes., #news, #Actualités volcaniques
Bromo - EPA -  Fully Handoko - Daily Mail

Bromo - EPA - Fully Handoko - Daily Mail

Le Bromo sera en fête ces 9 et 10 juillet. Le 14° jour du mois du Kasada, dans le calendrier lunaire Hindouïste, s'y tient un rituel pratiqué par le peuple Tengger, le Yadnya Kasada.

 

Le village de Jetak va abriter diverses festivités ce week-end, dont une parade à la lueur de torches durant deux nuits, un concert, la danse des masques Gunungsari, et bien d'autres animations. Des artistes en provenance de l'est de Java et de Bali y sont attendus.

Le jet d'offrandes dans le cratère du Bromo - images archives EPA -  Fully Handoko - Daily Mail & Reuters.
Le jet d'offrandes dans le cratère du Bromo - images archives EPA -  Fully Handoko - Daily Mail & Reuters.

Le jet d'offrandes dans le cratère du Bromo - images archives EPA - Fully Handoko - Daily Mail & Reuters.

L'affluence peut atteindre des sommets au Bromo lors de ces festivités - archives EPA -  Fully Handoko - Daily Mail

L'affluence peut atteindre des sommets au Bromo lors de ces festivités - archives EPA - Fully Handoko - Daily Mail

C'est au cours de cette fête que les Tenggers pratiquent des offrandes de légumes, de fruits et de bétail aux dieux Hindous, en les précipitant dans le cratère du volcan Bromo. Tout n'est pas perdu dans ce charivari culturo-religieux, car les offrandes sont récupérées à même le cratère par des Indonésiens appartenent à d'autres religions.

Les "profiteurs" en action dans le cratère du Bromo - archives  Ulet Ifansasti - Getty images / 07.2013

Les "profiteurs" en action dans le cratère du Bromo - archives Ulet Ifansasti - Getty images / 07.2013

Un nombre important de personnel de sécurité est prévu : 215 personnes seront déployées dans 13 postes.

Le responsable du TNBTS / Taman Nasional Bromo Tengger Semeru conseille aux touristes de ne pas approcher du cratère durant le rituel; et le BVMBG rappelle le statut du volcan, à Waspada / alerte et interdit d'approche dans un rayon de 2,5 km.

Faire respecter ces normes par les locaux sera bien difficile, étant donné le contexte rituel et religieux pour les uns, et l'appât du gain pour d'autres ... reste à espérer que le Gunung Bromo se tienne tranquille !

 

Sources :

- Asia One - Mt Bromo ritual of throwing livestock into volcano returns - link

- Tahu Berita - Amankan Perayaan Kasada Suku Tengger – link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #news

Many primitive civilizations have "suicideed" young people by hurling them into the crater of volcanoes.
During the pre-Columbian period, Masaya Volcano was revered by indigenous peoples. Believing that his anger corresponded to that of the gods, they offered human sacrifices, precipitating into the crater young children.
The Spaniards baptized him for that reason "the mouth of hell", and drew a cross to exorcise the demon and put an end to these practices, the "Cruz de Bombadilla".

Masaya - Santiago crater (west and south shore) and Cruz de Bombadilla - photo © Bernard Duyck 2008

Masaya - Santiago crater (west and south shore) and Cruz de Bombadilla - photo © Bernard Duyck 2008

The legend tells that Empedocles, a Greek philosopher, engineer, and physician, would have thrown themselve in Mount Etna crater in the 5th century BC. This legend has been taken up by various playwrights and writers; Bachelard, in his works on fire, speaks of the "complex of Empedocles," an unconscious desire to be consumed by the flames.

The Fuji-Yama and the Sanctuary Arakura Sangen - photo GEO

The Fuji-Yama and the Sanctuary Arakura Sangen - photo GEO

The Japanese are not outdone. Despite their destructive power, they have respected for centuries the beauty of the volcanic buildings, especially that of Mount Fuji, perfectly symmetrical.

Mount Mihara Crater - photo wikimedia commons

Mount Mihara Crater - photo wikimedia commons

But the Unzen and Mihara Mountains have a different reputation. Between the 17th and the 19th centuries, Japan, extremely isolationist, refused the entry of foreigners, especially Christians, into the archipelago. Once they had been discovered, they had to abjure their faith. If they refused, they were tortured and then thrown into a hot spring of Unzen volcano. This practice ended informally in 1805, and the persecution of Christians was officially abolished in 1856.


Mount Mihara is the only volcano that has kept this terrifying heritage. Located on the small island of Izu Oshima, it was 250 years ago a "hot spot of suicide" ... people threw themselves from the steep walls of the crater in sulfur vapors. Things got worse in the 1930s : according to an account of the time, between 1936 and 1937, there were 2,000 suicides, and even group immolations. The authorities finally placed a high fence around the crater, and set up patrols. The number of suicides has decreased sharply, but the memory of the disappeared remains in the minds of the inhabitants of the country.


Source: Forbes - Executions And Suicides: The Terrifying Tale Of Two Deadly Japanese Volcanoes

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #news

Bien des civilisations primitives ont "suicidé" des jeunes gens en les précipitant dans le cratère de volcans.

Pendant la période pré-Colombienne, le Volcan Masaya a été vénéré par les populations indigènes. Croyant que ses colères correspondaient à celles des dieux, ils offrirent des sacrifices humains, précipitant dans le cratère de jeunes enfants.

Les espagnols l'ont baptisé pour cette raison "la bouche de l'enfer " , et y ont dressé une croix pour exorciser le démon et mettre fin à ces pratiques, la "Cruz de Bombadilla".

Masaya  - Le cratère du Santiago (rive ouest & sud) et la Cruz de Bombadilla - photo © Bernard Duyck 2008

Masaya - Le cratère du Santiago (rive ouest & sud) et la Cruz de Bombadilla - photo © Bernard Duyck 2008

La légende raconte qu'Empédocle, un philosophe, ingénieur et médecin grec se serait jété dans l'Etna au 5° siècle avant J-C. Cette légende a été reprise par divers dramaturges et écrivains ; Bachelard, dans ses ouvrages sur le feu, parle du "complexe d'Empédocle", désir inconscient d'être consumé par les flammes.

Le Fuji-Yama et le sanctuaire Arakura Sangen - photo GEO

Le Fuji-Yama et le sanctuaire Arakura Sangen - photo GEO

Les japonais ne sont pas en reste. En dépit de leur pouvoir destructeur, ils ont respecté depuis des siècles la beauté des édifices volcaniques, particulièrement celle du Mont Fuji, parfaitement symétrique.

Cratère du Mont Mihara - photo wikimédia commons

Cratère du Mont Mihara - photo wikimédia commons

Mais les Monts Unzen et Mihara ont une réputation toute autre. Entre les 17° et 19° siècles, le Japon, extrêmement isolationniste, refusait l'entrée des étrangers, et surtout des chrétiens, dans l'archipel. Ils devaient, une fois découverts, abjurer leur foi. En cas de refus, ils étaient torturés puis jetés dans une source chaude de l'Unzen. Cette pratique pit fin officieusement dès 1805, et la persécution des chrétiens a été abolie officiellement en 1856.

Le Mont Mihara est le seul volcan a avoir gardé cet héritage terrifiant. Situé sur la petite île d'Izu Oshima, il tait il y a 250 ans un « hot spot » du suicide ... les gens se jetaient des parois abruptes du cratère dans les vapeurs de soufre. Les choses se sont aggravées dans les années 1930 : selon un récit de l'époque, entre 1936 et 1937, on rapporte 2.000 suicides, et même des immolations de groupe. Les autorités ont finalement placé une clôture élevée autour du cratère, et mis en place des patrouilles. Le nombre de suicides a alors diminué fortement, mais le souvenir des disparus demeure dans l'esprit des habitants du pays.

Source : Forbes - Executions And Suicides: The Terrifying Tale Of Two Deadly Japanese Volcanoes

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Eruptions historiques, #news

Une équipe internationale de scientifiques et designers 3D a fait une reconstitution faciale au départ d'un crâne humain retrouvé à Herculanum, suite à l'éruption du Vésuve en l'an 79.

Les habitants de cette cité romaine furent touché par un surge pyroclastique; à une température de 500°C, leurs tissus humains se sont vaporisés et les crânes se sont brisés au fur et à mesure que la masse cérébrale entrait en ébullition et explosait sous l'effet de la haute température. Les os et les dents se sont également brisées. Lorsque la température est retombée, la cendre a durci les squelettes, et les a préservés pour des siècles dans une position dite de "spasme cadavérique".

Première reconstitution du crâne d'une victime de l'éruption du Vésuve, trouvée à Herculanum. - doc. Cicero Moraes / Cater News / Daily Mail on line

Première reconstitution du crâne d'une victime de l'éruption du Vésuve, trouvée à Herculanum. - doc. Cicero Moraes / Cater News / Daily Mail on line

Le crâne analysé a été choisi parmi 350 dépouilles, et reconstitué par comparaison avec la peau et les dents d'européens vivant actuellement, correspondants en âge. L'apparence est celle d'un homme de l'Europe du sud, âgé d'une cinquantaine d'année, âge inhabituel pour l'époque, ce qui laisse supposer qu'il appartenait à un individu en bonne santé, riche et éduqué.

Les experts ont utilisé un des crânes les mieux conservés, bien qu'il ait explosé en plusieurs parties et soit très fragile - Doc. Pier Paolo Petrone / Cater News / Daily Mail on line

Les experts ont utilisé un des crânes les mieux conservés, bien qu'il ait explosé en plusieurs parties et soit très fragile - Doc. Pier Paolo Petrone / Cater News / Daily Mail on line

M. Moraes a ajouté des détails du visage de l'homme d'Herculanum pour créer le visage fini . Le dévoilement du visage de l'homme d'Herculanum marque le début d'une collaboration entre scientifiques Italiens et  Brésilens qui vise à montrer comment la dernière technologie peut dynamiser le patrimoine archéologique et culturel d'un pays – Doc. Cecilio Moraes / Cater News / Daily Mail on line

M. Moraes a ajouté des détails du visage de l'homme d'Herculanum pour créer le visage fini . Le dévoilement du visage de l'homme d'Herculanum marque le début d'une collaboration entre scientifiques Italiens et Brésilens qui vise à montrer comment la dernière technologie peut dynamiser le patrimoine archéologique et culturel d'un pays – Doc. Cecilio Moraes / Cater News / Daily Mail on line

"Cet été, nous organisons des cours sur le terrain, en Italie, pour les étudiants du Massachusetts Institute of Technology / USA qui apprendront à utiliser les données collectées avec une caméra 3D et un scanner 3D pour reconstruire le visage d'une personne. Pour beaucoup, ce sera la première fois qu'ils utiliseront cette technique dans le domaine du patrimoine culturel.

En révélant un instantané de la vie au moment où elle se termine, nous pouvons en apprendre davantage sur les personnes décédées", a déclaré M. Quaranta, ajoutant que le programme offrant cette expérience pratique, sera ouvert aux étudiants du monde entier dans les années à venir.

 

Source : Daily Mail on line / Science & tech/ Scientists piece together the exploded skull of a 50-year-old man, who died in 500°C heat from the Mount Vesuvius eruption 2,000 years ago, to reveal his face for the first time - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Eruptions historiques, #news

An international team of scientists and 3D designers made a facial reconstruction from a human skull found in Herculaneum, following the eruption of Vesuvius in the year 79.
The inhabitants of this Roman city were touched by a pyroclastic surge; at a temperature of 500° C, their human tissues were vaporized and the skulls broke as the brain mass boiled and exploded under the effect of high temperature. The bones and teeth also broke. When the temperature dropped, the ash hardened the skeletons, and preserved them for centuries in a so-called "cadaveric spasm" position.

First reconstruction of the skull of a victim of the eruption of Vesuvius, found at Herculaneum. - Doc. Cicero Moraes / Cater News / Daily Mail on line

First reconstruction of the skull of a victim of the eruption of Vesuvius, found at Herculaneum. - Doc. Cicero Moraes / Cater News / Daily Mail on line

The skull analyzed was chosen from among 350 specimens, and reconstituted by comparison with the skin and teeth of currently living European, corresponding in age. The appearance is that of a man in southern Europe, aged fifty, an age unusual for the time, which suggests that he belonged to a healthy, rich and educated individual .

 The experts used one of the best preserved skulls, although it exploded in several parts and is very fragile - Doc. Pier Paolo Petrone / Cater News / Daily Mail on line

The experts used one of the best preserved skulls, although it exploded in several parts and is very fragile - Doc. Pier Paolo Petrone / Cater News / Daily Mail on line

Mr. Moraes added details of the Herculaneum man's face to create the finished face. The unveiling of the human face of Herculaneum marks the beginning of a collaboration between Italian and Brazilian scientists aiming to show how the latest technology can boost the archaeological and cultural heritage of a country - Doc. Cecilio Moraes / Cater News / Daily Mail on line

Mr. Moraes added details of the Herculaneum man's face to create the finished face. The unveiling of the human face of Herculaneum marks the beginning of a collaboration between Italian and Brazilian scientists aiming to show how the latest technology can boost the archaeological and cultural heritage of a country - Doc. Cecilio Moraes / Cater News / Daily Mail on line

"This summer we are organizing field courses in Italy for students at the Massachusetts Institute of Technology who will learn how to use the data collected with a 3D camera and a 3D scanner to reconstruct a person's face. Many, this will be the first time they will use this technique in the field of cultural heritage.
By revealing a snapshot of life as it ends, we can learn more about the deceased,
"Quaranta said, adding that the program offering this practical experience will be open to students worldwide over the years to come up.
 
Source: Daily Mail on line / Science & tech / Scientists piece together the exploded skull of a 50-year-old man, who died in 500 ° C heat from the Mount Vesuvius eruption 2,000 years ago, to reveal his face for the first time - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #news
 Oeuf en obsidienne de Vulcano / Iles éoliennes sur flou de jonquilles du jardin - Obsidian egg of Vulcano / Aeolian islands on blossom of garden daffodils  - © Bernard Duyck

Oeuf en obsidienne de Vulcano / Iles éoliennes sur flou de jonquilles du jardin - Obsidian egg of Vulcano / Aeolian islands on blossom of garden daffodils - © Bernard Duyck

Lire la suite

1 2 3 4 5 6 7 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog