Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

nouvelle breve

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Nouvelle brève

Dans le cadre de la Fête de la Science, qui se déroulera du 1er au 11 octobre, France 3 proposera ce mercredi 6 octobre à 21h.05 un numéro du magazine

  “Le monde de Jamy, Quand nos volcans se déchaînent ”.

A voir entre autre, à La Réunion, Aline Peltier et Rudy Laurent sur La Fournaise et dans le tunnel Bleu.

Et au Nicaragua, Tanguy de St.Cyr et le lac de lave du Masaya .

Ensuite au programme, retour sur l'éruption de la Montagne Pelée en 1902.

 

Bon film à toutes et tous !

  “Le monde de Jamy, Quand nos volcans se déchaînent ”. De droite à gauche : Aline Peltier, Jamy; au centre, Rudy Laurent

  “Le monde de Jamy, Quand nos volcans se déchaînent ”. De droite à gauche : Aline Peltier, Jamy; au centre, Rudy Laurent

Rudy Laurent et Jamy dans le Tunnel bleu / La Réunion

Rudy Laurent et Jamy dans le Tunnel bleu / La Réunion

Sources :

Programmation France 3 

Photos de Rudy Laurent

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Nouvelle brève

Les émissions volcaniques sont une voie critique du cycle du carbone terrestre.

Une recherche inter-universitaire en sciences appliquées et ingénierie montre que les mesures aériennes des gaz volcaniques à l'aide d'UAS / unoccupied aerial systems transforment notre capacité à mesurer et surveiller les panaches à distance et à limiter les flux volatils mondiaux des volcans.

Observations aériennes de Manam, Papouasie-Nouvelle-Guinée. (A) Cadre tectonique régional. Manam est situé dans l'arc volcanique de Bismarck Ouest (étoile jaune). (B) Le panache plus énergétique et à haute altitude du cratère sud s'est souvent dispersé dans une direction différente des émissions plus faibles à basse altitude du cratère principal. Image prise le 25 mai 2019. (C) Une image du nadir acquise lors d'un survol d'UAS le 22 mai 2019 a montré que du magma était présent à des niveaux peu profonds dans le cratère sud. Un fort panache émanait du cratère. (D) Vue de l'UAS pendant l'approche du panache. Le panache flottant du cratère sud s'est élevé à environ 2 à 3 km au-dessus du niveau de la mer avant de se disperser latéralement. (E) Vue aérienne du sommet montrant un dégazage passif

Observations aériennes de Manam, Papouasie-Nouvelle-Guinée. (A) Cadre tectonique régional. Manam est situé dans l'arc volcanique de Bismarck Ouest (étoile jaune). (B) Le panache plus énergétique et à haute altitude du cratère sud s'est souvent dispersé dans une direction différente des émissions plus faibles à basse altitude du cratère principal. Image prise le 25 mai 2019. (C) Une image du nadir acquise lors d'un survol d'UAS le 22 mai 2019 a montré que du magma était présent à des niveaux peu profonds dans le cratère sud. Un fort panache émanait du cratère. (D) Vue de l'UAS pendant l'approche du panache. Le panache flottant du cratère sud s'est élevé à environ 2 à 3 km au-dessus du niveau de la mer avant de se disperser latéralement. (E) Vue aérienne du sommet montrant un dégazage passif

En combinant des mesures multi-échelles de télédétection au sol, d'échantillonnage aérien à longue portée et de satellites, l'étude présente des flux de gaz complets — 3760 ± [600, 310] tonnes par jour de CO2 et 5150 ± [730, 340] tonnes par jour de SO2 - pour une source majeure d'émission volcanique à l'échelle mondiale encore inconnue : Manam, Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Manam - Vue de l'UAS pendant l'approche du panache. Le panache flottant du cratère sud s'est élevé à environ 2 à 3 km au-dessus du niveau de la mer avant de se disperser latéralement.- photo K.Wood 05.2019

Manam - Vue de l'UAS pendant l'approche du panache. Le panache flottant du cratère sud s'est élevé à environ 2 à 3 km au-dessus du niveau de la mer avant de se disperser latéralement.- photo K.Wood 05.2019

Manam  - lors du survol du 22 mai 2019, du magma était présent à des niveaux peu profonds dans le cratère sud. et un fort panache émanait du cratère. - photo K.Wood

Manam - lors du survol du 22 mai 2019, du magma était présent à des niveaux peu profonds dans le cratère sud. et un fort panache émanait du cratère. - photo K.Wood

Manam - point chaud et émisson de gaz bleutés - Sentinel-2 L1C image bands 12,11,4 / 20.05.2019 - un clic pour agrandir

Manam - point chaud et émisson de gaz bleutés - Sentinel-2 L1C image bands 12,11,4 / 20.05.2019 - un clic pour agrandir

Les mesures antérieures par satellite des émissions de SO2 de Manam entre 2005 et 2015 indiquent un flux moyen de SO2 de 1480 ± 750 tonnes par jour. Cependant, malgré un historique de dégazage passif persistant, d'activité explosive fréquente et d'émissions de SO2 globalement significatives, il n'existe aucune contrainte préalable au dégazage du carbone à Manam à partir de mesures in situ.

Une éruption majeure le 25 août 2018 depuis le cratère sud a généré une colonne d'éruption de 15 km de haut et a déclenché des coulées de lave du cratère principal dans la vallée d'avalanche nord-est, qui se sont poursuivies jusqu'au 12 octobre 2018. Cette éruption a marqué le début d'une nouvelle phase d'activité élevée après une période de repos relatif depuis les éruptions stromboliennes précédentes au début de 2017.

D'autres éruptions explosives modérées à importantes se sont produites les 30 septembre 2018, 8 décembre 2018, 8 et 24 janvier 2019, 28 Juin 2019 et, plus récemment, le 6 novembre 2019. Les périodes inter-éruptives ont été caractérisées par un dégazage persistant, fort et passif.

Manam -  équipement du drone pour des mesures multigas - photo E.Liu 05.2019

Manam - équipement du drone pour des mesures multigas - photo E.Liu 05.2019

Le rapport CO2 / ST de 1,07 ± 0,06 suggère une contribution modeste des sédiments de la plaque tectonique au manteau sous-arc.

L'étude constate que les stratégies aériennes réduisent les incertitudes associées à la télédétection au sol du flux de SO2 et permettent des mesures en temps quasi réel de la chimie du panache et de la composition isotopique du carbone.

Les données soulignent la nécessité de tenir compte de la moyenne temporelle de la variabilité temporelle des émissions de gaz volcaniques dans les estimations des flux mondiaux.

 

Sources :

- Advances Science Mag - Aerial strategies advance volcanic gaz measurements at inaccessible, strongly degassing volcanoes / Les stratégies aériennes font progresser les mesures de gaz volcaniques sur des volcans inaccessibles et dégazant fortement. - E.J.Liu & al.

https://advances.sciencemag.org/content/6/44/eabb9103

- Sentinel Hub archives perso

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Nouvelle brève

Volcanic emissions are a critical pathway in the Earth's carbon cycle.

Inter-university research in applied science and engineering shows that aerial measurements of volcanic gases using UAS / unoccupied aerial systems transform our ability to measure and monitor plumes from a distance and limit global volatile fluxes from volcanoes.

Aerial sightings of Manam, Papua New Guinea. (A) Regional tectonic framework. Manam is located in the volcanic arc of West Bismarck (yellow star). (B) The more energetic, high-altitude plume from the southern crater often dispersed in a different direction than the lower low-level emissions from the main crater. Image taken on May 25, 2019. (C) An image of the nadir acquired during a UAS flyby on May 22, 2019 showed magma to be present at shallow levels in the southern crater. A strong plume emanated from the crater. (D) View of the UAS during the approach to the plume. The floating plume from the south crater rose to about 2-3 km above sea level before dispersing laterally. (E) Aerial view of the summit showing passive degassing

Aerial sightings of Manam, Papua New Guinea. (A) Regional tectonic framework. Manam is located in the volcanic arc of West Bismarck (yellow star). (B) The more energetic, high-altitude plume from the southern crater often dispersed in a different direction than the lower low-level emissions from the main crater. Image taken on May 25, 2019. (C) An image of the nadir acquired during a UAS flyby on May 22, 2019 showed magma to be present at shallow levels in the southern crater. A strong plume emanated from the crater. (D) View of the UAS during the approach to the plume. The floating plume from the south crater rose to about 2-3 km above sea level before dispersing laterally. (E) Aerial view of the summit showing passive degassing

By combining multi-scale measurements from ground-based remote sensing, long-range aerial sampling and satellites, the study presents complete gas flows - 3760 ± [600, 310] tonnes per day of CO2 and 5150 ± [730 , 340] tonnes per day of SO2 - for a major source of volcanic emission on a global scale as yet unknown: Manam, Papua New Guinea.

Manam - View from UAS during plume approach. The floating plume from the south crater rose to about 2-3 km above sea level before dispersing laterally - photo K. Wood 05.2019

Manam - View from UAS during plume approach. The floating plume from the south crater rose to about 2-3 km above sea level before dispersing laterally - photo K. Wood 05.2019

Manam - during the flyby on May 22, 2019, magma was present at shallow levels in the southern crater. and a strong plume emanated from the crater. - photo K. Wood

Manam - during the flyby on May 22, 2019, magma was present at shallow levels in the southern crater. and a strong plume emanated from the crater. - photo K. Wood

Manam - hot spot and emission of bluish gases - Sentinel-2 L1C image bands 12,11,4 / 20.05.2019 - one click to enlarge

Manam - hot spot and emission of bluish gases - Sentinel-2 L1C image bands 12,11,4 / 20.05.2019 - one click to enlarge

Previous satellite measurements of Manam's SO2 emissions between 2005 and 2015 indicate an average SO2 flux of 1480 ± 750 tonnes per day. However, despite a history of persistent passive degassing, frequent explosive activity and globally significant SO2 emissions, there are no constraints prior to carbon degassing at Manam from in situ measurements.

A major eruption on August 25, 2018 from the south crater generated a 15 km high eruption column and triggered lava flows from the main crater into the northeast avalanche valley, which continued until October 12, 2018. This eruption marked the start of a new phase of high activity after a period of relative rest since previous Strombolian eruptions in early 2017.

Other moderate to large explosive eruptions occurred on September 30, 2018, December 8, 2018, January 8 and 24, 2019, June 28, 2019 and, more recently, November 6, 2019. The inter-eruptive periods were characterized by degassing persistent, strong and passive.

Manam - equipment of the drone for multigas measurements - photo E.Liu 05.2019

Manam - equipment of the drone for multigas measurements - photo E.Liu 05.2019

The CO2 / ST ratio of 1.07 ± 0.06 suggests a modest contribution of tectonic plate sediments to the sub-arc mantle.
The study finds that aerial strategies reduce the uncertainties associated with ground-based remote sensing of SO2 flux and allow near real-time measurements of plume chemistry and carbon isotopic composition.

The data underscore the need to take into account the time average of the time variability of volcanic gas emissions in the estimates of global flows.

 

Sources:

- Advances Science Mag - Aerial strategies advance volcanic gas measurements at inaccessible, strongly degassing volcanoes. - E.J. Liu & al.

https://advances.sciencemag.org/content/6/44/eabb9103

- Sentinel Hub personal archives

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Nouvelle brève
Yellowstone National Park - Lower geyser basin - Mushroom pool -  Original photo  National Park Service

Yellowstone National Park - Lower geyser basin - Mushroom pool - Original photo National Park Service

C'est la microfaune - les bactéries thermophiles qui vivent dans les sources chaudes - qui fournit certaines des armes les plus importantes dans notre lutte contre les maladies mortelles et les virus .

 

Pour comprendre il faut remonter à l'année 1966, durant laquelle Thomas Brock et son équipe de l'université de l'Indiana étudient les micro-organismes des sources chaudes du Yellowstone.

Des échantillons du tapis microbien prélevé à Muschroom spring / Lower geyser basin, on a isolé la bactérie Thermus aquaticus souche YT-1 ; cette bactérie a été étudiée dans les années 70 et 80 dans le cadre de la PCR – Polymerase Chain Reaction, et de l'enzyme thermo-stable taq DNA polymerase du Thermus aquaticus.

Bacterie Thermus Aquaticus , extraite de Mushroom pool  Lower Geyser basin - Thomas Brock

Bacterie Thermus Aquaticus , extraite de Mushroom pool Lower Geyser basin - Thomas Brock

Pour mieux connaître les coronavirus, et lutter contre eux, on part d'un prélèvement sur une personne soupçonnée d'être infectée, puis on extrait l'ARN viral de l'échantillon. Il est converti en ADN, puis répliqué avec une machine de PCR : l'enzyme taq polymérase va permettre d'augmenter la quantité d'ADN à analyser lors de cycles successifs de chauffage et de refroidissement.

 

Sans PCR, la course au dénombrement des personnes infectées et au développement d'un vaccin serait considérablement entravée.

 

" Grâce à la PCR, des innovations étonnantes, notamment le séquençage du génome humain, des tests génétiques et la caractérisation de communautés microbiennes entières à travers le monde, ont vu le jour, certaines de ces recherches ayant même été couronnée par un prix Nobel !

Maintenant, alors que nos professionnels de la santé se démènent pour déterminer les taux d'infection et de transmission et comment combattre le nouveau COVID-19 (et toutes les futures maladies infectieuses), nous pouvons regarder en arrière la recherche décrivant les microbes dans les sources chaudes de Yellowstone pour voir comment la recherche scientifique exploratoire fondamentale est un avantage incroyable pour l'humanité."

 

Sources :

- USGS Caldera chronicles - How a thermophilic bacterium from a Yellowstone hot spring is helping the fight against the COVID-19 pandemic.

- Isolation of Thermus Strains from Hot Composts (60 to 80°C) - par Trello Beffa, Michel Blanc, Pierre-François Lyon, Gudrun Vogt, Marcelleo Marchiani, Johanna Lott Fischer, et Michel Aragno - Laboratoire de Microbiologie, Université de Neuchâtel, CH-2007 Neuchâtel, Switzerland

- Biotechnological Applications of Thermus - par Peter L. Bergquist et Hugh W. Morgan

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Nouvelle brève

A new scientific publication from the OVPF / IPGP in collaboration with the BRGM, the University of La Réunion and Sorbonne University, on imaging the internal structure of Piton de la Fournaise by high resolution 3D airborne electromagnetic measurements is available at:
https://www.nature.com/articles/s41598-019-54415-4

The ReunEM project made it possible, during the austral winter 2014, to provide complete helicopter coverage of Reunion Island in high resolution magnetism and electromagnetism. © BRGM

After reading the video, here are some excerpts. For the full original text in English, see the source link.

"The global understanding of the volcanic structure and its dynamics is thus limited by the study of the surface, the spatial resolution and the depth of penetration of the ground methods, but also by human and material resources and difficult environments.

Here, we show for the first time that an airborne electromagnetic survey provides a 3D global resistivity model of an active volcano. The high resolution survey acquired at the Piton de la Fournaise volcano on Reunion Island, Indian Ocean, shows unprecedented details of the internal structure of the building, highlighting the hydrothermal upwelling system under the craters, magma intrusion pathways and inherited faults. Associated with surface surveillance, these aerial images have a high potential for better characterizing the internal structure of the volcano and magmatic processes, and therefore for better anticipating catastrophic events such as phreato-magmatic eruptions or destabilization of volcanoes. "

Presentation of the most active part of Piton de la Fournaise: the Enclos Fouqué caldera. (B) Map of La Réunion Island with the two volcanoes: PdN: Piton des Neiges - PdF: Piton de la Fournaise. The study area is delimited by a red dashed square. (C) Digital elevation model with the location of the recent volcano-tectonic seismic activity (colored circles), eruptive fissures visible in the field (in black solid line), the three rift-zones: NE, SE and N120 (Bachèlery, 1981), and the N65 (in green dashed lines) and Plaine des Osmondes (in blue dashed line) faults as defined by Michon and Saint-Ange (2008). Maps B and C have been generated with Illustrator CS6 and the open source QGIS 3.8.3, respectively. Coordinates in meters (WGS84, UTM 40S). - image extracted from doc. referenced in source

Presentation of the most active part of Piton de la Fournaise: the Enclos Fouqué caldera. (B) Map of La Réunion Island with the two volcanoes: PdN: Piton des Neiges - PdF: Piton de la Fournaise. The study area is delimited by a red dashed square. (C) Digital elevation model with the location of the recent volcano-tectonic seismic activity (colored circles), eruptive fissures visible in the field (in black solid line), the three rift-zones: NE, SE and N120 (Bachèlery, 1981), and the N65 (in green dashed lines) and Plaine des Osmondes (in blue dashed line) faults as defined by Michon and Saint-Ange (2008). Maps B and C have been generated with Illustrator CS6 and the open source QGIS 3.8.3, respectively. Coordinates in meters (WGS84, UTM 40S). - image extracted from doc. referenced in source

Location of the 3.655 inverted AEM soundings (blue dots) above the active part of the Piton de la Fournaise volcano (i.e. the Enclos Fouqué caldera), displayed on the magnetic anomaly map (reduced to the pole to lined-up anomalies with magnetic sources). The eruptive fissures visible in the field are denoted in black. The number refers to the negative magnetic anomalies discussed in the text. The 2D profiles (A–D) are marked with white/black lines (the color of the line changes each 500 m). The map has been created using open source QGIS 3.8.3. Coordinates in meters (WGS84, UTM 40S).  - image extracted from doc. referenced in source

Location of the 3.655 inverted AEM soundings (blue dots) above the active part of the Piton de la Fournaise volcano (i.e. the Enclos Fouqué caldera), displayed on the magnetic anomaly map (reduced to the pole to lined-up anomalies with magnetic sources). The eruptive fissures visible in the field are denoted in black. The number refers to the negative magnetic anomalies discussed in the text. The 2D profiles (A–D) are marked with white/black lines (the color of the line changes each 500 m). The map has been created using open source QGIS 3.8.3. Coordinates in meters (WGS84, UTM 40S). - image extracted from doc. referenced in source

{...} "Faced with geological and geophysical results, an AEM survey makes it possible to define:

- the 3D geometry of the shallow hydrothermal system rising under the craters,

- the location and vertical pathways of the dense magma intrusion system along the three rift zones, and

- the extension of deep volcano-tectonic structures from surface lineaments to deep seismic activity under the mobile and unstable flank of the east.

The airborne data set improves our understanding of the geological history of Piton de la Fournaise and its possible future evolution by imagining the zones of weakness resulting from different volcanic processes and by supporting and validating the previous hypotheses. Its ability to detect the three main characteristics of destabilization over a large area, as well as geological observations and / or geophysical measurements, provides essential information to understand their interconnection. We present a reliable geometry of the hydrothermal system, emphasizing its presence near the summit and its possible role in the continuous movement of the eastern flank. We define six main routes of magma injection into the rift zone, improving our understanding of near-surface magma routes and eruptive dynamism. Finally, we also demonstrate that the topographic scars of previous destructive events correspond to deep fault planes where the volcanic deformation accumulates mechanical stresses which can be reactivated during future volcanic destabilization.

In the future, the Piton de la Fournaise monitoring program will integrate the areas of weakness identified in this study to improve the monitoring effectiveness of volcanoes. The integration of the airborne results into a realistic and detailed 3D model of the building will also help to interpret the dynamism and instabilities of the volcano.

 

Sources: Dumont, M., Peltier, A., Roblin, E. et al. Imagery of internal structure and destabilization features of active volcano by 3D high resolution airborne electromagnetism. Sci Rep 9, 18280 (2019) doi: 10.1038 / s41598-019-54415-4

https://doi.org/10.1038/s41598-019-54415-4

Piton de La Fournaise - Dolomieu - 3D extraction of the conductive body from the AEM resistivity model. The model is shown as a function of the elevation of each cells overlayed with the magnetic RTP map. - image extracted from doc. referenced in source

Piton de La Fournaise - Dolomieu - 3D extraction of the conductive body from the AEM resistivity model. The model is shown as a function of the elevation of each cells overlayed with the magnetic RTP map. - image extracted from doc. referenced in source

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Nouvelle brève

Une nouvelle publication scientifique de l'OVPF/IPGP en collaboration avec le BRGM, l'université de La Réunion et Sorbonne Université, sur l'imagerie de la structure interne du Piton de la Fournaise par mesures électromagnétiques aéroportées 3D haute résolution est accessible sur :
https://www.nature.com/articles/s41598-019-54415-4

Le projet ReunEM a permis de réaliser, pendant l'hiver austral 2014, une couverture héliportée complète de l'île de La Réunion en magnétisme et électromagnétisme haute résolution. © BRGM

Après une lecture de la vidéo, voici quelques extraits. Pour le texte original complet en anglais, voyez le lien en source.

" La compréhension globale de l'édifice volcanique et de sa dynamique est ainsi limitée par l'étude de la surface, la résolution spatiale et la profondeur de pénétration des méthodes au sol, mais aussi par les ressources humaines et matérielles et les environnements difficiles.

Ici, nous montrons pour la première fois qu'un levé électromagnétique aéroporté fournit un modèle de résistivité globale 3D d'un volcan actif. Le levé à haute résolution acquis au volcan Piton de la Fournaise sur l'île de La Réunion, océan Indien, montre des détails sans précédent de la structure interne de l'édifice, mettant en évidence le système hydrothermal d'upwelling sous les cratères, les voies d'intrusion magmatique et les failles héritées. Associées à la surveillance de surface, ces images aériennes ont un potentiel élevé pour mieux caractériser la structure interne du volcan et les processus magmatiques, et donc pour mieux anticiper les événements catastrophiques tels que les éruptions phréato-magmatiques ou les déstabilisations des volcans."

Présentation de la partie la plus active du Piton de la Fournaise: la caldeira Enclos Fouqué. (B) Carte de La Réunion avec les deux volcans: PdN: Piton des Neiges - PdF: Piton de la Fournaise. La zone d'étude est délimitée par un carré en pointillés rouges. (C) Modèle d'élévation numérique avec localisation de l'activité sismique volcano-tectonique récente (cercles colorés), fissures éruptives visibles sur le terrain (en trait plein noir), les trois zones de rift: NE, SE et N120 (Bachèlery, 1981 ), et les failles N65 (en pointillés verts) et Plaine des Osmondes (en pointillés bleus) telles que définies par Michon et Saint-Ange (2008). Les cartes B et C ont été générées avec Illustrator CS6 et l'open source QGIS 3.8.3, respectivement. Coordonnées en mètres (WGS84, UTM 40S). - image extraite

Présentation de la partie la plus active du Piton de la Fournaise: la caldeira Enclos Fouqué. (B) Carte de La Réunion avec les deux volcans: PdN: Piton des Neiges - PdF: Piton de la Fournaise. La zone d'étude est délimitée par un carré en pointillés rouges. (C) Modèle d'élévation numérique avec localisation de l'activité sismique volcano-tectonique récente (cercles colorés), fissures éruptives visibles sur le terrain (en trait plein noir), les trois zones de rift: NE, SE et N120 (Bachèlery, 1981 ), et les failles N65 (en pointillés verts) et Plaine des Osmondes (en pointillés bleus) telles que définies par Michon et Saint-Ange (2008). Les cartes B et C ont été générées avec Illustrator CS6 et l'open source QGIS 3.8.3, respectivement. Coordonnées en mètres (WGS84, UTM 40S). - image extraite

Localisation des sondages AEM inversés 3.655 (points bleus) au-dessus de la partie active du volcan Piton de la Fournaise (c'est-à-dire la caldeira Enclos Fouqué), affichée sur la carte des anomalies magnétiques (réduite au pôle pour les anomalies alignées avec des sources magnétiques) . Les fissures éruptives visibles sur le terrain sont indiquées en noir. Le nombre fait référence aux anomalies magnétiques négatives discutées dans le texte. Les profils 2D (A – D) sont marqués de lignes blanches / noires (la couleur de la ligne change tous les 500 m). La carte a été créée en utilisant l'open source QGIS 3.8.3. Coordonnées en mètres (WGS84, UTM 40S). - image extraite du doc. référencé en source

Localisation des sondages AEM inversés 3.655 (points bleus) au-dessus de la partie active du volcan Piton de la Fournaise (c'est-à-dire la caldeira Enclos Fouqué), affichée sur la carte des anomalies magnétiques (réduite au pôle pour les anomalies alignées avec des sources magnétiques) . Les fissures éruptives visibles sur le terrain sont indiquées en noir. Le nombre fait référence aux anomalies magnétiques négatives discutées dans le texte. Les profils 2D (A – D) sont marqués de lignes blanches / noires (la couleur de la ligne change tous les 500 m). La carte a été créée en utilisant l'open source QGIS 3.8.3. Coordonnées en mètres (WGS84, UTM 40S). - image extraite du doc. référencé en source

{...} " Face aux résultats géologiques et géophysiques, un levé AEM permet de définir :

- la géométrie 3D du système hydrothermal peu profond remontant sous les cratères,

- l'emplacement et les voies verticales du système d'intrusion de magma dense le long des trois zones de rift, et

- l'extension des structures volcano-tectoniques profondes des linéaments de surface à l'activité sismique profonde sous le flanc mobile et instable de l'est.

L'ensemble de données aéroportées améliore notre compréhension de l'histoire géologique du Piton de la Fournaise et de son évolution future possible en imaginant les zones de faiblesse résultant de différents processus volcaniques et en appuyant et en validant les hypothèses précédentes. Sa capacité à détecter sur une grande surface les trois principales caractéristiques de déstabilisation, ainsi que des observations géologiques et / ou des mesures géophysiques, fournit des informations essentielles pour comprendre leur interconnexion. Nous présentons une géométrie fiable du système hydrothermal, soulignant sa présence près du sommet et son rôle possible dans le mouvement continu du flanc oriental. Nous définissons six principales voies d'injection de magma dans la zone de rift, améliorant notre compréhension des voies de magma près de la surface et du dynamisme éruptif. Enfin, nous démontrons en outre que les cicatrices topographiques des événements destructeurs précédents correspondent à des plans de failles profondes où la déformation volcanique accumule des contraintes mécaniques qui peuvent être réactivées lors de futures déstabilisations volcaniques.

À l'avenir, le programme de surveillance du Piton de la Fournaise intégrera les zones de faiblesse identifiées dans cette étude pour améliorer l'efficacité de la surveillance des volcans. L'intégration des résultats aéroportés dans un modèle 3D réaliste et détaillé de l'édifice aidera également à interpréter le dynamisme et les instabilités du volcan.

 

Sources : Dumont, M., Peltier, A., Roblin, E. et al. Imagery of internal structure and destabilization features of active volcano by 3D high resolution airborne electromagnetism. Sci Rep 9, 18280 (2019) doi:10.1038/s41598-019-54415-4

https://doi.org/10.1038/s41598-019-54415-4

Piton de La Fournaise - Dolomieu - Extraction 3D du corps conducteur du modèle de résistivité AEM. Le modèle est montré en fonction de l'élévation de chaque cellule superposée à la carte magnétique RTP. - image extraite du doc. référencé en source

Piton de La Fournaise - Dolomieu - Extraction 3D du corps conducteur du modèle de résistivité AEM. Le modèle est montré en fonction de l'élévation de chaque cellule superposée à la carte magnétique RTP. - image extraite du doc. référencé en source

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Nouvelle brève
Un peu de repos ... à bientôt !

Un peu de repos ... à bientôt !

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Nouvelle brève
  Source : HVO/USGS - Hawaian volcano observatory - laves du Pu'u'O'o

Source : HVO/USGS - Hawaian volcano observatory - laves du Pu'u'O'o

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Nouvelle brève

Nouvelle brève du Sakurajima : James Reynolds / Earth Uncut TV nous offre quelques belles photos de l'activité routinière du Sakurajima .

La séquence " Explosion / évacuation de cendres durant quelques heures / éclaircie totale du cratère / avant une nouvelle explosion" se répète de façon similaire.

                                                                 *  *  *

Brief new of Sakurajima: James Reynolds / Earth Uncut TV offers some beautiful pictures of the routine activity of Sakurajima.

The sequence "Explosion / ash discharge for a few hours / total clearing of the crater / before another explosion" is repeated similarly.

 

 

 

31.01.2015 - Sakurajima - explosion et émission d'un panache de cendres - photo James Reynolds / Twitter

31.01.2015 - Sakurajima - explosion et émission d'un panache de cendres - photo James Reynolds / Twitter

31.01.2015 - Sakurajima - le cratère s'éclaircit entre deux explosions - photo James Reynolds / Twitter

31.01.2015 - Sakurajima - le cratère s'éclaircit entre deux explosions - photo James Reynolds / Twitter

31.01.2015 - Sakurajima - nouvelle explosion - photo James Reynolds / Twitter

31.01.2015 - Sakurajima - nouvelle explosion - photo James Reynolds / Twitter

Lire la suite

Articles récents

Hébergé par Overblog