Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

tectonique

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity, #Tectonique

A small eruption marked the Agung, on the island of Bali, this January 19, 2019 at 2:45 local; the amplitude on the seismogram is 23 mm and the duration of 128 sec. A plume 700 meters high above the crater could be observed, as well as the projection of incandescent materials on the upper east flank, with a range of up to 1,000 meters from the edge of the crater.

The activity level remains at 3 / Siaga.

Source: PVMBG, Magma Indonesia, Tribun Bali

A gray plume overhangs Karangetang volcano, north of Sulawesi, on the morning of January 19, followed by a white plume of steam and gas up to 150 meters.

The activity level remains at 3 / Siaga, with a 2.5 km zone around the two craters, extended to 3 km direcyion NW.

The seismicity of January 18 is characterized by 39 earthquakes of eruption, 37 earthquakes of breath, an episode of harmonic tremor and a continuous tremor of dominant amplitude of 0,5 mm (0,25-1 mm).

Sources: PVMBG, Magma Indonesia, Sentinel 2.

Karangetang - plume observed on 19.01.2019 / 6:09 AM WITA - webcam PVMBG - Magma Indonesia

Karangetang - plume observed on 19.01.2019 / 6:09 AM WITA - webcam PVMBG - Magma Indonesia

Karangetang - flow from the north crater, and incandescence to the south crater, with gas emissions to the two summit craters towards the southeast - Sentinel 2 bands image 12,11,4 of 19.01.2019 - one click to enlarge

Karangetang - flow from the north crater, and incandescence to the south crater, with gas emissions to the two summit craters towards the southeast - Sentinel 2 bands image 12,11,4 of 19.01.2019 - one click to enlarge

At Merapi, on Java, the observations of incandescent block falls from the dome follow one another, the PVMBG reports 28 episodes on January 18, and 11 on January 19 at 12 noon local time.

The course of these flows could not be determined due to heavy rains on the summit.

Source: PVMBG

 

 Merapi - the summit under heavy rain storms on 18.01.2019 / from 17h15 loc. - image BPPTKG

 Merapi - the summit under heavy rain storms on 18.01.2019 / from 17h15 loc. - image BPPTKG

Merapi - seismicity on 18.01.2019 - Doc. PVMBG

Merapi - seismicity on 18.01.2019 - Doc. PVMBG

In Kamchatka, the growth of the Sheveluch dome continues; extrusion is accompanied by fumarolic activity, incandescent block flows, and small pyroclastic flows.

Sources: Volkstat and Sentinel 2 / via P.Markuse

 Sheveluch - On the night of January 17 to 18, 2019, a small pyroclastic current towards the Baydarnaya River - photo Y.Demyanchuk / Volkstat

Sheveluch - On the night of January 17 to 18, 2019, a small pyroclastic current towards the Baydarnaya River - photo Y.Demyanchuk / Volkstat

 Sheveluch - Sentinel image 2 Nat colors / IR highlights 18.01.2019 via Pierre Markuse

 Sheveluch - Sentinel image 2 Nat colors / IR highlights 18.01.2019 via Pierre Markuse

A tectonic earthquake of Magnitude 4.2 (after revision) was recorded on January 18, 2019 at 6:36 am local time in the Canary Islands archipelago, between Tenerife and Gran Canaria in the Enmedio volcano area.

A controversy, or lack of precision / coordination, is emerging as to the depth of the earthquake; InVolcan provides information about 5 km, IGN.es 14 km and EMSC 37 km.

Has the submarine volcano of Enmedio been affected ?

To be continued ...

Conflicting sources: InVolcan, IGN ES, EMSC

Canaries - earthquake of 18 January 2019 at 6:36 am local time between Tenerife and Gran Canaria - Doc. EMSC

Canaries - earthquake of 18 January 2019 at 6:36 am local time between Tenerife and Gran Canaria - Doc. EMSC

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #Tectonique

Vidéo Karang Vision

Une petite éruption a marqué l'Agung, sur l'île de Bali, ce 19 janvier 2019 à 2h45 locale; l'amplitude sur le sismogramme est de 23 mm et la durée de 128 sec. Un panache haut de 700 mètres au dessus du cratère a pu être observé, ainsi que la projection de matériaux incandescents sur le flanc Est supérieur, avec une plage de 1.000 mètres maximum depuis le bord du cratère.

Le niveau d'activité reste à 3 / Siaga.

 

Source : PVMBG, Magma Indonesia, Tribun Bali

Un panache gris surmonte le Karangetang, au nord de Sulawesi, au matin du 19 janvier, suivi de panache blanc de vapeur et gaz haut de 150 mètres.

Le niveau d'activité reste à 3 / Siaga, assorti d'une zone interdite de 2,5 km autour des deux cratères, portée à 3 km en direction NO.

La sismicité du 18 janvier est caractérisée par 39 séismes d'éruption, 37 séismes de souffle, un épisode de trémor harmonique et un trémor continu d'amplitude dominante de 0,5 mm (0,25-1 mm).

 

Sources : PVMBG, Magma Indonesia, Sentinel 2.

 Karangetang - panache observé le 19.01.2019 / 6h09 WITA - webcam PVMBG- Magma Indonesia

Karangetang - panache observé le 19.01.2019 / 6h09 WITA - webcam PVMBG- Magma Indonesia

Karangetang - coulée au cratère nord, et incandescence au cratère sud, avec émissions de gaz aux deux cratères sommitaux en direction du sud-est - image Sentinel 2 bands 12,11,4 du 19.01.2019

Karangetang - coulée au cratère nord, et incandescence au cratère sud, avec émissions de gaz aux deux cratères sommitaux en direction du sud-est - image Sentinel 2 bands 12,11,4 du 19.01.2019

Au Merapi, sur Java, les observations de chutes de blocs incandescents à partir du dôme se succèdent, le PVMBG en rapporte 28 épisodes le 18 janvier, et 11 le 19 janvier à 12h locale.

Le parcours de ces coulées n'a pas pu être déterminé en raison de fortes pluies sur le sommet.

 

Source : PVMBG

 Merapi - le sommet sous les fortes pluies orageuses le 18.01.2019 / à partir de 17h15 loc. -  image BPPTKG

Merapi - le sommet sous les fortes pluies orageuses le 18.01.2019 / à partir de 17h15 loc. - image BPPTKG

Merapi - sismicité au 18.01.2019 - Doc. PVMBG

Merapi - sismicité au 18.01.2019 - Doc. PVMBG

Au Kamchatka, la croissance du dôme du Sheveluch se poursuit ; l'extrusion s'accompagne d'activité fumerollienne, de coulées de blocs incandescents, et de petites coulées pyroclastiques.

 

Sources : Volkstat et Sentinel 2 / via P.Markuse

Sheveluch - Dans la nuit du 17 au 18 janvier 2019, un petit courant pyroclastique en direction de la rivière Baydarnaya - photo Y.Demyanchuk / Volkstat

Sheveluch - Dans la nuit du 17 au 18 janvier 2019, un petit courant pyroclastique en direction de la rivière Baydarnaya - photo Y.Demyanchuk / Volkstat

 Sheveluch - image Sentinel 2 Nat colors /  IR highlights 18.01.2019 via Pierre Markuse

Sheveluch - image Sentinel 2 Nat colors / IR highlights 18.01.2019 via Pierre Markuse

Un séisme tectonique de Magnitude 4,2 (après révision) a été enregistré ce 18 janvier 2019 à 6h36 locale dans l'archipel des Canaries, entre Tenerife et Gran Canaria dans la zone du volcan Enmedio.

Une polémique, ou un manque de précision /coordination, se fait jour quant à la profondeur du séisme ; InVolcan la renseigne à 5 km, l'IGN.es à 14 km et l'EMSC à 37 km. 

 

Evento

Fecha

Hora UTC

Hora Local
(*)

Latitud

Longitud

Profundidad
(km)

Magnitud

Tipo Mag.

Int. max.

Localizacion

 

18/01/2019

06:36:53

06:36:53

28.0795

-16.1709

14

4.2

mbLg

III-IV

ATLÁNTICO-

CANARIAS

 

Le volcan sous-marin de Enmedio a t-il été affecté ?

A suivre ...

 

Sources contradictoires : InVolcan, IGN ES, EMSC

Canaries - séisme du 18 janvier 2019 à 6h36 locale entre Tenerife et Gran Canaria - Doc. EMSC

Canaries - séisme du 18 janvier 2019 à 6h36 locale entre Tenerife et Gran Canaria - Doc. EMSC

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity, #Tectonique
Merapi - fall of incandescent rocks on 14.01.2019 / 02:13 local - photo Øystein Lund Andersen

Merapi - fall of incandescent rocks on 14.01.2019 / 02:13 local - photo Øystein Lund Andersen

At Merapi / Java, incandescent rock falls were observed six times on 13 January between 19:50 and 21:21 BST towards the Gendol River, lasting from 35 to 86 sec. The falls are repeated on January 14 at 2:13 local.

On January 12th, we can point the rock falls at 9:13 pm, on 400 m. approximately and at 21:16, on 1,500 m. lasting 126 sec.

The volume of the dome on January 13 reached 439,000 m³, with a growth rate of 3,400 m³ / day

 

Source: PVMBG

Merapi - dome growth on 13 January 2019 - Doc. PVMBG

Merapi - dome growth on 13 January 2019 - Doc. PVMBG

In the Moluccas, the Gunungapi Ibu on the island of Halmahera in activity level 2 / waspada, has ash plumes between 200 and 800 meters above the crater.

The seismicity of January 13 is declined between 70 eruptive earthquakes, 69 breath earthquakes, 21 earthquakes of collapse, 10 episodes of tornilo, and 13 of harmonic tremor.

An orange VONA has been in effect since January 13 at 8:01 am WIT, following the observation of an ash plume 800 meters above the summit (2.125 m asl) moving south.

Despite the regular weather coverage, moderate thermal anomalies were recorded by Mirova: from 20 MW on 11.01 and 16 MW on 13.01.2019

 

Sources: PVMBG, Magma Indonesia, Mirova

 Gunung Ibu - Sentinel image-2 SWIR image from 06.01.2019

Gunung Ibu - Sentinel image-2 SWIR image from 06.01.2019

Gunung Ibu - 13.01.2019 ash plume - photo Bencana ID

Gunung Ibu - 13.01.2019 ash plume - photo Bencana ID

Gunung Ibu - seismicity on 13.01.2019 - Doc. Magma Indonesia

Gunung Ibu - seismicity on 13.01.2019 - Doc. Magma Indonesia

A seismic swarm occurred on January 13, from 2:50 UTC, southwest of Santorini, in the Cyclades, between the volcano and the group of Christiana Islands.

The earthquakes have a magnitude between 2 and 3.9 and a hypocenter located between 6 and 30 km.

The strongest earthquake is M 3.9, at 8:26 UTC and a depth of 17 km. (EMSC)

Although close to the Kameni Line, there is no indication to link them to volcanic activity. These tectonic earthquakes remain under monitoring, due to the tourist frequentation of this natural, volcanologically active site.

 

Sources: HHN; EMSC

Santorini - seismogram of 13.01.19 / HTT and location of the epicenters at SW of Santorini / EMSC
Santorini - seismogram of 13.01.19 / HTT and location of the epicenters at SW of Santorini / EMSC

Santorini - seismogram of 13.01.19 / HTT and location of the epicenters at SW of Santorini / EMSC

Caldera of Santorini - Nea Kameni, seen from Fira - ESA photo

Caldera of Santorini - Nea Kameni, seen from Fira - ESA photo

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #Tectonique
Merapi - chute de roches incandescentes le 14.01.2019 / 02h13 locale - photo  Øystein Lund Andersen

Merapi - chute de roches incandescentes le 14.01.2019 / 02h13 locale - photo Øystein Lund Andersen

Au Merapi / Java, des chutes de roches incandescentes ont été observée six fois le 13 janvier entre 19h50 et 21h21 BST en direction de la Gendol river, d'une durée de 35 à 86 sec. Les chutes se répètent le 14 janvier à 2h13 locale.

Le 12 janvier, on peut pointer les chutes de roches à 21h13, sur 400 m. environ et à 21h16, sur 1.500 m. d'une durée de 126 sec.

Le volume du dôme atteignait ce 13 janvier 439.000 m³, avec un taux de croissance de 3.400 m³ / jour

 

Source : PVMBG

Merapi - croissance du dôme au 13 janvier 2019 - Doc. PVMBG

Merapi - croissance du dôme au 13 janvier 2019 - Doc. PVMBG

Dans les Moluques, le Gunungapi Ibu sur lîle d'Halmahera en niveau d'activité 2 /waspada, présente des panaches de cendres entre 200 et 800 mètres au dessus du cratère.

La sismicité du 13 janvier se décline entre 70 séismes d'éruption, 69 séismes de souffle, 21 séismes d'effondrement, 10 épisodes de tornilo, 13 de trémor harmonique.

Un VONA orange est en vigueur depuis le 13 janvier à 8h01 WIT, suite à l'observation d'un panache de cendres à 800 mètres au dessus du sommet ( 2.125 m. asl) en déplacement vers le sud.

Malgré la couverture nuegeuse régulière, des anomalies thermiques modérées ont été enregistrées par Mirova : de 20 MW le 11.01 et 16 MW le 13.01.2019

 

Sources : PVMBG , Magma Indonesia, Mirova

 Gunung Ibu - image Sentinel-2 image SWIR du 06.01.2019

Gunung Ibu - image Sentinel-2 image SWIR du 06.01.2019

Gunung Ibu - 13.01.2019  panache de cendres - photo Bencana ID

Gunung Ibu - 13.01.2019 panache de cendres - photo Bencana ID

Gunung Ibu - sismicité au 13.01.2019 - Doc. Magma Indonesia

Gunung Ibu - sismicité au 13.01.2019 - Doc. Magma Indonesia

Un essaim sismique s'est produit ce 13 janvier, à partir de 2h50 UTC, au sud-ouest de Santorin, dans les Cyclades, entre le volcan et le groupe d'îles Christiana.

Les séismes ont une magnitude comprise entre 2 et 3,9 et un hypocentre localisé entre 6 et 30 km.

Le plus fort séisme est de M 3,9, à 8h26 UTC et une profondeur de 17 km. (EMSC)

Bien que proches de la ligne Kameni, il n'y a aucune indication qui permettent de les relier à l'activité volcanique. Ces séismes tectoniques restent sous monitoring, en raison de la fréquentation touristique de ce site naturel, volcanologiquement actif.

 

Sources : HHN ; EMSC

Santorin - sismogramme du 13.01.19  / HTT et localisation de l'épicentres au SO de Santorin /  EMSC
Santorin - sismogramme du 13.01.19  / HTT et localisation de l'épicentres au SO de Santorin /  EMSC

Santorin - sismogramme du 13.01.19 / HTT et localisation de l'épicentres au SO de Santorin / EMSC

Caldeira de Santorin - Nea Kameni , vu de Fira - photo ESA

Caldeira de Santorin - Nea Kameni , vu de Fira - photo ESA

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity, #Sismologie, #Tectonique
Mayon - archive image 02.2018 / © Thierry Sluys.

Mayon - archive image 02.2018 / © Thierry Sluys.

Mayon seismometers recorded 5 volcanic earthquakes in the past 24 hours, including one in relation to an ash emission on November 30 from 9:41 am lasting one minute; the emission of the greyish plume was followed by steam and gas plumes towards the SW.

The flow of sulfur dioxide is measured at an average of 1,377 tons / day. The inflation of the southwestern sector of the volcano is still noted.

The level 2 alert remains in effect.

 

Source: Phivolcs

Merapi - the dome the 29.11.2018 / 8h18 - photo PVMBG

Merapi - the dome the 29.11.2018 / 8h18 - photo PVMBG

At Merapi, the volume of the lava dome reached 29 November 329,000 m³, for a growth rate of about 2,500 m³ per day, down slightly.

For the day of November 30, the PVMBG informs of a white degassing at about fifty meters above the summit, and a moderate seismicity.

The activity level remains at 2 / waspada.

 

Sources: BPPTKG / PVMBG
 

News from Mayon, Merapi, La Fournaise - and Tectonic Earthquake in Alaska.

The month of November 2018 will have been calm at Piton de la Fournaise, marked by a low seismicity under the summit craters and a stop of the inflation of the building. This testifies to the stopping (or at least slowing down) of the magmatic transfers from the deep zones to the more superficial zones. Moreover, the decrease in CO2 fluxes in the far-field soil since May 2018 suggests that the transfers of new magma towards the deep zones (mantle) seem to have ceased as well. Nevertheless, the trend reversal (ie an increase in CO2 fluxes in the far-field soil) observed since October 26, will be to follow in the coming weeks to determine whether a resumption of transfers of new magma to deep zones begins.

Find all the information related to the activity of Piton de la Fournaise on the website (http://www.ipgp.fr/fr/ovpf/actualites-ovpf), the Twitter account (https: // twitter. com / obsfournaise? lang = fr), and the Facebook account (https://www.facebook.com/ObsVolcanoPitonFournaise/) of the OVPF-IPGP.

The information in this document may not be used without explicit reference.

Piton de La Fournaise - the crater Dolomieu, with in the background, the ramparts of Enclos Fouqué and the Piton des Neiges - photo archive © Bernard Duyck

Piton de La Fournaise - the crater Dolomieu, with in the background, the ramparts of Enclos Fouqué and the Piton des Neiges - photo archive © Bernard Duyck

A Magnitude 7.0 earthquake occurred on November 30 at 17:29 UTC 13 km north of Anchorage, Alaska. The hypocenter is located at a depth of 40.9 km according to the USGS.

This is a place where the Pacific tectonic plate moves northwest at about 60mm / yr and enters subduction below the North American plate.

The earthquake was strong enough to cause ruptures of slopes in a restricted area because of the low relief ... the material damage is however important.

Waiting for replicas that are not going to happen, a more complete article will follow.

NB: activity of volcanoes in current regional eruption continues without changes

 

Sources:

- USGS earthquake hazards program and EMSC

- AGU - Landslide blog - D.Petley

 Alaska - epicenter of the M 7.0 earthquake on 30.11.2018 / 17h29 - Doc. EMSC

 Alaska - epicenter of the M 7.0 earthquake on 30.11.2018 / 17h29 - Doc. EMSC

Alaska -30.11.2018 - photo USGS-Josh Bierma-Hunter Sloan Sizemore
Alaska -30.11.2018 - photo USGS-Josh Bierma-Hunter Sloan Sizemore

Alaska -30.11.2018 - photo USGS-Josh Bierma-Hunter Sloan Sizemore

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #Sismologie, #Tectonique
Mayon - image d'archive 02.2018 / © Thierry Sluys.

Mayon - image d'archive 02.2018 / © Thierry Sluys.

Les sismomètres du Mayon ont enregistrés 5 séismes volcaniques au cours des dernières 24 heures, dont un en relation avec une émission de cendres le 30 novembre à partir de 9h41d'une durée d'une minute ; l'émission du panache grisâtre a été suivie de panaches de vapeur et gaz en direction du SO.

Le flux de dioxyde de soufre ets mesuré à une moyenne de 1.377 tonnes/jour.l'inflation du secteur sud-ouest du volcan est toujours notée.

L'alerte niveau 2 reste en vigueur.

 

Source : Phivolcs

Merapi - le dôme le 29.11.2018 / 8h18 - photo PVMBG

Merapi - le dôme le 29.11.2018 / 8h18 - photo PVMBG

Au Merapi, le volume du dôme de lave atteint ce 29 novembre 329.000 m³, pour un taux de croissance d'environ 2.500 m³ par jour, en légère baisse.

Pour la journée du 30 novembre, le PVMBG renseigne un dégazage blanc à une cinquantaine de mètres au dessus du sommet, et une sismicité modérée.

Le niveau d'activité reste à 2 / waspada.

 

Sources : BPPTKG / PVMBG

Actualité du Mayon , du Merapi, de La Fournaise - et Séisme tectonique en Alaska.

Le mois de novembre 2018 aura été calme au Piton de la Fournaise, marqué par une faible sismicité sous les cratères sommitaux et un arrêt de l’inflation de l’édifice. Ceci témoigne de l’arrêt (ou du moins du ralentissement) des transferts magmatiques des zones profondes vers les zones plus superficielles. Par ailleurs la décroissance des flux de CO2 dans le sol en champ lointain depuis mai 2018 suggère que les transferts de nouveau magma vers les zones profondes (manteau) semblent avoir cessé également. Néanmoins, l’inversion de tendance (à savoir une augmentation des flux de CO2 dans le sol en champ lointain) observée depuis le 26 octobre, sera à suivre ces prochaines semaines afin de déterminer si une reprise des transferts de nouveau magma vers les zones profondes s’amorce.

Retrouvez l’ensemble des informations relatives à l’activité du Piton de la Fournaise sur le site internet (http://www.ipgp.fr/fr/ovpf/actualites-ovpf ), le compte Twitter (https://twitter.com/obsfournaise?lang=fr), et le compte Facebook (https://www.facebook.com/ObsVolcanoPitonFournaise/) de l'OVPF-IPGP.

Les informations de ce document ne peuvent être utilisées sans y faire explicitement référence.

Piton de La Fournaise - le cratère Dolomieu, avec en arrière-plan, le rempart de l'Enclos Fouqué et le Piton des Neiges - photo archive © Bernard Duyck

Piton de La Fournaise - le cratère Dolomieu, avec en arrière-plan, le rempart de l'Enclos Fouqué et le Piton des Neiges - photo archive © Bernard Duyck

Un séisme de Magnitude 7,0 s'est produit le 30 novembre à 17h29 UTC à 13 km au nord d'Anchorage en Alaska. L'hypocentre est situé à une profondeur de 40,9 km selon l'USGS.

C'est un endroit où la plaque tectonique du Pacifique se déplace vers le nord-ouest à environ 60mm/an et entre en subduction sous la plaque nord-américaine.

Le séisme a été suffisamment fort pour causer des ruptures de pentes dans une région restreinte en raison du faible relief ... les dégâts matériels sont par contre importants.

En attente de répliques qui ne vont pas manquer de se produire, un article plus complet va suivre.

NB : l'activité des volcans en actuelle éruption régionale se poursuit sans changements

 

Sources : USGS earthquake hazards program et EMSC

 Alaska - épicentre du séisme de M 7,0 le 30.11.2018 / 17h29 - Doc. EMSC

Alaska - épicentre du séisme de M 7,0 le 30.11.2018 / 17h29 - Doc. EMSC

Alaska -30.11.2018  - photo USGS-Josh Bierma-Hunter Sloan Sizemore

Alaska -30.11.2018 - photo USGS-Josh Bierma-Hunter Sloan Sizemore

Alaska -30.11.2018  - photo USGS-Josh Bierma-Hunter Sloan Sizemore

Alaska -30.11.2018 - photo USGS-Josh Bierma-Hunter Sloan Sizemore

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #Sismologie, #Tectonique
Ebeko - image archives 01.08.2018 /  videodata by SVERT (IMGG FEB RAS) and KB GS RAS

Ebeko - image archives 01.08.2018 / videodata by SVERT (IMGG FEB RAS) and KB GS RAS

Selon des données du satellite Himawari-8, une activité explosive modérée continue au volcan Ebeko ce 21 août 2018 ; elle se caractérise par un panache de cendres montant à 1.500-2.000 mètres asl., dérivant ensuite sur 235 km (données KVERT 6h05 Z).

Une émission de gaz et vapeur, mélangés à un peu de cendres s'est ensuite poursuivie.

Le niveau du code aviation reste à l'orange.

 

Source : KVERT & VAAC Tokyo

Ebeko - Volcanic Ash Advisory 22.08.2018 / VAAC Tokyo

Ebeko - Volcanic Ash Advisory 22.08.2018 / VAAC Tokyo

L'activité de l'Etna reste présente au niveau de trois cratères sommitaux : le cratère nord-est, le nouveau cratère sud-est et la Bocca Nuova.

Ce 21 août en nuit, une forte incandescence est visible à l'oeil nu depuis les contreforts.

Source : Boris Behncke

Etna - incandescence nocturne de la Bocca nuova le 21.08.2018 - photo Boris Behncke

Etna - incandescence nocturne de la Bocca nuova le 21.08.2018 - photo Boris Behncke

L'activité sismique et tectonique fait l'actualité du moment, plus que l'activité volcanique.

Hier, 21 août, deux forts séismes ont marqué le Vénézuela et les Caraîbes d'une part, et d'autre part, l'archipel du Vanuatu.

 

Au Vénézuela, un séisme de magnitude 7,3 et une profondeur de 123 km s'est produit à 20 km au NNO de Yaguaraparo ; il est du à un glissement sur une frontière entre la plaque des Caraîbes et la plaque sud-américaine. A l’emplacement du séisme, la plaque de l’Amérique du Sud se déplace vers l’ouest par rapport à la plaque des Caraïbes à un taux d’environ 20 mm / an. La plaque sud-américaine commence sa subduction sous la plaque des Caraïbes à environ 550 km à l’est du séisme d’aujourd’hui et atteint des profondeurs proches de 150 km à proximité de cet événement. Ce séisme s'est produit près de l'extrémité sud de la zone de subduction des Caraïbes. À faible profondeur, la limite de la plaque dans cette région se transforme pour transformer les failles le long du système de failles de San Sebastian - El Pilar.

Il a été ressenti sur la côte nord de l'Amérique du sud, en Colombie, et dans l'arc des Caraïbes jusqu'à Fort de France.

Sources : USGS Earthquake report, EMSC

Venezuela - Localisation des séismes de magnitude supérieure à M6,5 et carte de ressenti du séisme du 21.08.2018
Venezuela - Localisation des séismes de magnitude supérieure à M6,5 et carte de ressenti du séisme du 21.08.2018

Venezuela - Localisation des séismes de magnitude supérieure à M6,5 et carte de ressenti du séisme du 21.08.2018

Tectonique régionale - séisme du 21.08.2018 / de M7,3 au large du Venezuela sur la faille El Pilar - Doc. via E.Fielding

Tectonique régionale - séisme du 21.08.2018 / de M7,3 au large du Venezuela sur la faille El Pilar - Doc. via E.Fielding

Au Vanuatu, un séisme de magnitude 6,6 et une profondeur de 10 km s'est produit à 195 km au nord de Port-Vila, près de l'île de Penama, à l'est de la fosse nord des Nouvelles Hébrides.

Il implique une zone sismiquement active suite à la convergence des plaques Australienne et Pacifique.

Sources : USGS Earthquake report, EMSC

Vanuatu - épicentre du séisme du 21.08.2018 / M6,6 - Doc.EMSC

Vanuatu - épicentre du séisme du 21.08.2018 / M6,6 - Doc.EMSC

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Tectonique, #news

The details of Greenland's geological past have just been revealed in a NASA study.

Dr. Y. Martos of the Goddard Space Flight Center and his team exploited the magnetic field, gravity and other available geological data to measure the amount and distribution of heat under a portion of the north tectonic plate American: Greenland.

Credits: NASA Goddard Space Center / Dan Gallagher / Ernie Wright

At a time when Pangea was divided into various drifting continents, Greenland moved, along with the tectonic plate that supported it, for more than 100 million years over a mantle plume that left a scar of hot and dense rocks under the surface. This mantle plume is currently under Iceland.

Monitoring the mantle plume (hot spot) since 60 Ma - Doc. A. Petrunin - GFZ

Monitoring the mantle plume (hot spot) since 60 Ma - Doc. A. Petrunin - GFZ

"We were expecting Greenland to have a more uniform signal of geothermal heat flux in its interior, but that is not the case", Martos said.

The magnetic field information revealed anomalies in the magnetism of rocks under Greenland covered by a thick ice cap.

Magnetism is related to temperature, so rocks heated at certain temperatures lose their magnetism. This happens deep in the earth. Magnetite is the most abundant magnetic mineral in the lower part of the crust. Magnetite loses its ferromagnetic properties, or magnetism, when heated to 580 degrees Celsius, a point known as "Curie temperature". Taking into account the effect of this temperature on magnetite allowed the team to find the basis of magnetism in the crust of Greenland. From there, they observed variations in the depth of the "Curie Temperature" location for magnetite to map the heat generated throughout the island.

Along the plume trail, the team found that the Curie temperature was closer to the surface. This proved that the plume had heated the bottom of the lithosphere and that the heat was still there.

Heat flow map, hot spot trace, and North American tectonic plate displacement over it, over the last 100 Ma - Credits: NASA's Scientific Visualization Studio; Blue Marble data courtesy of Reto Stockli (NASA Goddard)

Heat flow map, hot spot trace, and North American tectonic plate displacement over it, over the last 100 Ma - Credits: NASA's Scientific Visualization Studio; Blue Marble data courtesy of Reto Stockli (NASA Goddard)

Tracking this geodynamics helps scientists understand the evolution of our planet and the effect of sub-surface heat on such things as melting or breaking at the base of ice caps and glaciers on Earth. It will also help them to study the remote sites of the Earth and other rocky bodies in our solar system.

 

Sources:

- NASA Scientist Reveals Details of Greenland's Icy Heated Geologic Past - link

- Heat flow from Earth's mantle to Greenland ice melting

- Crustal thickness map based on gravity inversion and revised location of the Iceland feather

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Tectonique, #news

Les détails du passé géologique du Groenland vient d'être révélé dans une étude de la Nasa.

Le Dr. Y. Martos, du Goddard Space Flight Center, et son équipe, ont exploité le champ magnétique, la gravité et d'autres données géologiques disponibles pour mesurer la quantité et la répartition de la chaleur sous une partie de la plaque tectonique nord-américaine : le Groenland.

Crédits: Centre spatial Goddard de la NASA / Dan Gallagher / Ernie Wright

A une période où la Pangée se divisait en divers continents à la dérive, le Groenland s'est déplacé, en même temps que la plaque tectonique qui le supportait, pendant plus de 100 millions d'années au dessus d'un panache mantellique qui a laissé une cicatrice de roches chaudes et denses sous la surface. Ce panache mantellique se trouve en ce moment sous l'Islande.

Suivi du panache mantellique (point chaud) depuis 60 Ma - Doc. A. Petrunin - GFZ

Suivi du panache mantellique (point chaud) depuis 60 Ma - Doc. A. Petrunin - GFZ

"Nous nous attendions à ce que le Groenland ait un signal plus uniforme de flux de chaleur géothermique dans son intérieur, mais ce n'est pas le cas", a déclaré Martos.

Les informations sur les champs magnétiques ont révélé des anomalies dans le magnétisme des roches sous le Groenland recouvert par une épaisse calotte glaciaire.

Le magnétisme est lié à la température, donc les roches chauffées à certaines températures perdent leur magnétisme. Cela se produit au plus profond de la Terre. La magnétite étant le minéral magnétique le plus abondant dans la partie inférieure de la croûte. La magnétite perd ses propriétés ferromagnétiques, ou magnétisme, lorsqu'elle est chauffée à 580 degrés Celsius, un point connu sous le nom de "température de Curie". La prise en compte de l'effet de cette température sur la magnétite a permis à l'équipe de trouver la base du magnétisme dans la croûte du Groenland. De là, ils ont observé les variations de profondeur de l'emplacement de la "température de Curie" pour la magnétite afin de cartographier la chaleur dégagée sur toute l'île.

Le long du sentier du panache, l'équipe a constaté que la température de Curie était plus proche de la surface. Cela prouvait que le panache avait chauffé le fond de la lithosphère et que la chaleur était toujours là.

Carte du flux de chaleur, tracé du point chaud et déplacement de la plaque tectonique nord-Américaine au dessus de celui-ci au cours des derniers 100 Ma - Credits: NASA's Scientific Visualization Studio; Blue Marble data courtesy of Reto Stockli (NASA Goddard)

Carte du flux de chaleur, tracé du point chaud et déplacement de la plaque tectonique nord-Américaine au dessus de celui-ci au cours des derniers 100 Ma - Credits: NASA's Scientific Visualization Studio; Blue Marble data courtesy of Reto Stockli (NASA Goddard)

Le suivi de cette géodynamique aide les scientifiques à comprendre l 'évolution de notre planète et l'effet de la chaleur sous la surface sur des éléments comme la fonte ou la rupture à la base des calottes glaciaires et des glaciers sur Terre. Cela les aidera également à étudier les sites éloignés de la Terre et d’autres corps rocheux dans notre système solaire.

 

Sources :

NASA Scientist Reveals Details of Icy Greenland’s Heated Geologic Past - link 

- Heat flow from Earth's mantle contributes to Greenland ice melting

- Crustal thickness map based on gravity inversion and revised location of the Iceland plume

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #Tectonique, #Sismologie
Ambae - flyover from 07.11.2017 in the morning - photo Jameson Bani / Facebook via Shérine France.

Ambae - flyover from 07.11.2017 in the morning - photo Jameson Bani / Facebook via Shérine France.

The eruptive activity continues on Ambae, in minor mode according to Vanuatu Geohazards. The level of alert remains fixed at 3, with a forbidden zone of 3 km radius, because according to scientists, there is no evidence of climbing risk.


The photos taken between November 2nd and 7th confirm the growth in height of the Lake Voui cone, and the maintenance of the eruption style, characterized by frequent explosions and the emission of a plume of gas and ashes. Some explosions appear more energetic for people, who feel the waves.


Source: VMGD; thank you to Shérine France for the link to the photos.

Ambae - impressive ash plume emitted by the cone of Lake Voui 06.11.2017 / 9h - photo Tukunamoli Christian / Facebook via Shérine France.

Ambae - impressive ash plume emitted by the cone of Lake Voui 06.11.2017 / 9h - photo Tukunamoli Christian / Facebook via Shérine France.

Ambae - close-up view on the activity in Lake Voui - 03.11.2017 - photo Mitoksave / Facebook via Shérine France.

Ambae - close-up view on the activity in Lake Voui - 03.11.2017 - photo Mitoksave / Facebook via Shérine France.

In Irazu, Costa Rica, the crater lake, which had disappeared since 2013, is busy reforming ... to the delight of fans of this very photogenic altitude site.


Source: Communication of Tanguy De Saint-Cyr / Adventure and volcanoes

Irazu - the lake comes back! - picture Tanguy by Saint-Cyr November 2017

Irazu - the lake comes back! - picture Tanguy by Saint-Cyr November 2017

Irazu - 07.09.2013 - photo Brandon Arias Ramírez / RSN

Irazu - 07.09.2013 - photo Brandon Arias Ramírez / RSN

Irazu - photo © Bernard Duyck - Travel Adventure and volcanoes end 2007-early2008

Irazu - photo © Bernard Duyck - Travel Adventure and volcanoes end 2007-early2008

On Tuesday, November 7, 2017, 10:39 AM (local time - 6:39 UTC), an earthquake was felt by residents of Reunion Island, mainly in the north.
This earthquake was recorded by the seismometers of the Volcanological Observatory of Piton de la Fournaise. The first analyzes of this earthquake made it possible to locate it, 7 km below sea level in the Roche Ecrite sector (north of the island). Its magnitude was measured at 2 on the Richter scale.
 This type of event, felt by the population is recorded several times a year. This event is isolated and is of tectonic origin. At present, this earthquake has not been followed by replicas.
This event is independent of the one recorded and felt last November 4th (located in the south of the island).


Source: OVPF

Reunion - Roche Ecrite earthquake - Acrus Weather 974 / OVPF

Reunion - Roche Ecrite earthquake - Acrus Weather 974 / OVPF

Lire la suite

<< < 1 2 3 > >>

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog