Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity

There have been some changes to the Meradalur eruption site over the past 24 hours. The number of vents has decreased since the start of the three-vent eruption, but the power of each vent seems to have only increased... the jets reach a height well over 100 m...

There is evidence that some sort of pulsating activity began in the larger crater. For the most part, the geysers remain inside the crater rim that has risen, but between the two, jets of lava erupt that rise several times higher than the other geysers. Based on the fall time of the lava spatter, it can be roughly estimated that most jets reach a height of well over 100 meters.
At the same time, the lava river flowed eastward into Meradalur continuously for several days, pumping large amounts of lava over the lava from the previous eruption.

Eruptive site in Meradalur - mbls LIVE video (play with red slider left to right and reverse.

Meradalur - spatter cone in formation - screenshot video mbls 07.08.2022 / 4:03 p.m. - via Oroapuls

Meradalur - spatter cone in formation - screenshot video mbls 07.08.2022 / 4:03 p.m. - via Oroapuls

Fagradalsfjall station - tremor at 07.08.2022 (note the change during the eruption) - Doc. Hraun.vedur.is

Fagradalsfjall station - tremor at 07.08.2022 (note the change during the eruption) - Doc. Hraun.vedur.is

A decision has been made that the area of ​​the eruptive site will remain closed and that the situation will be reassessed after a meeting tomorrow morning, Monday August 8th. This is stated in an announcement from the Suðurnes police.

The eruption site was closed Sunday, August 7, due to inclement weather and winter conditions on the trail. The situation will be reassessed after a status meeting early tomorrow Monday August 8th.

(Almannavarnadeild ríkislögreglustjóra via Lögreglan to Suðurnesjum / 5:53 p.m.)

View of the eruptive site 2021-2022 - Doc. National Land Survey of Iceland - comments below - one click to enlarge thumbnailsView of the eruptive site 2021-2022 - Doc. National Land Survey of Iceland - comments below - one click to enlarge thumbnails

View of the eruptive site 2021-2022 - Doc. National Land Survey of Iceland - comments below - one click to enlarge thumbnails

The National Land Survey of Iceland (http://lmi.is) map has been updated with a recent aerial view of the eruption site.

Last year's crater is on the left, the new fault is visible near the upper center. The black spot on the right is the shadow of the gas coming out of the volcano.

 

Seismicity decreases overall; yet a magnitude 4 earthquake, just west of Kleifarvatn, was felt as far away as Reykjavik yesterday. Presumably an adjustment on the cracks.

 

Sources: IMO, Icelandic media, National Land survey, Suðurnes police.

Reykjanes Peninsula - location of earthquakes and magnitude on 07.08.2022 / 1:15 p.m. - Doc. IMO
Reykjanes Peninsula - location of earthquakes and magnitude on 07.08.2022 / 1:15 p.m. - Doc. IMO
Reykjanes Peninsula - location of earthquakes and magnitude on 07.08.2022 / 1:15 p.m. - Doc. IMO

Reykjanes Peninsula - location of earthquakes and magnitude on 07.08.2022 / 1:15 p.m. - Doc. IMO

Following a warning from Phivolcs on August 7 at 11:30 p.m. local time, Taal's main crater emitted a total of 17,141 tons of sulfur dioxide per day.

Gases move from east to west.

The SO2 flow has averaged 6,000 tonnes/day since July 15, 2022, compared to an average of 1,300 tonnes/day between May and mid-July.

The increase is accompanied by an upwelling of water from the crater lake and a voluminous plume rich in steam during the previous three days, which can rise to 1,500 meters.

Three episodes of tremor, lasting 4-12 minutes, were recorded during this same observation period.

A slight inflation marks Taal volcano island and the west of the caldera, while a deflation is mentioned on the east of the caldera.

Taal - upwelling of the crater lake - Phivolcs photo of 03.08.2022 / 07:36

Taal - upwelling of the crater lake - Phivolcs photo of 03.08.2022 / 07:36

Taal - activity summary as of 08.08.2022 / 05:00 - Doc. Phivolcs

Taal - activity summary as of 08.08.2022 / 05:00 - Doc. Phivolcs

Volcanic smog or vog was also observed on August 2-3 over the western Taal Caldera and was reportedly heavy over the town proper of Laurel and Banyaga, Agoncillo, Batangas Province, where vegetation damage also occurred. been documented by municipal officials.

The alert remains at level 1, with a ban on entering Taal volcano island and the Daang Kastila fissure, and on boating on Taal Lake. Overflight close to the volcano is also forbidden.

 

Source: Phivolcs

Merapi - 06.08.2022 / 17:49 WIB - PVMBG Magma Indonesia webcam - click to enlarge

Merapi - 06.08.2022 / 17:49 WIB - PVMBG Magma Indonesia webcam - click to enlarge

The Merapi was clearly visible on August 7, 2022, until it was covered by fog 0-III. Observable fumaroles from the main crater were white, with low to moderate intensity about 20-30 meters from the summit.

The seismicity of the day is characterized by:
- 129 collapse earthquakes, with an amplitude of 3 to 25 mm and an earthquake duration of 18.4 to 173.4 seconds.
- 35 emission earthquakes, with an amplitude of 3 to 6 mm and an earthquake duration of 7.8 to 29 seconds.
- 152 hybrid/multi-phase earthquakes, with an amplitude of 3-6 mm, S-P 0.3-0.6 seconds and an earthquake duration of 4.8-10.8 seconds.
- 1 shallow volcanic earthquake, with an amplitude of 30 mm and an earthquake duration of 10.6 seconds.

Merapi - seismicity and deformation on 07.08.2022 - Doc. BPPTKG


The activity level remains at 3 / siaga, with recommendations:
Current potential hazards are lava avalanches and hot clouds in the south-southwest sector covering Boyong River for up to 5 km, Bedog River, Krasak, Bebeng for up to 7 km. The southeastern sector covers the Woro River for a maximum of 3 km and the Gendol River for 5 km. Meanwhile, the ejection of volcanic material in the event of an explosive eruption can reach a radius of 3 km from the summit.

 

Source: PVMBG, Magma Indonesia

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Il y a eu quelques changements sur le site de l'éruption de Meradalur au cours des dernières 24 heures. Le nombre d'évents a diminué depuis le début de l'éruption à trois évents, mais la puissance de chaque évent semble n'avoir fait qu'augmenter... les jets atteignent une hauteur bien supérieure à 100 m...

Il y a des preuves qu'une sorte d'activité pulsatile a commencé dans le plus grand cratère. Pour la plupart, les geysers restent à l'intérieur du bord du cratère qui s'est élevé, mais entre les deux, des jets de lave jaillissent qui s'élèvent plusieurs fois plus haut que les autres geysers. Sur la base du temps de chute des éclaboussures de lave, on peut estimer approximativement que la plupart des jets atteignent une hauteur de bien plus de 100 mètres.
Dans le même temps, la rivière de lave a coulé vers l'est dans Meradalur en continu pendant plusieurs jours, pompant de grandes quantités de lave sur la lave de l'éruption précédente.

Site éruptif dans Meradalur - vidéo mbls LIVE (jouer avec le curseur rouge de gauche à droite et inverse.

Meradalur - spatter cone en formation - screenshot vidéo mbls 07.08.2022 / 16h03  - via Oroapuls

Meradalur - spatter cone en formation - screenshot vidéo mbls 07.08.2022 / 16h03 - via Oroapuls

 Fagradalsfjall - trémor au 073.08.2022 (notez le changement lors de l'éruption) - Doc. Hraun.vedur.is

Fagradalsfjall - trémor au 073.08.2022 (notez le changement lors de l'éruption) - Doc. Hraun.vedur.is

Une décision a été prise que la zone du site éruptif restera fermée et que la situation sera réévaluée après une réunion demain matin, lundi 8 Août. Ceci est indiqué dans une annonce de la police de Suðurnes.

Le site d'éruption a été fermé dimanche 7 août,en raison du mauvais temps et des conditions hivernales sur le sentier. La situation sera réévaluée après une réunion de statut tôt demain lundi 8 août.

(Almannavarnadeild ríkislögreglustjóra via Lögreglan á Suðurnesjum /17h53)

Vue du site éruptif 2021-2022 - Doc. National Land Survey of Iceland - commentaires ci-dessous - un clic pour agrandir les vignettesVue du site éruptif 2021-2022 - Doc. National Land Survey of Iceland - commentaires ci-dessous - un clic pour agrandir les vignettes

Vue du site éruptif 2021-2022 - Doc. National Land Survey of Iceland - commentaires ci-dessous - un clic pour agrandir les vignettes

La carte du "National Land Survey of Iceland" ( http://lmi.is ) a été mise à jour avec une vue aérienne récente du site de l'eruption .

Le cratère de l'année dernière est sur la gauche, la nouvelle faille est visible près du centre supérieur. La tache noire à droite est l'ombre du gaz sortant du volcan.

 

La sismicité diminue dans son ensemble ; pourtant un séisme de magnitude 4, juste à l'ouest de Kleifarvatn, a été ressenti hier jusqu'à Reykjavik. Vraisemblablement un ajustement sur les fissures.

 

Sources : IMO, médias Islandais, National Land survey, police du Suðurnes.

Péninsule de Reykjanes - localisationdes séismes et magnitude au 07 .08.2022 / 13h15 - Doc. IMO
Péninsule de Reykjanes - localisationdes séismes et magnitude au 07 .08.2022 / 13h15 - Doc. IMO
Péninsule de Reykjanes - localisationdes séismes et magnitude au 07 .08.2022 / 13h15 - Doc. IMO

Péninsule de Reykjanes - localisationdes séismes et magnitude au 07 .08.2022 / 13h15 - Doc. IMO

Suivant un avertissement du Phivolcs du 7 août à 23h30 locale, le cratère principal du Taal a émis un total de 17.141 tonnes de dioxyde de soufre par jour.

Les gaz se déplacent de l'est vers l'ouest.

Le flux de SO2 était en moyenne de 6.000 tonnes/jour depuis le 15 juillet 2022, contre une moyenne de 1.300 tonnes/jour entre mai et mi-juillet.

L'augmentation est accompagnée d'une remontée d'eau du lac de cratère et un volumineux panache riche en vapeur lors des trois précédentes journées, pouvant monter à 1.500 mètres.

Trois épisodes de trémor, d'une durée de 4-12 minutes, ont été enregistrés au cours de cette même période d'observation.

Une légère inflation marque Taal volcano island et l'ouest de la caldeira, tandis qu'une déflation est mentionné sur l'est de la caldeira.

Taal - upwelling du lac de cratère - photo Phivolcs du 03.08.2022 / 07h36

Taal - upwelling du lac de cratère - photo Phivolcs du 03.08.2022 / 07h36

Taal - résumé d'activité au 08.08.2022 / 05h00 - Doc. Phivolcs

Taal - résumé d'activité au 08.08.2022 / 05h00 - Doc. Phivolcs

Du smog volcanique ou vog a également été observé les 2 et3 août sur l'ouest de la caldeira de Taal et aurait été lourd sur la ville proprement dite de Laurel et Banyaga, Agoncillo, province de Batangas, où des dommages à la végétation ont également été documentés par des responsables municipaux.

L'alerte reste au niveau 1, avec interdiction d'entrer dans Taal volcano island et la fissure Daang Kastila, et de faire du bateau sur la lac Taal. Le survolproche du volcan est aussi défendu.

 

Source : Phivolcs

Merapi - 06.08.2022 / 17h49 WIB - webcam PVMBG Magma Indonesia - un clic pour agrandir

Merapi - 06.08.2022 / 17h49 WIB - webcam PVMBG Magma Indonesia - un clic pour agrandir

Le Merapi était clairement visible ce 7 août 2022, jusqu'à ce qu'il soit couvert par le brouillard 0-III. Des fumerolles observables du cratère principal étaient blanches, avec une intensité faible à modérée à environ 20-30 mètres du sommet.

La sismicité du jour est caractérisée par :
- 129 séismes d'effondrement, d'une amplitude de 3 à 25 mm et d'une durée de séisme de 18,4 à 173,4 secondes.
- 35 séismes d'émission, d'une amplitude de 3 à 6 mm et une durée de tremblement de terre de 7,8 à 29 secondes.
- 152 tremblements de terre hybrides/multiphasés, avec une amplitude de 3-6 mm, S-P 0,3-0,6 secondes et une durée de tremblement de terre de 4,8-10,8 secondes.
- 1 tremblement de terre volcanique peu profond, avec une amplitude de 30 mm et une durée de tremblement de terre de 10,6 secondes.

 

Merapi - sismicité et déformation au 07.08.2022 - Doc. BPPTKG



Le niveau d'activité reste à 3 / siaga, avec recommandations :
Les dangers potentiels actuels sont des avalanches de lave et des nuages ​​chauds dans le secteur sud-sud-ouest couvrant la rivière Boyong sur un maximum de 5 km, la rivière Bedog, Krasak, Bebeng sur un maximum de 7 km. Le secteur sud-est couvre la rivière Woro sur un maximum de 3 km et la rivière Gendol sur 5 km. Pendant ce temps, l'éjection de matériel volcanique en cas d'éruption explosive peut atteindre un rayon de 3 km du sommet.

 

Source : PVMBG, Magma Indonesia

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
The eruptive site at Meradalur - photo via IMO 04.08.2022 - click to enlarge

The eruptive site at Meradalur - photo via IMO 04.08.2022 - click to enlarge

Meradalur - Temporarily closed

After warnings from IMO, Lava Center and Safe Travel regarding the bad weather conditions of 07 August on the road and the eruption site of Meradalur, yesterday at 18:34, the police chief of Suðurnes therefore decided that the Merardalur eruption area will be closed to public access from 05:00 this Sunday, and the situation will be reassessed on Sunday afternoon. The media will be informed of the future once the situation has been reassessed. (Lögreglan to Suðurnesjum)

Reykjanes Peninsula - sulfur dioxide dispersion - Sentinel-5P Tropomi image from 06.08.2022 / 12:43 UT- Doc. Copernicus / Tropomi DLR / BIRA / ESA / via Prof. Simon Carn - one click to enlarge

Reykjanes Peninsula - sulfur dioxide dispersion - Sentinel-5P Tropomi image from 06.08.2022 / 12:43 UT- Doc. Copernicus / Tropomi DLR / BIRA / ESA / via Prof. Simon Carn - one click to enlarge

The eruption continues at Meradalur.

Regarding the dispersion of sulfur dioxide: according to data from Sentinel-5P Tropomi, the plume drifts east from the eruptive site, then goes up the west coast of Iceland on the Reykjanes peninsula and Reykjavik on August 6 . (via Prof. S. Carn)

During the risk assessment due to a volcanic eruption at Fagridalsfjall, a lava flow model was made which expects a fissure on similar pathways as it erupts. This model expects a flux similar to that measured now. The map below shows the lava distribution if the eruption remains unchanged for 200 days. It should be noted that it is not clearly mentioned if the strength of the eruption and the location will remain unchanged during all this time. Based on the information available today, however, the probability shows that this eruption is not considered likely to threaten significant infrastructure.

Meradalur - distribution of lava if the eruption remains unchanged for 200 days - Doc. IMO 08.2022 - one click to enlarge

Meradalur - distribution of lava if the eruption remains unchanged for 200 days - Doc. IMO 08.2022 - one click to enlarge

Let's take advantage of this forced truce to take an interest in the scientists who practice measurements and process them.

Lava mapping is a collaborative project of many parties: in Iceland this is primarily the University Institute of Earth Sciences, the Icelandic Institute of Natural Sciences and the Land Survey of Iceland. The Meteorological Office, Ísavia and Almannavarni are also involved. Aerial photos are taken from Garðaflug's plane or from Reykjavík's Fisfélag plane. French colleagues are also involved because access to the Pléiades satellite was obtained via CIEST2, a French research project.

Geochemistry is mainly done at the University's Institute of Geosciences. The gas measurements are carried out by experts from the Norwegian Meteorological Agency and people from the Geoscience Foundation.

A large group of experts from the above-mentioned institutes, technical staff from the laboratories and postdoctoral fellows from the Institute of Geosciences will therefore be involved in the work.

 

A mention also concerning the human protection and the management of the site for the personnel and volunteers of the Suðurnes Police, the Þorbjörn rescue team, and the Civil Security.

 

Sources: IMO, Un. Iceland, Icelandic Media, Þorbjörn rescue team, Suðurnes Police, Prof. Simon Carn, Copernicus

The eruptive site at Meradalur - photo via IMO 04.08.2022 - click to enlarge

The eruptive site at Meradalur - photo via IMO 04.08.2022 - click to enlarge

Meradalur - 06.08.2022 / 09:42, the "bad weather" is coming - RUV webcam

Meradalur - 06.08.2022 / 09:42, the "bad weather" is coming - RUV webcam

Eruptive episodes follow one another on

- Suwanosejima on August 7, where the JMA noted at 00:12 an explosion, accompanied by a plume of ash and gas at 1,700 meters, and another, with a plume more than 2,000 meters above the crater. The eruptive columns are reported rising straight above the crater.

Suwanosejima - 03.08.2022 / 23:24 and 07.08 / 09:59 - JMA webcam
Suwanosejima - 03.08.2022 / 23:24 and 07.08 / 09:59 - JMA webcam

Suwanosejima - 03.08.2022 / 23:24 and 07.08 / 09:59 - JMA webcam

- On Sakurajima, August 7, with a moderate volcanic plume, 1,300 meters above the crater, flowing southeast.

 

Source: JMA

Sakurajima - activity on 07.08.2022 / 00:18 - Doc. JMA

Sakurajima - activity on 07.08.2022 / 00:18 - Doc. JMA

The volcanoes of Hawaii continue to be studied by the volcanological observatory in these months of July to August 2022.

The recent Sentinel-1 interferogram for the period June 7 to July 13, 2022 covering the island of Hawai'i reveals the ground deformations. Each colored band represents 2.83 centimeters of displacement on the ground. There is evidence of a few millimeters of inflation at Mauna Loa, and no noticeable deformation at Kīlauea during this time. In addition to ground deformation, this interferogram captures significant atmospheric noise. Copernicus Sentinel data was provided by the European Space Agency.

For more information regarding InSAR and interferograms for Hawaiian volcanoes, please read: https://www.usgs.gov/news/volcano-watch-reading-rainbow-how-interpret-i….

Hawaii volcanoes - Sentinel-1 interferogram from 07.06.2022 to 13.07.2022 - Doc. HVO-USGS / Copernicus - one click to enlarge

Hawaii volcanoes - Sentinel-1 interferogram from 07.06.2022 to 13.07.2022 - Doc. HVO-USGS / Copernicus - one click to enlarge

Airborne electromagnetic and magnetic (AEM) survey in the Kīlauea caldera on July 28, 2022.


During the investigation, a helicopter flew about 150 feet above the ground, carrying a hoop 40 feet in diameter suspended 35 feet below. The system transmits weak low-frequency radio waves into the ground, measures the Earth's response, and passively detects changes in the Earth's magnetic field. These variations will allow scientists to create a picture of the shallow (upper 600 meters) magmatic structure, fault systems, and subterranean waterways beneath Kīlauea's surface.

AEM survey of the Kilauea caldera on 07.28.2022 - Doc.HVO

AEM survey of the Kilauea caldera on 07.28.2022 - Doc.HVO

The Kīlauea volcano is erupting. Its USGS Volcanic Alert Level is at WATCH.

Over the past week, lava has continued to erupt from the western vent of Halema'uma'u Crater. All of the lava is confined within Halema'uma'u Crater in Hawai'i Volcanoes National Park.

Sulfur dioxide emission rates remain high and were last measured at around 1,900 tonnes per day (tpd) on August 1.

Seismicity is high but stable, with few earthquakes and ongoing volcanic tremors.

Over the past week, summit tiltmeters have recorded two deflation-inflation sequences.


 

Sources: HVO-USGS, USGS Volcano watch

Kilauea caldera - 05.08.2022 / 09:30 HST - HVO-USGS webcam - one click to enlarge

Kilauea caldera - 05.08.2022 / 09:30 HST - HVO-USGS webcam - one click to enlarge

Kilauea / Halema'uma'u - the surface of the lake is composed of large crustal plates separated by incandescent spreading areas, with spattering along the eastern margin. The lake and the surrounding crater floor, formed of solidified lava, are gradually being uplifted due to the supply of endogenous lava below the surface. USGS photo by M. Patrick / 04.08.2022 - one click to enlarge

Kilauea / Halema'uma'u - the surface of the lake is composed of large crustal plates separated by incandescent spreading areas, with spattering along the eastern margin. The lake and the surrounding crater floor, formed of solidified lava, are gradually being uplifted due to the supply of endogenous lava below the surface. USGS photo by M. Patrick / 04.08.2022 - one click to enlarge

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Le site éruptif à Meradalur - photo via IMO 04.08.2022- un clic pour agrandir

Le site éruptif à Meradalur - photo via IMO 04.08.2022- un clic pour agrandir

Après les avertissements de l'IMO, de Lava Center et de Safe Travel concernant

Meradalur - Temporarily closed

les mauvaises conditions atmosphériques du 07 août sur la route et le site éruptif de Meradalur, hier à 18h34, le chef de la police de Suðurnes a donc décidé que la zone d'éruption de Merardalur sera fermée à l'accès du public à partir de 05h00 ce dimanche, et la situation sera réévaluée dimanche après-midi. Les médias seront informés de l'avenir une fois que la situation aura été réévaluée. (Lögreglan á Suðurnesjum)

 

 Reykjanes Peninsula -  dispersion du dioxyde de soufre - image Sentinel-5P Tropomi du 06.08.2022 / 12h43 UT- Doc. Coprenicus / Tropomi DLR / BIRA / ESA / via  Prof. Simon Carn - un clic pour agrandir

Reykjanes Peninsula - dispersion du dioxyde de soufre - image Sentinel-5P Tropomi du 06.08.2022 / 12h43 UT- Doc. Coprenicus / Tropomi DLR / BIRA / ESA / via Prof. Simon Carn - un clic pour agrandir

L'éruption se poursuit à Meradalur.

Concernant la dispersion du dioxyde de soufre : d'après les données de Sentinel-5P Tropomi, le panache dérive vers l'est depuis le site éruptif, puis remonte la côte ouest de l'Islande sur la péninsule de Reykjanes et Reykjavik ce 6 août. (via Prof. S.Carn)

Lors de l'évaluation des risques due à une éruption volcanique à Fagridalsfjall, un modèle de coulée de lave a été réalisé qui s'attend à une fissure sur des voies similaires à celles où elle est en éruption. Ce modèle s'attend à un flux semblable à celui mesuré maintenant. La carte ci-dessous montre la répartition de la lave si l'éruption reste inchangée pendant 200 jours. Il faut noter qu'il n'est pas clairement mentionné si la force de l'éruption et le lieu resteront inchangés pendant tout ce temps. Sur la base des informations disponibles aujourd'hui, la probabilité montre cependant que cette éruption n'est pas considérée comme susceptible de menacer d'importantes infrastructures.

 Meradalur - répartition de la lave si l'éruption reste inchangée pendant 200 jours - Doc. IMO 08.2022 - un clic pour agrandir

Meradalur - répartition de la lave si l'éruption reste inchangée pendant 200 jours - Doc. IMO 08.2022 - un clic pour agrandir

Profitons de cette trêve forcée pour nous intéresser aux scientifiques qui pratiquent des mesures et les traitent.

La cartographie de la lave est un projet collaboratif de nombreuses parties : en Islande, il s'agit principalement de l'Institut universitaire des sciences de la Terre, de l'Institut islandais des sciences naturelles et du Land Survey of Iceland. Le Bureau météorologique, Ísavia et Almannavarni sont également impliqués. Les photos aériennes sont prises depuis l'avion de Garðaflug ou depuis l'avion Fisfélag de Reykjavík. Des collègues français sont également impliqués car l'accès au satellite Pléiades a été obtenu via CIEST2, un projet de recherche français.

La géochimie se fait principalement à l'Institut des géosciences de l'Université. Les mesures de gaz sont effectuées par des experts de l'Agence météorologique norvégienne et des personnes de la Fondation des géosciences.

Un groupe important d'experts des instituts susmentionnés, du personnel technique des laboratoires et des stagiaires postdoctoraux de l'Institut des géosciences seront donc impliqués dans les travaux.

 

Une mention également concernant la protection humaine et la gestion du site pour les personnels et volontaires de la Police du Suðurnes, du Þorbjörn rescue team, et de la Sécurité Civile.

 

Sources : IMO, Un. Iceland, Médias Islandais, Þorbjörn rescue team, Police du Suðurnes, Prof. Simon Carn, Copernicus

Le site éruptif à Meradalur - photo via IMO 04.08.2022- un clic pour agrandir

Le site éruptif à Meradalur - photo via IMO 04.08.2022- un clic pour agrandir

Les épisodes éruptifs se succèdent sur

- Suwanosejima ce 7 août , où le JMA relève à 00h12 une explosion, accompagnée d'un panache de cendres et gaz à 1.700 mètres, et une autre, avec un panache à plus de 2.000 mètres au dessus du cratère. Les colonnes éruptives sont signalées montantes droites au dessus du cratère.

Suwanosejimi - 03.08.2022 / 23h24 et le 07.08 / 09h59 - webcam JMA
Suwanosejimi - 03.08.2022 / 23h24 et le 07.08 / 09h59 - webcam JMA

Suwanosejimi - 03.08.2022 / 23h24 et le 07.08 / 09h59 - webcam JMA

Sur le Sakurajima, ce 7 août, avec un panache volcanique, modéré, à 1.300 mètres au dessus du cratère, s'écoulant vers le sud-est.

 

Source : JMA

 Sakurajima - activité au 07.08.2022 / 00h18 - Doc. JMA

Sakurajima - activité au 07.08.2022 / 00h18 - Doc. JMA

Les volcans d'Hawaii continuent d'être étudiés par l'observatoire volcanologique en ces mois de juillet à août 2022.

 

L'interférogramme Sentinel-1 récent pour la période du 7 juin au 13 juillet 2022 couvrant l'île d'Hawai'i révèle les déformations du sol. Chaque frange de couleur représente 2,83 centimètres de déplacement au sol. Il existe des preuves de quelques millimètres d'inflation à Mauna Loa, et aucune déformation notable à Kīlauea pendant cette période. En plus de la déformation du sol, cet interférogramme capte un bruit atmosphérique important. Les données Copernicus Sentinel ont été fournies par l'Agence spatiale européenne.

Pour plus d'informations concernant InSAR et les interférogrammes pour les volcans hawaïens, veuillez lire : https://www.usgs.gov/news/volcano-watch-reading-rainbow-how-interpret-i….

 Hawaii volcanoes - interférogramme Sentinel-1  du 07.06.2022 au 13.07.2022 - Doc. HVO-USGS / Copernicus - un clic pour agrandir

Hawaii volcanoes - interférogramme Sentinel-1 du 07.06.2022 au 13.07.2022 - Doc. HVO-USGS / Copernicus - un clic pour agrandir

Relevé électromagnétique et magnétique aéroporté (AEM) dans la caldeira du Kīlauea le 28 juillet 2022.


Au cours de l'enquête, un hélicoptère a volé à environ 150 pieds au-dessus du sol, transportant un cerceau de 40 pieds de diamètre suspendu à 35 pieds en dessous. Le système transmet de faibles ondes radio à basse fréquence dans le sol, mesure la réponse de la Terre et détecte passivement les variations du champ magnétique terrestre. Ces variations permettront aux scientifiques de créer une image de la structure magmatique peu profonde (600 mètres supérieurs), des systèmes de failles et des voies d'eau souterraine sous la surface du Kīlauea.

AEM survey de la caldeira du Kilauea le 28.07.2022 - Doc.HVO

AEM survey de la caldeira du Kilauea le 28.07.2022 - Doc.HVO

Le volcan Kīlauea est en éruption. Son niveau d'alerte volcanique USGS est à WATCH.

Au cours de la semaine dernière, la lave a continué à éclater de l'évent ouest du cratère Halema'uma'u. Toute la lave est confinée dans le cratère Halema'uma'u dans le parc national des volcans d'Hawai'i.

Les taux d'émission de dioxyde de soufre restent élevés et ont été mesurés pour la dernière fois à environ 1.900 tonnes par jour (t/j) le 1er août.

La sismicité est élevée mais stable, avec peu de tremblements de terre et des tremblements volcaniques en cours.

Au cours de la semaine dernière, les inclinomètres du sommet ont enregistré deux séquences de déflation-inflation.


 

Sources : HVO-USGS, USGS Volcano watch

 Kilauea caldeira - 05.08.2022 / 09h30 HST - webcam HVO-USGS -  un clic pour agrandir

Kilauea caldeira - 05.08.2022 / 09h30 HST - webcam HVO-USGS - un clic pour agrandir

Kilauea - Halema'uma'u - la surface du lac est composée de grandes plaques crustales séparées par des zones d'étalement incandescentes, avec des éclaboussures le long de la marge est. Le lac et le fond du cratère environnant, formés de lave solidifiée, sont progressivement soulevés en raison de l'apport de lave endogène sous la surface. Photo USGS par M. Patrick / 04.08.2022  -  un clic pour agrandir

Kilauea - Halema'uma'u - la surface du lac est composée de grandes plaques crustales séparées par des zones d'étalement incandescentes, avec des éclaboussures le long de la marge est. Le lac et le fond du cratère environnant, formés de lave solidifiée, sont progressivement soulevés en raison de l'apport de lave endogène sous la surface. Photo USGS par M. Patrick / 04.08.2022 - un clic pour agrandir

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Word to readers, #volcanic activity

After a flight of a hundred steps, Dominique, Aris and Jean-Michel reach the crater of Mahawu volcano, a still active volcano (listed in the catalog of the Global Volcanism Program). A mini episodic acid lake occupies part of the bottom of the crater.

The Mahawu crater - photo © J-M M. - one click to enlarge

The Mahawu crater - photo © J-M M. - one click to enlarge

The lying Mahawu volcano immediately east of Lokon-Empung volcano is the northernmost of a series of young volcanoes along a line SSW-NNE near the caldera margin of the Quaternary Tondano. Mahawu is capped by a 180m wide and 140m deep crater which sometimes contains a small crater lake and has two pyroclastic cones on its N flank.

Its historical activity has been limited to occasional small explosive eruptions recorded since 1789. In 1994 fumaroles, mud pots and small geysers were observed along the shores of a crater lake.

The Mahawu crater, and its episodic lake - photo © J-M M. - one click to enlarge

The Mahawu crater, and its episodic lake - photo © J-M M. - one click to enlarge

The next day, a road "with hundreds of turns" leads them to the Soputan volcano, one of the most active volcanoes in Sulawesi.

Little visible that day ... only a clearing reveals the summit at 1,785 meters.

The volcano is in level 2 / waspada activity, with a recommendation not to exercise any activity within a radius of 1,500 m from the summit.

The Soputan volcano - with its summit visible during a clearing - photo © J-M M. - oneclick to enlarge

The Soputan volcano - with its summit visible during a clearing - photo © J-M M. - oneclick to enlarge

The Soputan culminates at 1785 meters - photo © J-M M. - oneclick to enlarge

The Soputan culminates at 1785 meters - photo © J-M M. - oneclick to enlarge

The young, largely unvegetated volcano is the only active cone of the Sempu-Soputan volcanic complex, which includes the Soputan, Rindengan and Manimporok caldera (3.5 km ESE).

Kawah Masem, a maar, formed in the western part of the caldera and contains a crater lake; sulfur has been extracted from fumarolic areas of the maar since 1938.

Recent eruptions have originated at both the summit crater and Aeseput, a major NE flank vent that formed in 1906 and was the source of large, intermittent lava flows until 1924.

 

A small tour on the side of one of these great flows is essential, but it will remain in a foggy atmosphere.

Soputan and one of its flows - Last eruption: from March 23 to April 2, 2020 - photo © J-M M. - click to enlarge

Soputan and one of its flows - Last eruption: from March 23 to April 2, 2020 - photo © J-M M. - click to enlarge

A short day of relaxation after these numerous volcanic ascents... without however giving up volcanism, because on a beach, where a fishing house sits, they discover an area where two types of sand mingle: black sand of volcanic origin, and another clear, almost white, of coral erosion origin.

Sulawesi - a beach with two-tone sand and its fishing house - photo © J-M M. - click to enlarge

Sulawesi - a beach with two-tone sand and its fishing house - photo © J-M M. - click to enlarge

Sulawesi - sandy beach ... black and white - photo © J-M M. - one click to enlarge

Sulawesi - sandy beach ... black and white - photo © J-M M. - one click to enlarge

The icing on the cake: the Tetetana flower garden, on the hill of the same name, where the flowers compete with the very green landscape, with a view of Manado.

Another time for other adventures.

 

Sources:

- Dominique and Jean-Michel ( https://kilauea.info/2022/07/22/)
- Aris Yanto, guide, graduate in Volcanology University of Kehidupan (contact@idtreks.com - https://www.instagram.com/arisvolcano/)
- Global Volcanism Program – Mahuku and Soputan.

Sulawesi - Tetetana flower garden - photo © J-M M. - one click to enlarge

Sulawesi - Tetetana flower garden - photo © J-M M. - one click to enlarge

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #"Parole aux lecteurs", #Actualités volcaniques

Après une volée d'une centaine de marches, Dominique, Aris et Jean-Michel accèdent au cratère du Mahawu, un volcan encore actif (répertorié dans la catalogue du Global volcanism Program). Un mini lac acide occupe une partie du fond du cratère.

Le cratère du Mahawu -  photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Le cratère du Mahawu - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Le volcan Mahawu allongé immédiatement à l'est du volcan Lokon-Empung est le plus septentrional d'une série de jeunes volcans le long d'une ligne SSW-NNE près de la marge de la caldeira du Quaternaire Tondano. Mahawu est coiffé d'un cratère de 180 m de large et 140 m de profondeur qui contient parfois un petit lac de cratère et possède deux cônes pyroclastiques sur son flanc N.

Sonactivité historique a été limitée à de petites éruptions explosives occasionnelles enregistrées depuis 1789. En 1994, des fumerolles, des pots de boue et de petits geysers ont été observés le long des rives d'un lac de cratère.

Le cratère du Mahawu, et son lac épisodique -  photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Le cratère du Mahawu, et son lac épisodique - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Le lendemain, une route " aux centaines de virages " les mène au volcan Soputan, un des volcans les plus actif de Sulawesi.

Peu visible ce jour là ... seule une éclaircie dévoile le sommet à 1.785 mètres.

Le volcan est en activité de niveau 2 / waspada, avec recommandation de n'exercer aucune activité dans un rayon de 1.500 m du sommet.

Le Soputan - avec son sommet visble lors d'une éclaircie -  photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Le Soputan - avec son sommet visble lors d'une éclaircie - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Le Soputan culmine à 1785 mètres - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Le Soputan culmine à 1785 mètres - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Le volcan jeune, en grande partie sans végétation, est le seul cône actif du complexe volcanique Sempu-Soputan, qui comprend la caldeira Soputan, Rindengan et Manimporok (3,5 km ESE).

Kawah Masem, un maar, s'est formé dans la partie ouest de la caldeira et contient un lac de cratère ; le soufre a été extrait des zones fumeroliennes du maar depuis 1938.

Des éruptions récentes ont pris naissance à la fois au niveau du cratère sommital et d'Aeseput, un important évent du flanc NE qui s'est formé en 1906 et a été la source de grandes coulées de lave intermittentes jusqu'en 1924.

 

Un petit tour du côté d'une de ces grandes coulées s'impose, mais cela restera dans une atmosphère brumeuse.

Soputan et une de ses coulées - Dernière éruption : du 23 mars au 2 avril 2020 - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Soputan et une de ses coulées - Dernière éruption : du 23 mars au 2 avril 2020 - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Petite journée de relaxation après ces nombreuses ascensions volcaniques... sans toutefois abandonner le volcanisme, car sur une plage, où trône une maison de pêche, ils découvrent une zone où se mêlent deux types de sable : un sable noir d'origine volcanique, et un autre clair, presque blanc, d'origine d'érosion corallienne.

 Sulawesi - une plage au sable bicolore et sa maison de pêche - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Sulawesi - une plage au sable bicolore et sa maison de pêche - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Sulawesi - plage au sable ... noir et blanc - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Sulawesi - plage au sable ... noir et blanc - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Cerise sur le gâteau : le jardin floral Tetetana, sur la colline du même nom, où les fleurs disputent la vedette au paysage bien vert, avec vue sur Manado.

A bientôt pour d'autres aventures.

 

Sources :

- Dominique et Jean-Michel  ( https://kilauea.info/2022/07/22/)

- Aris Yanto, guide, graduate in Volcanology University of Kehidupan (contact@idtreks.com   https://www.instagram.com/arisvolcano/)

- Global Volcanism Program – Mahuku et Soputan.

Sulawesi - le jardin floral Tetetana - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Sulawesi - le jardin floral Tetetana - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity

On the third day of the eruption at Meradalur, a female team of IMO scientists went to observe the eruptive site, thanks to the helicopter

The lava flows mostly over the 2021 lava field and has almost reached the eastern end of the lava deposited at Merardalur. Lots of volcanic gases. (Kristin Jonsdottir).

The lava flows mostly over the 2021 lava field and has almost reached the eastern end of the lava deposited at Merardalur. - photo Kristín Jónsdóttir / IMO - one click to enlarge

The lava flows mostly over the 2021 lava field and has almost reached the eastern end of the lava deposited at Merardalur. - photo Kristín Jónsdóttir / IMO - one click to enlarge

Two people were injured while visiting the eruption which started yesterday on Iceland's Reykjanes peninsula. One of them broke his ankle and had to be taken to hospital by a Coast Guard helicopter. Several other people visiting the site required assistance with minor injuries. It is likely that thousands of people visited the eruption yesterday, according to RÚV, despite warnings from authorities that the hike is long and not for those inexperienced or unprepared/ill-equipped.

The hike to the site is approximately 17 kilometers long and includes considerable elevation gain.

Suðurnes Police Commissioner Úlfar Lúðvíksson reminds the public that the hike is difficult and not for everyone. He told RÚV that many people visiting last night's eruption were not carrying flashlights, although it had started to get dark in the evening.

Calm weather is expected at the site later in the day, meaning gas will likely accumulate in low-lying areas. Gas measuring equipment will be installed at the site of the eruption tomorrow. (site to consult before the hike: https://en.vedur.is/volcanoes/fagradalsfjall-eruption/volcanic-gases/)

Meradalur - photo Pati Makowska 05.08.2022- one click to enlarge

Meradalur - photo Pati Makowska 05.08.2022- one click to enlarge

The latest data from the eruption in Iceland:

- The lava flow drops to 18 cubic meters per second (during the previous eruption it was around 10 m3)
- Composition of the lava: basaltic, very similar to that of the end of the previous eruption.
- Crack size: 300 meters

The lava that erupted at Meradalur on the first day of the new eruption has a similar composition to that which erupted last year.
The concentration of MgO in the rapidly cooled glass is about 7.5% and the K2O/TiO2 ratio is 0.25.
The calculated temperature of the magma is 1190-1200°C and the equilibrium pressure of the dykes in the magma is consistent with the fact that the lava originated from a magma passage in the upper part of the earth's crust.

Scanning electron micrograph of a ground sample of new Meradalur lava, showing laminated basalt glass with plagioclase, olivine, clinopyroxene, and chromium spinel modals. The length of the scale is 0.1 mm. - Doc. 04.08.2022 / jardvis.hl.is

Scanning electron micrograph of a ground sample of new Meradalur lava, showing laminated basalt glass with plagioclase, olivine, clinopyroxene, and chromium spinel modals. The length of the scale is 0.1 mm. - Doc. 04.08.2022 / jardvis.hl.is

The opening of more cracks is likely...
Fissures to the northeast of Meradalur's eruption centers have subsided and it is believed that magma may be rising to the surface. Representatives of the Icelandic Meteorological Agency fly over the eruption centers at 1 p.m. and investigate the situation.
When a volcanic eruption erupted at Geldingadalur last year, it didn't take long for magma to reach the surface in several places. The Meradalur eruption is northeast of Geldingadalur, and now an area even further northeast needs to be explored. It is possible that other cracks will open.
If a new fissure opens to the northeast of the volcanoes, Kristín Jónsdóttir, group leader for natural hazards at the Icelandic Meteorological Office, says it is very unlikely that a danger will arise. Most likely it will be similar to last year when harmless cracks formed in many places. It is not considered likely that a magmatic corridor will continue to move northeast and reach the capital region. The Icelandic Meteorological Agency's models for medium-sized lava eruptions, which were then much larger than the eruption of Geldingadälar last year and Meradälar now, show that lava is very unlikely to reach one day the capital region.

Meradalur - a team from the Þorbjörn rescue team has finished setting up and marking a new hiking trail to the eruption

Meradalur - a team from the Þorbjörn rescue team has finished setting up and marking a new hiking trail to the eruption

On the practical side, members of the Þorbjörn rescue team have finished setting up and marking a new hiking trail to the eruption. The route is almost 7 km long and tomorrow there will be an attempt to publish the route for GPS devices.
The route is simple, it starts at trail A and at Stórhól you can find new large poles with gray reflectors that you can follow up to this amazing view.

IMO has released a new map of the area, with a delineated danger zone, which you can see below.

 

Sources: IMO and Kristín Jónsdóttir, mbls, RUV, Institute of Earth science, Iceland Review.

Icelandic eruption could be start of decades of volcanic activity – read in Nat Geo / Dr. Robin G. Andrews

Meradalur 2022 - Volcanic hazard map as of 04.08.2022 / IMO

Meradalur 2022 - Volcanic hazard map as of 04.08.2022 / IMO

A moderate explosive activity continues at Karymsky.

Satellite data showed that an ash plume reaching 3,500 m.asl. extends over 28 km to the north northeast of the volcano.

The explosive activity of the volcano continues. Ash explosions up to 12 km a.s.l. could occur at any time. Ongoing activity could affect international and low-flying aircraft. The aviation code remains orange

 

Sources: KVERT & VAAC Tokyo

Karymsky - explosive event with ash removal up to 5.5 km a.s.l. on 02.08.2022 / 21:44 UTC - - KVERT / photo V.Dyadina

Karymsky - explosive event with ash removal up to 5.5 km a.s.l. on 02.08.2022 / 21:44 UTC - - KVERT / photo V.Dyadina

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Au troisième jour de l'éruption à Meradalur, une équipe féminine de scientifiques de l'IMO ont été observer le site éruptif, grâce à l'hélico

La lave coule principalement sur le champ de lave de 2021 et a presque atteint l'extrémité orientale de la lave déposée à Merardalur. Beaucoup de gaz volcaniques. ( Kristín Jónsdóttir)

La lave coule principalement sur le champ de lave de 2021 et a presque atteint l'extrémité orientale de la lave déposée à Merardalur. - photo Kristín Jónsdóttir / IMO - un clic pour agrandir

La lave coule principalement sur le champ de lave de 2021 et a presque atteint l'extrémité orientale de la lave déposée à Merardalur. - photo Kristín Jónsdóttir / IMO - un clic pour agrandir

Deux personnes ont été blessées lors de la visite de l'éruption qui a commencé hier sur la péninsule islandaise de Reykjanes. L'un d'eux s'est cassé la cheville et a dû être transporté à l'hôpital par un hélicoptère de la Garde côtière. Plusieurs autres personnes visitant le site ont eu besoin d'aide en raison de blessures mineures. Il est probable que des milliers de personnes ont visité l'éruption hier, selon RÚV, malgré les avertissements des autorités selon lesquels la randonnée est longue et pas pour ceux qui sont inexpérimentés ou non préparés / mal équipés.

La randonnée vers le site est longue d'environ 17 kilomètres et comprend des dénivelés considérables.

Le commissaire de police de Suðurnes, Úlfar Lúðvíksson, rappelle au public que la randonnée est difficile et pas pour tout le monde. Il a déclaré à RÚV que de nombreuses personnes visitant l'éruption de la nuit dernière ne portaient pas de lampes de poche, bien qu'il ait commencé à faire sombre le soir.

Un temps calme est prévu sur le site plus tard dans la journée, ce qui signifie que le gaz s'accumulera probablement dans les zones basses. Un équipement de mesure de gaz sera installé sur le site de l'éruption demain. (site à consulter avant la randonnée: https://en.vedur.is/volcanoes/fagradalsfjall-eruption/volcanic-gases/)

Meradalur - photo Pati Makowska 05.08.2022- un clic pour agrandir

Meradalur - photo Pati Makowska 05.08.2022- un clic pour agrandir

Les dernières données de l'éruption en Islande :

- Le flux de lave descend à 18 mètres cubes par seconde (lors de l'éruption précédente, il était d'environ 10)

- Composition de la lave : basaltique, très similaire à celle de la fin de l'éruption précédente.

- Taille de la fissure : 300 mètres

La lave qui a éclaté à Meradalur le premier jour de la nouvelle éruption a une composition similaire à celle qui a éclaté l'année dernière.
La concentration de MgO dans le verre refroidi rapidement est d'environ 7,5 % et le rapport K2O/TiO2 est de 0,25 .
La température calculée du magma est de 1190-1200 °C et la pression d'équilibre des dykes dans le magma est cohérente avec le fait que la lave provenait d'un passage de magma dans la partie supérieure de la croûte terrestre

Micrographie électronique à balayage d'un échantillon au sol de la nouvelle lave de Meradalur, montrant du verre basaltique feuilleté avec des modaux de plagioclase, d'olivine, de clinopyroxène et de spinelle de chrome. La longueur de l'échelle est de 0,1 mm. - Doc. 04.08.2022 / jardvis.hl.is

Micrographie électronique à balayage d'un échantillon au sol de la nouvelle lave de Meradalur, montrant du verre basaltique feuilleté avec des modaux de plagioclase, d'olivine, de clinopyroxène et de spinelle de chrome. La longueur de l'échelle est de 0,1 mm. - Doc. 04.08.2022 / jardvis.hl.is

L'ouverture de plus de fissures est probable...
Les fissures au nord-est des centres d'éruption de Meradalur se sont affaissées et on pense que le magma peut remonter à la surface. Des représentants de l'Agence météorologique islandaise survolent les centres d'éruption à 13 heures. et enquêter sur la situation.
Lorsqu'une éruption volcanique a éclaté à Geldingadalur l'année dernière, il n'a pas fallu longtemps pour que le magma atteigne la surface à plusieurs endroits. L'éruption de Meradalur est au nord-est de Geldingadalur, et maintenant une zone encore plus au nord-est doit être explorée. Il est possible que d'autres fissures s'ouvrent.
Si une nouvelle fissure s'ouvre au nord-est des volcans, Kristín Jónsdóttir, chef de groupe pour les risques naturels à l'Office météorologique islandais, dit qu'il est très peu probable qu'un danger survienne. Très probablement, ce sera similaire à l'année dernière lorsque des fissures inoffensives se sont formées à de nombreux endroits. Il n'est pas considéré comme probable qu'un corridor magmatique continue à se déplacer vers le nord-est et atteigne la région de la capitale. Les modèles de l'Agence météorologique islandaise pour les éruptions de lave de taille moyenne, qui sont alors beaucoup plus importantes que l'éruption de Geldingadälar l'année dernière et de Meradälar maintenant, montrent qu'il est très peu probable que la lave atteigne un jour la région de la capitale.

Meradalur - une équipe du Þorbjörn rescue team a fini de mettre en place et de baliser un nouveau sentier de randonnée jusqu'à l'éruption

Meradalur - une équipe du Þorbjörn rescue team a fini de mettre en place et de baliser un nouveau sentier de randonnée jusqu'à l'éruption

Côté pratique, les membres du groupe Þorbjörn rescue team ont fini de mettre en place et de baliser un nouveau sentier de randonnée jusqu'à l'éruption. Le parcours fait presque 7 km et demain, un essai de publier le parcours pour les appareils GPS sera effectué.
L'itinéraire est simple, il commence au sentier A et à Stórhól, vous pouvez trouver de nouveaux grands piquets avec des réflecteurs gris que vous pouvez suivre jusqu'à cette vue imprenable.

 

L'IMO a publié une nouvelle carte de la zone, avec une zone de danger délimitée, que vous pouvez voir ci-dessous.

 

Sources : IMO et Kristín Jónsdóttir, mbls, RUV, Institute of Earth science, Iceland Review. 

L'éruption islandaise pourrait être le début de décennies d'activité volcanique – à lire dans Nat Geo / Dr Robin G. Andrews

 

Meradalur 2022 -  Carte des risques volcaniques au 04.08.2022 /  IMO

Meradalur 2022 - Carte des risques volcaniques au 04.08.2022 / IMO

Une activité explosive modérée se poursuit au Karymsky.

Les données satellitaires ont montré qu'un panache de cendres atteignant 3.500 m.asl. s'étend sur 28 km au nord nord-est du volcan.

L'activité explosive du volcan continue. Explosions de cendres jusqu'à 12 km a.s.l. pourrait survenir à tout moment. L'activité en cours pourrait affecter les aéronefs internationaux et volant à basse altitude. 
Le code aviation reste orange

 

Sources : KVERT & VAAC Tokyo

 Karymsky - événement explosif avec enlèvement de cendres jusqu'à 5,5 km a.s.l. le 02.08.2022 / 21h44 UTC - - KVERT / photo V.Dyadina

Karymsky - événement explosif avec enlèvement de cendres jusqu'à 5,5 km a.s.l. le 02.08.2022 / 21h44 UTC - - KVERT / photo V.Dyadina

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Volcanic activity, #Word to readers

After the difficult ascents of Dukono and Ibu, in the Moluccas archipelago, our friends pass on the island of Siau, in the Indonesian province of North Sulawesi, dominated by the Karangetang, also called "Api Siau".

The activity of the day was weak, characterized by a weak degassing brought down on the summit.

The Karangetang on the island of Siau - photo © J-M M. - one click to enlarge

The Karangetang on the island of Siau - photo © J-M M. - one click to enlarge

Siau Island - boat from Sulawesi - photo © J-M M. - one click to enlarge

Siau Island - boat from Sulawesi - photo © J-M M. - one click to enlarge

The Karangetang volcano is located in Siau Tagulandang Biaro (Sitaro) regency, North Sulawesi, about 125 km NNE of the most NE point of the island of Sulawesi.

The stratovolcano contains five summit craters along an N-S line. It is one of the most active volcanoes in Indonesia, with over 40 eruptions recorded since 1675 and many additional small eruptions that have not been documented in historical records (Catalogue of Active Volcanoes of the World: Neumann van Padang, 1951). Twentieth-century eruptions have included frequent explosive activity sometimes accompanied by pyroclastic flows and lahars. Lava dome growth has occurred in the summit craters; the collapse of the lava flow fronts produced pyroclastic flows. (Global Volcanism Program)

The Lokon surrounded by rice fields ... volcano and fertility - photo © J-M M. - one click to enlarge

The Lokon surrounded by rice fields ... volcano and fertility - photo © J-M M. - one click to enlarge

Then, on Sulawesi itself, the climb to Lokon was made by the bed of the river.

The Tompaluan crater, 150 x 250 m. located in the saddle between Lokon and Empung, is still degassing strongly … sulfur dioxide and large bombs form the environment.

Lokon - the active crater in the saddle between Lokon and Empung - fumaroles and sulfur gases - photo © J-M M. - one click to enlarge

Lokon - the active crater in the saddle between Lokon and Empung - fumaroles and sulfur gases - photo © J-M M. - one click to enlarge

Lokon - bombs in the saddle - photo © J-M M. - one click to enlarge

Lokon - bombs in the saddle - photo © J-M M. - one click to enlarge

The Lokong-Empung volcanic complex, rising above the Tondano Plain in North Sulawesi, comprises four peaks and one active crater. Lokon, the highest peak, has a flat top with no crater. The morphologically younger Empung cone 2 km to the NE has a 400 m crater. wide and 150 m. depth that last erupted in the 18th century. A ridge extending over 3 km. to the WNW of Lokon includes the Tatawiran and Tetempangan peaks. All eruptions since 1829 have originated from Tompaluan Crater, in the saddle between Lokon and Empung. These eruptions primarily produced weak to moderate ash plumes that occasionally damaged cropland and homes, but lava domes growth and pyroclastic flows also occurred (Global Volcanism Program)

Lake Linow, with changing colors - photo © J-M M. - one click to enlarge

Lake Linow, with changing colors - photo © J-M M. - one click to enlarge

The group then moved on to Lake Linow, a volcanic lake located outside Tomohon, near Manado. Several hydrothermal vents spit hot gas from the edges and depths of the lake.

Surroundings of Lake Linow - fumaroles and mud pots, mofettes - photo © J-M M. - one click to enlarge
Surroundings of Lake Linow - fumaroles and mud pots, mofettes - photo © J-M M. - one click to enlarge

Surroundings of Lake Linow - fumaroles and mud pots, mofettes - photo © J-M M. - one click to enlarge

Continuation of their discoveries in the next episode.

 

Sources:

- Dominique and Jean-Michel ( https://kilauea.info/2022/07/22/)

- Aris Yanto, guide, graduate in Volcanology University of Kehidupan (contact@idtreks.com - https://www.instagram.com/arisvolcano/)

- Global Volcanism Program - Karangetang and Lokon

- PVMBG

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #"Parole aux lecteurs", #Actualités volcaniques

Après les ascensions difficiles du Dukono et de l'Ibu, dans l'archipel des Moluques, passage de nos amis sur l'île de Siau, dans la province Indonésienne de Sulawesi Nord, dominée par le Karangetang, aussi appelé " Api Siau ".

L'activité du jour était faible, caractérisée par un dégazage de faible ampleur rabattu sur le sommet.

Le Karangetang sur l'île de Siau - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Le Karangetang sur l'île de Siau - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

L'île de Siau  - bateau depuis Sulawesi - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

L'île de Siau - bateau depuis Sulawesi - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Le volcan Karangetang est situé dans la régence de Siau Tagulandang Biaro (Sitaro), au nord de Sulawesi, à environ 125 km au NNE du point le plus au NE de l'île de Sulawesi.

Le stratovolcan contient cinq cratères sommitaux le long d'une ligne N-S. C'est l'un des volcans les plus actifs d'Indonésie, avec plus de 40 éruptions enregistrées depuis 1675 et de nombreuses petites éruptions supplémentaires qui n'ont pas été documentées dans les archives historiques (Catalogue des volcans actifs du monde : Neumann van Padang, 1951). Les éruptions du XXe siècle ont inclus une activité explosive fréquente parfois accompagnée de coulées pyroclastiques et de lahars. La croissance du dôme de lave s'est produite dans les cratères sommitaux; l'effondrement des fronts de coulée de lave a produit des coulées pyroclastiques. (Global Volcanism Program)

Le Lokon entouré de rizières ... volcan et fertilité - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Le Lokon entouré de rizières ... volcan et fertilité - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

En suite, sur Sulawesi même, la montée au Lokon s'est effectuée par le lit de la rivière.

Le cratère Tompaluan, de 150 x 250 mM situé dans la selle entre Lokon et Empung, dégaze toujours fort … dioxyde de soufre et grosses bombes forment l'environnement.

Lokon - le cratère actif dans la selle entre le Lokon et l'Empung - fumerolles et gaz soufrés -  photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Lokon - le cratère actif dans la selle entre le Lokon et l'Empung - fumerolles et gaz soufrés - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Lokon - bombes dans l'ensellement -  photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Lokon - bombes dans l'ensellement - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Le complexe volcanique Lokong-Empung, s'élevant au-dessus de la plaine de Tondano au nord de Sulawesi, comprend quatre pics et un cratère actif. Lokon, le plus haut sommet, a un sommet plat sans cratère. Le cône Empung, morphologiquement plus jeune à 2 km au NE, a un cratère de 400 m. de large et 150 m. de profondeur qui a éclaté pour la dernière fois au 18ème siècle. Une crête s'étendant sur 3 km. à l'ONO du Lokon comprend les pics Tatawiran et Tetempangan. Toutes les éruptions depuis 1829 sont originaires du cratère Tompaluan, dans la selle entre Lokon et Empung. Ces éruptions ont principalement produit des panaches de cendres faibles à modérés qui ont parfois endommagé les terres cultivées et les maisons, mais une croissance de dômes de lave et des coulées pyroclastiques se sont également produites (Global Volcanism Program)

Le groupe est ensuite passé au lac Linow,un lac volcanique situé à l'extérieur de Tomohon, près de Manado. Plusieurs évents hydrothermaux crachent du gaz chaud en provenance des bords et des profondeurs du lac.

Le lac Linow, auc couleurs changeantes -  photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Le lac Linow, auc couleurs changeantes - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Abords du lac Linow - fumerolles et marmites de boue, mofettes -  photo © J-M M. - un clic pour agrandir
Abords du lac Linow - fumerolles et marmites de boue, mofettes -  photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Abords du lac Linow - fumerolles et marmites de boue, mofettes - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Suite de leurs découvertes dans l'épisode suivant.

 

Sources :

- Dominique et Jean-Michel  ( https://kilauea.info/2022/07/22/)

- Aris Yanto, guide, graduate in Volcanology University of Kehidupan (contact@idtreks.com   https://www.instagram.com/arisvolcano/)

- Global Volcanism Program - Karangetang et Lokon

- PVMBG

 

Lire la suite

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog