Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

At Sheveluch / Kamchatka, the explosive-extrusive eruption continues with ash explosions that began on February 20 at 5:09 UTC; The ash plume extends 15 km northwest of the volcano. The cloud was spotted at 5,000-5,500 meters asl.
The aviation alert code is orange.


Source: KVERT / via Dr Olga Girina

Sheveluch - 20.02.2017 - picture Yu. Demyanchuk. IVS FEB RAS, KVERT

Sheveluch - 20.02.2017 - picture Yu. Demyanchuk. IVS FEB RAS, KVERT

The activity of the Sinabung is characterized on February 20 by a gray-white plume rising to 2,500 meters and a pyroclastic flow flowing over 2,000 meters in a southeasterly direction.


Source: PVMBG

Sinabung - 20.02.2017 / 8h30 WIB - picture Hasron David Ginting via Beidar Sinabung

Sinabung - 20.02.2017 / 8h30 WIB - picture Hasron David Ginting via Beidar Sinabung

At Turrialba, the tremor remains at a moderate to high amplitude; Its activity remains stable with sporadic emissions of ash and aerosols in low concentration, pushed by winds to the northwest.


A video of Geoffroy Avard details the types of activity between May 2016 and February 2017, which shows a transition to eruptions with an increase in the magmatic component.
 
Source: Ovsicori

Turrialba - it took luck yesterday to have a nice view of the crater, in the clouds much of the day - webcam 20.02.2017 / 9:12 Ovsicori

Turrialba - it took luck yesterday to have a nice view of the crater, in the clouds much of the day - webcam 20.02.2017 / 9:12 Ovsicori

Turrialba - the different types of eruption and the transition to an increase in the magmatic component between May 2016 and February 2017 - Doc. Geoffroy Avard / Ovsicori

At Piton de La Fournaise, the downward trend of the volcanic tremor (an indicator of surface eruptive intensity) observed over the last few days is confirmed, as well as a resumption of inflation of the volcano in its summit zone. Given the weather, no observations could be made on the ground during the day by the observatory teams.


Source: OVPF

Evolution of the RSAM (volcanic tremor and eruption intensity indicator) between January 31st and February 20th (5pm local time) on the seismic station of Château Fort, located on the southern flank of the volcano. - Doc. OVPF

Evolution of the RSAM (volcanic tremor and eruption intensity indicator) between January 31st and February 20th (5pm local time) on the seismic station of Château Fort, located on the southern flank of the volcano. - Doc. OVPF

Volcanic eruption of Piton de la Fournaise on the island of Reunion. Eruption begins 31 January 2017. Images from 9, 10 and 12 February 2017.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Au Sheveluch / Kamchatka , l'éruption explosive- extrusive se poursuit avec des explosions de cendres qui ont débuté le 20 février à 5h09 UTC ; le panache de cendres s'étend sur 15 km au nord-ouest du volcan. Le nuage a été repéré à 5.000-5.500 mètres asl.

Le code d'alerte aviation est orange.

Source : KVERT / via Dr Olga Girina

Sheveluch - 20.02.2017 - photo Yu. Demyanchuk. IVS FEB RAS, KVERT

Sheveluch - 20.02.2017 - photo Yu. Demyanchuk. IVS FEB RAS, KVERT

L'activité du Sinabung est caractérisée ce 20 février par un panache gris-blanc montant à 2.500mètre et une coulée pyroclastique s'écoulant sur 2.000 mètres en direction du sud-est.

Source : PVMBG

Sinabung - 20.02.2017 / 8h30 WIB - photo Hasron David Ginting via Beidar sinabubg

Sinabung - 20.02.2017 / 8h30 WIB - photo Hasron David Ginting via Beidar sinabubg

Au Turrialba, le trémor se maintient à une amplitude modérée à haute ; son activité reste stable avec des émissions sporadiques de cendres et aérosols en basse concentration, poussée par des vents au nord-ouest.

Une vidéo de Geoffroy Avard détaille les phases d'activité entre mai 2016 et février 2017, qui montre une transition vers des éruptions avec augmentation de la composante magmatique.
 

Source : Ovsicori

Turrialba - il fallait de la chance hier pour avoir une belle vue sur le cratère, dans les nuages une grande partie de la journée - webcam 20.02.2017 / 9h12  Ovsicori

Turrialba - il fallait de la chance hier pour avoir une belle vue sur le cratère, dans les nuages une grande partie de la journée - webcam 20.02.2017 / 9h12 Ovsicori

Turrialba - les différents types d'éruption et la transition vers une augmentation de la composante magmatique entre mai 2016 et février 2017 - doc. Geoffroy Avard / Ovsicori

Au Piton de La Fournaise, la tendance à la baisse du trémor volcanique (indicateur de l’intensité éruptive en surface) observée depuis quelques jours se confirme, ainsi que a reprise de l’inflation du volcan dans sa zone sommitale. Compte tenu des conditions météorologiques, aucune observation n’a pu être réalisée sur le terrain en cours de journée par les équipes de l’observatoire.

Source : OVPF

Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre le 31 Janvier et le 20 Février (17h heure locale) sur la station sismique de Château Fort, localisée sur le flanc Sud du volcan. - doc. OVPF

Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre le 31 Janvier et le 20 Février (17h heure locale) sur la station sismique de Château Fort, localisée sur le flanc Sud du volcan. - doc. OVPF

Eruption Volcanique du Piton de la Fournaise sur l'île de la Réunion. Début d'éruption 31 janvier 2017. Images du 9, 10 et 12 février 2017.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

The Mayan civilization flourished between the year 250 and the year 900. Considered the most advanced in pre-Columbian America, they owe a system of writing, precise calendars, new mathematics and cities whose pyramids still exist today.
But many shadows remain ... in 1938, archaeologists noticed a gap in the dating of the Mayan monuments: for more than 100 years, the Mayans inexplicably stopped construction projects, apparently deserted areas and engaged in the war.
What caused it: hurricanes, earthquakes, collapse of trade routes, or a volcanic eruption ... we always speculate.

Palenque, a Mayan site in Chiapas - photo Nomade Horizon

Palenque, a Mayan site in Chiapas - photo Nomade Horizon

Kees Nooren, a student of Utrecht University analysing the lake sediments in the Terminos lagoon / Yucatan peninsula, found layers of ash. After analysis, pieces of volcanic glass connected them to the volcano El Chichon and one of its eruptions dating from the year 540, just at the beginning of the mysterious dark period for the Mayas.
 
El Chichon forms a complex of trachyandesitic tuff cone and lava dome in the province of Chiapas, away from other Mexican volcanoes.
Before 1982, this relatively unknown volcano was covered with forests and did not differentiate itself from the surrounding non-volcanic reliefs. A very powerful explosive eruption destroyed the summit lava dome and produced pyroclastic flows and surges that devastated the surrounding area within an 8 km radius and created a new one-kilometer-wide crater with a depth of 300 meters, occupied today by a hot acid lake.

El Chichon - from left to right : before 1982 / © Montesino, during the eruption of 1982 and the summit after this eruption / GYMSA - a click to enlarge
El Chichon - from left to right : before 1982 / © Montesino, during the eruption of 1982 and the summit after this eruption / GYMSA - a click to enlarge
El Chichon - from left to right : before 1982 / © Montesino, during the eruption of 1982 and the summit after this eruption / GYMSA - a click to enlarge

El Chichon - from left to right : before 1982 / © Montesino, during the eruption of 1982 and the summit after this eruption / GYMSA - a click to enlarge

El Chichon crater and acid lake at its lowest level in 2005 - photo Courtesy of L. Rosales / GVP

El Chichon crater and acid lake at its lowest level in 2005 - photo Courtesy of L. Rosales / GVP

The debate continues because scientists do not agree with the effects of the eruption on the life of the Maya or the importance of the eruption.
First hypothesis: if the eruption of 540 was major, it not only caused locally hard winter (verified by dendrochronology), but also regional droughts ... conditions leading to wars. But even in the case of effects that are too weak to be global, the local negative role may have been important.
Second hypothesis: other archaeologists attribute beneficial effects to this eruption; The Mayans may have deserted this area to get closer to areas covered by ash beneficial to crops ... and go so far as to suggest a dependence on this fertilization factor such as a shortage of major volcanism at the end of the 8 Century could have led to the ultimate collapse of their civilization.
Whatever the size of this eruption, El Chichon probably played a role in the "dark Mayan period".

El Chichon: the acid lake in 2007 - photo A.Mazot / GVP

El Chichon: the acid lake in 2007 - photo A.Mazot / GVP

Sources :
- Scientific american - Volcanic Eruption May Have Plunged the Maya into a "Dark Age" - Shannon Hall – link
- UNAM - El Chichon data base - eruptive history – link
- Global Volcanism Program – El Chichon – link
- Wired Science - Looking Back at the 1982 eruption of El Chichón in Mexico – E.Klemetti - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

La civilisation Maya a prospéré entre l'an 250 et l'an 900 . Considérée comme la plus avancée en Amérique précolombienne, on leur doit un système d'écriture, des calendriers précis, de nouvelles mathématiques et des villes dont les pyramides existent encore aujourd'hui.

Mais de nombreuses zones d'ombre demeurent ... en 1938, des archéologues ont remarqué une lacune dans la datation des monuments mayas : pendant plus de 100 ans, les Mayas ont inexplicablement arrêté des projets de construction, apparemment désertés certaines zones et se sont engagés dans la guerre.

Quelle en a été la cause : ouragans, séismes, effondrement des routes commerciales, ou une éruption volcanique … on spécule toujours.

Le site Maya de Palenque au Chiapas - photo Horizon nomade

Le site Maya de Palenque au Chiapas - photo Horizon nomade

Kees Nooren, un étudiant de l'Université d'Utrecht, qui étudie les sédiments lacustres dans le Terminos lagoon / péninsule du Yucatan, y a retrouvé des couches de cendres. Après analyse, des morceaux de verre volcanique les ont reliées au volcan El Chichon et une de ses éruptions datée de l'an 540, juste au début de la mystérieuse période sombre pour les Mayas.

 

El Chichon forme un complexe de cône de tuff trachyandésitique et de dôme de lave dans la province du Chiapas, à l'écart des autres volcans mexicains.

Avant 1982, ce volcan relativement inconnu était couvert de forêts et ne se différenciait pas des reliefs non volcaniques environnants. Une éruption explosive très puissante a détruit le dôme de lave sommital, et produit des coulées et surges pyroclastiques qui ont dévastés les environs dans un rayon de 8 km, et créé un nouveau cratère d'un kilomètre de large, et une profondeur de 300 mètres occupé aujourd'hui par un lac acide chaud.

El Chichon - de gauche à droite, avant 1982 /©Montesino , pendant l'éruption de 1982 et le sommet après cette éruption / GYMSA - un clic pour agrandir El Chichon - de gauche à droite, avant 1982 /©Montesino , pendant l'éruption de 1982 et le sommet après cette éruption / GYMSA - un clic pour agrandir El Chichon - de gauche à droite, avant 1982 /©Montesino , pendant l'éruption de 1982 et le sommet après cette éruption / GYMSA - un clic pour agrandir

El Chichon - de gauche à droite, avant 1982 /©Montesino , pendant l'éruption de 1982 et le sommet après cette éruption / GYMSA - un clic pour agrandir

Le cratère et le lac acide d'El Chichon, à son niveau le plus bas en 2005 - photo  Courtesy of L. Rosales / GVP

Le cratère et le lac acide d'El Chichon, à son niveau le plus bas en 2005 - photo Courtesy of L. Rosales / GVP

Le débat continue, car les scientifiques ne sont pas d'accord avec les effets de l'éruption sur la vie des Mayas, ni sur l'importance de l'éruption.

Première hypothèse : si l'éruption de 540 a été majeure, elle n'a pas seulement causé des hiver rudes localement (vérifié par dendrochronologie), mais aussi des sécheresses régionales ... conditions menant à des guerres. Mais même en cas d'effets trop faibles pour être globaux, le rôle négatif local a pu être important.

Seconde hypothèse :d'autres archéologues attribuent des effets bénéfiques à cette éruption ; les mayas peuvent avoir déserté cette région pour se rapprocher des zones couvertes de cendres bénéfiques pour les cultures ... et vont jusqu'à suggérer une dépendance par rapport à ce facteur de fertilisation tel qu'une pénurie de volcanisme majeur à la fin du 8° siècle pourrait avoir conduit à l'effondrement ultime de leur civilisation.

Quelle que soit la taille de cette éruption, el Chichon a vraisemblablement joué un rôle dans la "période sombre Maya".

El Chichon : le lac acide en 2007 - photo A.Mazot / GVP

El Chichon : le lac acide en 2007 - photo A.Mazot / GVP

Sources :

- Scientific american - Volcanic Eruption May Have Plunged the Maya into a "Dark Age" - Shannon Hall – link

- UNAM - El Chichon data base - eruptive history – link

- Global Volcanism Program – El Chichon – link

- Wired Science - Looking Back at the 1982 eruption of El Chichón in Mexico – E.Klemetti - link

 

 

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Nevado del Ruiz - 18.02.2017 / 6h35 - photo César Rios Giraldo Instagram

Nevado del Ruiz - 18.02.2017 / 6h35 - photo César Rios Giraldo Instagram

Small show in the Nevado del Ruiz / Colombia, always active and which must be wary ...

Sabancaya - 18.02.2017 / 7h37 - webcam OVI / Ingemmet

Sabancaya - 18.02.2017 / 7h37 - webcam OVI / Ingemmet

Sabancaya - 18.02.2017 / 8h35 - webcam OVI / Ingemmet

Sabancaya - 18.02.2017 / 8h35 - webcam OVI / Ingemmet

The Sabancaya was the site of a strong explosion this 18.02.2017 from 6am. The ash plume exceeded 5,000 meters above the crater, then spread north-north-east. Ashes fall to Chivay, at 30 km from the volcano. The alert level is orange since December 2016, with an exceptional zone of 12 km around the Sabancaya.
 
Source: OVI / Ingemmet

Sabancaya - 18.02.2017 - dispersion of the ash towards the N-NE and activity at 10h40 doc. OVI / IngemmetSabancaya - 18.02.2017 - dispersion of the ash towards the N-NE and activity at 10h40 doc. OVI / Ingemmet

Sabancaya - 18.02.2017 - dispersion of the ash towards the N-NE and activity at 10h40 doc. OVI / Ingemmet

Sinabung - 16.02.2017 / 00h09 WIB - picture by Sadrah Peranginangin

Sinabung - 16.02.2017 / 00h09 WIB - picture by Sadrah Peranginangin

The activity of Sinabung is maintained, fluctuating between flows of blocks, two simultaneous on the morning of February 16, and plume of ashes reaching 3,000 meters on February 18 at 5:24 pm.
Thanks to the on-site observers.

Sinabung - 18.02.2017 / 17h24 WIB - photo Firdaus Surbakti via Beidar Sinabung

Sinabung - 18.02.2017 / 17h24 WIB - photo Firdaus Surbakti via Beidar Sinabung

The MIROVA site detected a thermal anomaly, described as high, on 18 February 2017 at Anak Krakatau.
The VSI does not comment, with an alert that remains at level 2 / Waspada.

Krakatau - High thermal anomaly - Doc. Mirova MODIS_VRP / to 18.02.2017 / 6h20

Krakatau - High thermal anomaly - Doc. Mirova MODIS_VRP / to 18.02.2017 / 6h20

Nothing new at La Fournaise, where the volcanic tremor remains at a relatively constant intensity level for 3 days, at a level equivalent to that at the beginning of the eruption.
Source: OVPF

Piton de La Fournaise - Evolution of the RSAM (volcanic and volcanic eruption indicator) between 31 January and 18 February (18h local time) on the seismic station of Château Fort, located on the southern flank of the volcano. (© OVPF / IPGP)

Piton de La Fournaise - Evolution of the RSAM (volcanic and volcanic eruption indicator) between 31 January and 18 February (18h local time) on the seismic station of Château Fort, located on the southern flank of the volcano. (© OVPF / IPGP)

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Nevado del Ruiz - 18.02.2017 / 6h35 - photo César Rios Giraldo Instagram

Nevado del Ruiz - 18.02.2017 / 6h35 - photo César Rios Giraldo Instagram

Petite émission au Nevado del Ruiz / Colombie, toujours actif et dont il faut se méfier...

Sabancaya - 18.02.2017 / 7h37 - webcam OVI / Ingemmet

Sabancaya - 18.02.2017 / 7h37 - webcam OVI / Ingemmet

Le Sabancaya a été le siège d'une forte explosion ce 18.02.2017 à partir de 6h. Le panache de cendres a dépassé les 5.000 mètres au dessus du cratère, dispersé ensuite en direction nord-nord-est. Des chutes de cendres sont attendu jusqu'à Chivay, à 30 km du volcan. Le niveau d'alerte est orange depuis décembre 2016, assorti d'une zone d'exception de 12 km autour du Sabancaya.

 

Source : OVI / Ingemmet

Sabancaya - 18.02.2017 - dispersion des cendres vers le N- NE  et activité à 10h40 doc. OVI / IngemmetSabancaya - 18.02.2017 - dispersion des cendres vers le N- NE  et activité à 10h40 doc. OVI / Ingemmet

Sabancaya - 18.02.2017 - dispersion des cendres vers le N- NE et activité à 10h40 doc. OVI / Ingemmet

Sinabung - 16.02.2017 / 00h09 WIB - photo Sadrah Peranginangin

Sinabung - 16.02.2017 / 00h09 WIB - photo Sadrah Peranginangin

L'activité du Sinabung se maintient, fluctuant entre coulées de blocs, dont deux en simultané le matin du 16 février, et panache de cendres atteignant 3.000 mètres le 18 février à 17h24.

Merci aux observateurs sur place.

Sinabung - 18.02.2017 / 17h24 WIB - photo Firdaus Surbakti via Beidar Sinabung

Sinabung - 18.02.2017 / 17h24 WIB - photo Firdaus Surbakti via Beidar Sinabung

Le site MIROVA a détecté une anomalie thermique, qualifiée d'élevée, ce 18 février 2017 à l'Anak Krakatau.

Le VSI ne fait pas de commentaires , avec une alerte qui reste au niveau 2 / Waspada.

Krakatau - Anomalie thermique élevée - doc. Mirova MODIS_VRP / au 18.02.2017 / 6h20

Krakatau - Anomalie thermique élevée - doc. Mirova MODIS_VRP / au 18.02.2017 / 6h20

Rien de nouveau à La Fournaise, où le trémor volcanique se maintient à un niveau d’intensité relativement constant depuis 3 jours, à un niveau équivalent à celui du début de l’éruption.

Source : OVPF

Piton de La Fournaise  - Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre le 31 Janvier et le 18 Février (18h heure locale) sur la station sismique de Château Fort, localisée sur le flanc Sud du volcan. (©OVPF/IPGP)

Piton de La Fournaise - Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre le 31 Janvier et le 18 Février (18h heure locale) sur la station sismique de Château Fort, localisée sur le flanc Sud du volcan. (©OVPF/IPGP)

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Bogoslof - 17.02.2017 / 11.30 am AKST - image sat. IR of the eruptive plume - NOAA-CIMSS

Bogoslof - 17.02.2017 / 11.30 am AKST - image sat. IR of the eruptive plume - NOAA-CIMSS

The three days of calm since February 13 did not continue in Bogoslof ... an explosive eruption occurred this February 17 beginning at 9:56 AKST / 18:56 UTC, observed by the seismic, infrasonic and lightning surveillance systems . Satellite images and pilot reports indicate a cloud of ash reaching 11,580 meters / 38000 ft asl, and pushed towards the Bering Sea. The activity characterized by individual pulsatile emissions ceased around 11:40 AKST.
Another short-lived eruption took place this 17.02 at 15:46 AKST / 18.02 - 0.45 UTC, accompanied by a cloud of ashes at 7.600 meters.
The aviation alert code is red.


Sources: AVO and National Weather Service Aleutians

Bogoslof -  flashes spotted on 17.02.2017 by the WWLLN

Bogoslof - flashes spotted on 17.02.2017 by the WWLLN

In the Adaman Islands, Barren Island volcano is again active according to scientists at the National Institute of Oceanography's Dr. Abhay Mudholkar.

They sampled sediments and waters, and found pyroclastic materials black such as coal; These will help to decipher the nature of the activity, characterized by fumaroles at the mouth of the crater.
 
Sources: Times of India & Mirova

Barren island - activity on 23.01.2017 / 17h06 & 17h23 - a click to enlarge - doc. CSIR - NIO GoaBarren island - activity on 23.01.2017 / 17h06 & 17h23 - a click to enlarge - doc. CSIR - NIO Goa

Barren island - activity on 23.01.2017 / 17h06 & 17h23 - a click to enlarge - doc. CSIR - NIO Goa

Barren island - low thermal anomaly at 18.02.2017 / 6.55 am - Doc. MIROVA Modis log

Barren island - low thermal anomaly at 18.02.2017 / 6.55 am - Doc. MIROVA Modis log

In Ecuador, the Cayambe is characterized by an abnormal seismic activity since the end of December 2016.
In January, a daily average of 15 LP (fluid movements) and 36 volcano-tectonic (rock fracture) earthquakes was recorded; This month, it is not less than 15 earthquakes LP and 21 VT daily that have been recorded ... a very slight drop.
The type of earthquakes and their location suggests a magmatic origin and scenarios leading either to a very small phreatic eruption or to a small magmatic eruption comparable to that recorded in 1785.
Since then, new measuring instruments have been installed and an overflight of the volcano carried out by the IGEPN (in January, since the volcano is
covered with clouds)
 
Source: IGEPN

Cayambe - overview 16.01.2017 - Photo of the east side and corresponding thermal image; Note that the yellow zones correspond to rocks predominantly warmed by solar radiation - photo P.Ramon / IGEPN

Cayambe - overview 16.01.2017 - Photo of the east side and corresponding thermal image; Note that the yellow zones correspond to rocks predominantly warmed by solar radiation - photo P.Ramon / IGEPN

Cayambe - cumulative number of earthquakes on 17.02.2017 - Doc. IGEPN

Cayambe - cumulative number of earthquakes on 17.02.2017 - Doc. IGEPN

Cayambe - earthquake localization: on the left, Nov and Dec. 2016 (in yellow); Right, janv.2017 (in blue) and fev. 2017 (in red) - a click to enlarge - Doc. IGEPN

Cayambe - earthquake localization: on the left, Nov and Dec. 2016 (in yellow); Right, janv.2017 (in blue) and fev. 2017 (in red) - a click to enlarge - Doc. IGEPN

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Bogoslof – 17.02.2017 / 11h30 AKST – image sat. IR du panache éruptif - NOAA-CIMSS

Bogoslof – 17.02.2017 / 11h30 AKST – image sat. IR du panache éruptif - NOAA-CIMSS

Les trois jours de calme depuis le 13 février n'ont pas duré au Bogoslof ... une éruption explosive s'est produite ce 17 février débutant à 9h56 AKST / 18h56 UTC, observée par les systèmes de surveillance sismique, infrasonique et d'éclairs. Les images satellites et les rapports de pilotes indiquent un nuage de cendres atteignant 11.580 mètres, et poussé vers la mer de Bering. L'activité caractérisée par des émissions individuelles pulsatiles a cessé vers 11h40 AKST.

Une autre éruption de courte durée a eu lieu ce 17.02 à 15h46 AKST / 18.02 - 0h45 UTC, accompagnée d'un nuage de cendres à 7.600 mètres.

Le code d'alerte aviation est rouge.

Sources : AVO et National Weather Service Aleutians

Bogoslof éclairs repérés le 17.02.2017 par le WWLLN

Bogoslof éclairs repérés le 17.02.2017 par le WWLLN

Dans les îles Adaman, le volcan de Barren island est de nouveau en activité selon les scientifiques du National Institute of Oceanography's Dr Abhay Mudholkar. Ils ont échantillonné des sédiments et des eaux, et retrouvé des matériaux pyroclastiques noir comme du charbon ; ceux-ci aideront à déchiffrer la nature de l'activité, caractérisée par des fumerolles à l'embouchure du cratère.

 

Sources : Times of India & Mirova

Barren island - 23.01.2017 / 17h06 & 17h23 - un clic pour agrandir - doc. CSIR - NIO GoaBarren island - 23.01.2017 / 17h06 & 17h23 - un clic pour agrandir - doc. CSIR - NIO Goa

Barren island - 23.01.2017 / 17h06 & 17h23 - un clic pour agrandir - doc. CSIR - NIO Goa

Barren island - anomalie thermique basse au 18.02.2017 / 6h55 - doc. MIROVA Modis log

Barren island - anomalie thermique basse au 18.02.2017 / 6h55 - doc. MIROVA Modis log

En Equateur, le Cayambe est caractérisé par une activité sismique anormale depuis fin décembre 2016.

En janvier, une moyenne journalière de 15 séismes LP (mouvements de fluides) et 36 séismes volcano-tectoniques (fracture de roches) est relevée ; ce mois-ci, ce ne sont pas moins de 15 séismes LP et 21 VT journaliers qui l'ont été ... une très légère baisse.

Le type de séismes et leur localisation laisse penser à une origine magmatique, et à des scenarii menant soit à une très petite éruption phréatique, soit à une petite éruption magmatique comparable à celle enregistrée en 1785.

Depuis, de nouveaux appareils de mesure ont été installés et un survol du volcan réalisé par l'IGEPN (en janvier, depuis le volcan est ennuagé) 

 

Source : IGEPN

Cayambe – survol 16.01.2017 - Photo du flanc est et image thermique correspondante ; à noter que les zones en jaune correspondent à des roches pricipalement réchauffées par les radiations solaires – photo P.Ramon / IGEPN

Cayambe – survol 16.01.2017 - Photo du flanc est et image thermique correspondante ; à noter que les zones en jaune correspondent à des roches pricipalement réchauffées par les radiations solaires – photo P.Ramon / IGEPN

Cayambe - nombre cumulé de séismes au 17.02.2017 - doc. IGEPN

Cayambe - nombre cumulé de séismes au 17.02.2017 - doc. IGEPN

Cayambe – localisation des séismes : à gauche, nov et déc. 2016 (en jaune) ; à droite, janv.2017 (en bleu) et fev. 2017 (en rouge) – doc. IGEPN

Cayambe – localisation des séismes : à gauche, nov et déc. 2016 (en jaune) ; à droite, janv.2017 (en bleu) et fev. 2017 (en rouge) – doc. IGEPN

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

The Sernageomin raised the level of the technical alert of the Lanin volcano to yellow on 16 February from 15:24 local, following a succession of earthquake VT / rock breaks and spasmodic tremor / fluid movements. The first seismic swarm brought together 59 events in 45 minutes. If abnormal activity persists, the volcanic system may be destabilized.

The Lanin stratovolcano - photo Flea

The Lanin stratovolcano - photo Flea

Lanin volcano is part of a 60 km volcanic chain that includes Villarica and Quetrupillan; This stratovolcano experienced eruptions in the Holocene, marking its central crater and flank craters.

No eruptions have been documented recently; The GVP dates the last three respectively of year 90, 400 and 560.
The presence of a summit glacier makes it a potentially dangerous active volcano, in terms of risks of lahars and detrital flows.


Sources: Sernageomin & Chile Volcanoes.

Piton de La Fournaise - the eruptive site on 16/02/2017 at 7:45 am, local time. (© OVPF / IPGP)

Piton de La Fournaise - the eruptive site on 16/02/2017 at 7:45 am, local time. (© OVPF / IPGP)

At the Piton de La Fournaise, following the decline that occurred yesterday, the volcanic tremor (indicator of surface eruptive intensity) is constant again, at a level equivalent to that at the beginning of the eruption.
No seismicity was recorded during the day under the summit of Piton de la Fournaise. No significant distortions have been observed over the last few days.
Observations made on the ground this morning by the observatory teams indicate that the activity is continuing mainly in "lava tubes". Only a few flows of small extensions were visible a hundred meters downstream of the eruptive cone.


Source: OVPF

Evolution of the RSAM (volcanic tremor and eruption intensity indicator) between January 31st and February 16th (5:30 pm local time) on the seismic station of Château Fort, located on the southern flank of the volcano. (© OVPF / IPGP)

Evolution of the RSAM (volcanic tremor and eruption intensity indicator) between January 31st and February 16th (5:30 pm local time) on the seismic station of Château Fort, located on the southern flank of the volcano. (© OVPF / IPGP)

In Etna, 15 and 16 February were marked by an explosive strombolian activity at the pittusidu of the NSEC, and emissions at the level of the Voragine. The plumes were contrasted: dark to the NSEC, and clear to the Voragine.


Sources: INGV Catania & local observers.

Etna - explosions respectively on 15.02 (on the left) and on 16.02.2017 (on the right) - a click to enlarge - photos Turi CaggegiEtna - explosions respectively on 15.02 (on the left) and on 16.02.2017 (on the right) - a click to enlarge - photos Turi Caggegi

Etna - explosions respectively on 15.02 (on the left) and on 16.02.2017 (on the right) - a click to enlarge - photos Turi Caggegi

Etna - Strombolian activity of 16.02.2017 - photo Boris Behncke

Etna - Strombolian activity of 16.02.2017 - photo Boris Behncke

Etna - the summit plumes, on the left the NSEC and on the right the Voragine - webcam RadioStudio 7 - 16.02.2017 / 17h36

Etna - the summit plumes, on the left the NSEC and on the right the Voragine - webcam RadioStudio 7 - 16.02.2017 / 17h36

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Le Sernageomin a relevé le niveau de l'alerte technique du volcan Lanin à jaune le 16 février à partir de 15h24 locale, suite à une succession de séismes VT / rupture de roches et trémor spasmodique / mouvements de fluides. Le premier essaim sismique a regroupé 59 évènements en 45 minutes. Si l'activité anormale persiste, on pourrait arriver à une déstabilisation du système volcanique.

Le stratovolcan Lanin - photo Flea

Le stratovolcan Lanin - photo Flea

Le volcan Lanin fait partie d'une chaîne volcanique s'étendant sur 60 km et qui inclut le Villarica et le Quetrupillan ; ce stratovolcan a connu à l'holocène des éruptions marquant son cratère central et des cratères de flanc. Aucune éruption n'a été documentée récemment ; le GVP date les trois dernières respectivement de l'an 90, 400 et 560.

La présence d'un glacier sommital en fait un volcan actif potentiellement dangereux, en termes de risques de lahars et coulées détritiques

Sources : Sernageomin & Volcanes de Chile.

Piton de La Fournaise - le site éruptif le 16/02/2017 à 7h45, heure locale. (©OVPF/IPGP)

Piton de La Fournaise - le site éruptif le 16/02/2017 à 7h45, heure locale. (©OVPF/IPGP)

Au Piton de La Fournaise, faisant suite à la baisse survenue hier, le trémor volcanique (indicateur de l’intensité éruptive en surface) est de nouveau constant, se retrouvant à un niveau équivalent à celui du début de l’éruption.

Aucune sismicité n’a été enregistrée au cours de la journée sous le sommet du Piton de la Fournaise. Aucune déformation significative n’est observée depuis quelques jours.
Les observations réalisées sur le terrain ce matin par les équipes de l’observatoire font état d’une activité se poursuivant principalement en "tunnels de lave". Seules quelques coulées de faibles extensions étaient visibles à une centaine de mètres en aval du cône éruptif .

Source : OVPF

Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre le 31 Janvier et le 16 Février (17h30 heure locale) sur la station sismique de Château Fort, localisée sur le flanc Sud du volcan. (©OVPF/IPGP)

Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre le 31 Janvier et le 16 Février (17h30 heure locale) sur la station sismique de Château Fort, localisée sur le flanc Sud du volcan. (©OVPF/IPGP)

A l'Etna , les 15 et 16 février ont été marqués par une activité explosive strombolienne au pittusidu du NSEC, et des émissions au niveau de celui de la Voragine. Les panaches étaient contrastés : foncé au NSEC, et clair à la Voragine.

Sources : INGV Catania & observateurs locaux.

 

Etna - explosions respectivement le 15.02 (à gauche) et le 16.02.2017 (à droite) - un clic pour agrandir - photos Turi CaggegiEtna - explosions respectivement le 15.02 (à gauche) et le 16.02.2017 (à droite) - un clic pour agrandir - photos Turi Caggegi

Etna - explosions respectivement le 15.02 (à gauche) et le 16.02.2017 (à droite) - un clic pour agrandir - photos Turi Caggegi

Etna - activité strombolienne du 16.02.2017 - photo Boris Behncke

Etna - activité strombolienne du 16.02.2017 - photo Boris Behncke

Etna - les panaches sommitaux, à gauche le NSEC et à droite la Voragine - webcam RadioStudio 7 - 16.02.2017 / 17h36

Etna - les panaches sommitaux, à gauche le NSEC et à droite la Voragine - webcam RadioStudio 7 - 16.02.2017 / 17h36

Lire la suite

Articles récents

Hébergé par Overblog