Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

After the 2011 submarine eruption, off La Restingua, El Hierro island, in the Canary Islands, and a huge gas outlet visible as a green task, the seabed was heavily Impacted.

El Hierro and the visible trace of the underwater eruption - doc. Rapideye 10.11.2011

El Hierro and the visible trace of the underwater eruption - doc. Rapideye 10.11.2011

In October 2014, two years after the end of the eruption, an ROV, from an Italo-Spanish expedition, studied the consequences ... and discovered filaments at 130 meters depth, covering a wide area of ​​about 2,000 M² around the volcanic cone, named Tagoro.
Scientists called these filaments "the hair of Venus," reminding the hair of the goddess on a painting of Botticelli. An analysis of these filaments revealed a new bacterium, the Thiolava Veneris and a new and amazing ecosystem.

Bathymetric image of the submarine volcano Tagoro - doc. IEO - Instituto Español of Oceanografía

Bathymetric image of the submarine volcano Tagoro - doc. IEO - Instituto Español of Oceanografía

"The hair of Venus" - Thiolava Veneris - photo Vista al mar

"The hair of Venus" - Thiolava Veneris - photo Vista al mar

Thiolava Veneris - picture under the microscope - photo Roberto Danovaro

Thiolava Veneris - picture under the microscope - photo Roberto Danovaro

The bacterium is very thin, 3 to 6 microns thick and reaches several centimeters in length. Several bacteria can grow together in a wider sheath, from 36 to 90 microns.
It is versatile and uses not only hydrogen sulphide, but also organic matter, nitrates and oxygen.
It is not known with certainty how this opportunistic bacterium appeared ... it appeared just after the rocks cooled below 100 ° C. As the cone is isolated, it is assumed that the bacteria would be present in the water, dormant, unless it has migrated from another area.

Thiolava Veneris - microscopic image in nat and fluorescent light - Explanatory diagram of the structure - doc. Vista al mar

Thiolava Veneris - microscopic image in nat and fluorescent light - Explanatory diagram of the structure - doc. Vista al mar

The colonization of the area by the hair of Venus has created a three-dimensional habitat, conducive to the life of other organisms, such as crustaceans, worms and nematodes.
This new ecosystem can allow imagining a primordial ocean, in which volcanic activity was common. Research will help understand how life colonizes submarine volcanoes after their eruptions.
 
Sources:
- ABC ciencia - Descubren una nueva forma de vida aparecida tras the eruption of the volcán of El Hierro, in Canarias - link
- Republica - Hallan una nueva especie bacteriana tras la erupcion of the submarino volcano Tagoro, in El Hierro - link
- New Scientist - Weird, hairy microbes discovered on volcano soonafter eruption - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Après l'éruption sous-marine de 2011, au large de La Restingua, île d'El Hierro, dans l'archipel des Canaries, et une énorme sortie de gaz visible sous forme d'une tâche verte, les fonds marins ont été fortement impactés.

El Hierro et la trace visible de l'éruption sous-marine - doc. Rapideye 10.11.2011

El Hierro et la trace visible de l'éruption sous-marine - doc. Rapideye 10.11.2011

En octobre 2014, deux ans après la fin de l'éruption, un ROV, d'une expédition Italo-Espagnole, en a étudié les conséquences ... et découvert des filaments à 130 mètres de profondeur couvrant une large zone d'environ 2.000 m² autour du cône volcanique, nommé Tagoro.

Les scientifiques ont appelé ces filaments " les cheveux de Vénus ", rappel de la chevelure de la déesse sur une peinture de Botticelli. Une analyse de ces filaments a permis de découvrir une nouvelle bactérie, la Thiolava Veneris et un écosystème nouveau et étonnant.

Image bathymétrique du volcan sous-marin Tagoro - doc. IEO - Instituto Español de Oceanografía

Image bathymétrique du volcan sous-marin Tagoro - doc. IEO - Instituto Español de Oceanografía

"Les cheveux de Vénus" - Thiolava Veneris - photo Vista al mar

"Les cheveux de Vénus" - Thiolava Veneris - photo Vista al mar

Thiolava Veneris - image au microscope - photo Roberto Danovaro

Thiolava Veneris - image au microscope - photo Roberto Danovaro

La bactérie est très mince, 3 à 6 microns d'épaisseur et atteint plusieurs centimètres de longueur. Plusieurs bactéries peuvent croître ensemble dans une gaine plus large, de 36 à 90 microns.

Elle est polyvalente et utilise non seulement le sulfure d'hydrogène, mais aussi la matière organique, les nitrates et l'oxygène.

On ne connait pas avec certitude comment est apparue cette bactérie opportuniste ... elle est apparue juste après que les roches se sont refroidies sous les 100°C. Comme le cône est isolé, on suppose que la bactérie devait être présente dans les eaux, en sommeil, à moins qu'elle n'ait migré d'une autre région.

Thiolava Veneris - image au microscope en lumière nat et fluorescente - Shéma explicatif de la structure - doc. Vista al mar

Thiolava Veneris - image au microscope en lumière nat et fluorescente - Shéma explicatif de la structure - doc. Vista al mar

La colonisation de la zone par les cheveux de Vénus a créé un habitat tridimensionnel, propice à la vie d'autres organismes, tels que les crustacés, les vers et nématodes.

Ce nouvel écosystème peut laisser imaginer un océan primordial, dans lequel l'activité volcanique était commune. La recherche permettra de comprendre comment la vie colonise les volcans sous-marins après leurs éruptions.

 

Sources :

- ABC ciencia - Descubren una nueva forma de vida aparecida tras la erupción del volcán de El Hierro, en Canarias – link

- Republica – Hallan una nueva especie bacteriana tras la erupcion del volcan submarino Tagoro,en El Hierro – link

- New Scientist - Weird, hairy microbes discovered on volcano soonafter eruption – link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Popocatépetl - 24.04.2017 / 9h35 - webcamsdeMexico

Popocatépetl - 24.04.2017 / 9h35 - webcamsdeMexico

In Popocatépetl, seismicity is characterized over the past 24 hours by recording 158 low-intensity exhalations, composed of water vapor, gas and a little ash, and 110 minutes of harmonic tremor.
Twenty-five explosions were observed: the largest at 4:54, and a series of 286 minutes between 9:09 and 13:55.
Nocturnal incandescence is visible at the crater.
The level of alert remains unchanged: Amarillo fase 2.


Provided by: Cenapred

Popocatépetl - a few explosions in the morning of 24.04.2017 and their seismic trace - a click to enlarge - Doc. Cenapred

Popocatépetl - a few explosions in the morning of 24.04.2017 and their seismic trace - a click to enlarge - Doc. Cenapred

In the Aleutians volcanic arc, the aviation code of Cleveland was raised yesterday at 11:43 am local to orange, and the volcanic alert to Watch.

Satellite images show the growth of a new dome in the summit crater, and a slight rise in his surface temperature.
The growth of this dome began shortly after the last explosion of 31 March. On 15 April, the presence of a small mound, less than 10 meters in diameter, was detected by the satellites; On 23 April, its diameter increased to 45 meters. Its growth occurred without seismicity detected.
Cleveland does not have a real-time seismic detection system; Its explosive activity is detectable by seismographs and "limited" infrasound systems.
 
Source: AVO

The Cleveland Dome - archive image AVO / 04.08.2015

The Cleveland Dome - archive image AVO / 04.08.2015

Hawaii VOG - Photograph by M. Poland, November 13, 2008, USGS HVO.

Hawaii VOG - Photograph by M. Poland, November 13, 2008, USGS HVO.

An excellent synthetic document concerning the VOG in Hawaii was issued by the USGS.
Sulfur dioxide and the various air pollutants produced by Kilauea, at the Halama'uma'u, Pu'u O'o, and sea entries at Kamokuna, react with oxygen, atmospheric moisture and solar radiation to form a volcanic smog / a VOG and acid rain, affecting human health, agriculture for the former, and causing contamination of water for the latter.


Sources:
- USGS - Volcanic air pollution hazards in Hawaii - link
- VMAP - Vog Measurement and Prediction Project - link

 VOG observed from the space station - photo Nasa ISS 18.202.2015

 VOG observed from the space station - photo Nasa ISS 18.202.2015

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Popocatépetl - 24.04.2017 / 9h35 - webcamsdeMexico

Popocatépetl - 24.04.2017 / 9h35 - webcamsdeMexico

Au Popocatépetl, la sismicité est caractérisée au cours des dernières 24 heures, par l'enregistrement de 158 exhalations de basse intensité, composées de vapeur d'eau, gaz et un peu de cendres, et de 110 minutes de trémor harmonique.

Vingt-cinq explosions ont été observée : la plus importante à 4h54, et une série d'une durée de 286 minutes entre 9h09 et 13h55.

De l'incandescence nocturne est visible au cratère.

Le niveau d'alerte reste inchangé : Amarillo fase 2.

Source : Cenapred

Popocatépetl - quelques explosions en matinée du 24.04.2017 et leur trace sismique - un clic pour agrandir - Doc. Cenapred

Popocatépetl - quelques explosions en matinée du 24.04.2017 et leur trace sismique - un clic pour agrandir - Doc. Cenapred

Dans l'arc des Aléoutiennes, le code aviation du Cleveland a éte relevé hier à 11h43 locale à orange, et l'alerte volcanique à Watch. Des images satellites montrent la croissance d'un nouveau dôme dans le cratère sommital, et une légère élévation de la température de surface.

La croissance de ce dôme a débuté peu après la dernière explosion du 31 mars. Le 15 avril, la présence d'un petit monticule, de moins de 10 mètres de diamètre était détectée par les satellites ; le 23 avril, son diamètre s'est augmenté jusqu'à atteindre 45 mètres. Sa croissance s'est passée sans sismicité détectée.

Le Cleveland ne possède pas de système de détection sismique opérationnel en temps réel ; son activité explosive est détectable par des sismographes et des systèmes infrasons " limités ".

 

Source : AVO

Le dôme du Cleveland - image d'archives AVO / 04.08.2015

Le dôme du Cleveland - image d'archives AVO / 04.08.2015

Hawaii VOG - Photograph by M. Poland, November 13, 2008, USGS HVO.

Hawaii VOG - Photograph by M. Poland, November 13, 2008, USGS HVO.

Un excellent document synthétique concernant le VOG à Hawaii a été émis par l'USGS.

Le dioxyde de soufre et les différents polluants atmosphériques produits par le Kilauea, au niveau de l'Halama'uma'u, du Pu'u O'o, et des entrées en mer à Kamokuna, réagissent avec l'oxygène, l'humidité atmosphérique et les radiations solaires pour former un smog volcanique / un VOG et des pluies acides, affectant la santé humaine, l'agriculture pour le premier, et provoquant une contamination des eaux pour les secondes.

Sources :

- USGS - Volcanic air pollution hazards in Hawaii - link

VMAP – Vog Measurement and Prediction Project - link

 

 VOG observé de la station spatiale  - photo Nasa ISS 18.202.2015

VOG observé de la station spatiale - photo Nasa ISS 18.202.2015

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

An international expedition, gathering the United Kingdom, Spain and Brazil, studied last fall the seamount Tropic, the last one in the southwest of the Canary Islands.
She discovered that the plateau crowning this guyot (*) is covered with a rock crust about four centimeters thick, characterized by high concentrations of tellurium ... the estimated total of 2,670 tons of this chemical element, equivalent to one twelfth of overall consumption.

Tropic seamount - bathymetry - doc. Mining.com

Tropic seamount - bathymetry - doc. Mining.com

Tellurium is a metalloid of the group of chalcogens, with atomic number 52, of symbol Te, highly appreciated in the production of photovoltaic panels.
A layer of cadmium telluride placed between two layers of glass increases the efficiency of the new panels, while reducing the cost, thanks to a better absorption of light (in the case of low light) and a low thermal coefficient .


Crystalline structure of gray  Te. The chains of Te form helices of symmetry 31 parallel to the axis c. The continuous red lines represent the covalent links of the chain, of average length 284 picometers. The dashed green lines represent secondary stabilizing interactions of 349 μm between the chains. A yellow octahedron underlines the deformed octahedral coordination sphere of an atom (2 + 4 near neighbors). A chain is unveiled in blue with three atoms colored ː dark blue at c = 1/3, blue at c = 2/3 and light blue at c = 0.

& Internal structure of a Tellurian ball / W.Oelen 2006 .

Tropic seamount, in the Canary Islands, is home to a large reserve of tellurium.
Tropic seamount, in the Canary Islands, is home to a large reserve of tellurium.
Canary Islands - location and age in Ma of islands and seamounts - doc. CISP - Paul van den Bogaard

Canary Islands - location and age in Ma of islands and seamounts - doc. CISP - Paul van den Bogaard

The Tropic seamount - 23 ° 53.09 'N / 20 ° 42.64' W - is a pseudo-circular base guyot with a cross-shaped top, its south and east tips forming an angle of 90 ° and 60 ° respectively . Its area is 1.529 km². Its slopes are steep, with a max. of 62.5 °, and show significant avalanche scars. Its roots dive at 4,300 meters and its top plateau lies at 1,100 meters below the surface of the Atlantic (average data).
Formed 119 million years ago, it is considered to be part of the "Grandmothers of the Canaries", a group of submarine volcanoes that stretches over 1,000 km to the southwest of the archipelago.

Image of Tropic seamount - photo NOC in Canariasenhora

Image of Tropic seamount - photo NOC in Canariasenhora

In 2014, the Spanish Government presented an official request to extend westward the continental shelf of the Canary Islands on an oceanic strip of which the Tropic seamount belongs. Various oceanographic surveys have been carried out in this area in the past to document the demand for sovereignty, but also to identify the geological features of the seamounts and their ecosystems.

Potential extension of Spain to the west of the Canary Islands between 200 and 350 nautical miles, according to Article 76 of the Convention. - Doc. Avcan Exarcan Campaign

Potential extension of Spain to the west of the Canary Islands between 200 and 350 nautical miles, according to Article 76 of the Convention. - Doc. Avcan Exarcan Campaign

(*) A guyot is a frustoconical underwater mount with eroded flat top.
 

Sources:
- Canaria en hora - Hallan a gran yacimiento of teluro al las Islas - link
- British Geological Survey - MarineE-Tech Cruise to Tropic Seamount - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Une expédition internationale, regroupant le Royaume-Uni, l'Espagne et le Brésil, a étudié à l'automne dernier le seamount Tropic, le dernier au sud-ouest des îles Canaries.

Elle a découvert que le plateau couronnant ce guyot (*) est recouvert d'une croûte rocheuse de quatre centimètres environ d'épaisseur, caractérisée par des concentrations élevées de tellure ... le total estimé à 2.670 tonnes de ce élément chimique, soit l'équivalent d'un douzième de la consommation globale.

Tropic seamount - bathymétrie - doc. Mining.com

Tropic seamount - bathymétrie - doc. Mining.com

Le tellure est un métalloïde du groupe des chalcogènes, de numéro atomique 52, de symbole Te, très apprécié dans la production de panneaux photovoltaïques.

Une couche de tellurure de cadmium placée entre deux couches de verre accroît le rendement des nouveaux panneaux, tout en en diminuant le coût, grâce à une meilleure capacité d'absorption de la lumière (en cas de faible luminosité) et à un coefficient thermique bas.

Structure cristalline du Te gris. Les chaînes de Te forment des hélices de symétrie 31 parallèles à l'axe c. Les traits rouges continus représentent les liaisons covalentes de la chaîne, de longueur moyenne 284 picomètres. Les traits verts pointillés représentent des interactions stabilisantes secondaires de proximité 349 pm entre les chaînes. Un octaèdre jaune souligne la sphère de coordination octaédrique déformée d'un atome (2+4 voisins proches). Une chaîne est dévoilée en bleu avec trois atomes coloriés ː bleu sombre à c = 1/3, bleu à c = 2/3 et bleu clair à c = 0.    &    Structure interne d'une boule de Tellure / W.Oelen 2006 - Un clic pour agrandir
Structure cristalline du Te gris. Les chaînes de Te forment des hélices de symétrie 31 parallèles à l'axe c. Les traits rouges continus représentent les liaisons covalentes de la chaîne, de longueur moyenne 284 picomètres. Les traits verts pointillés représentent des interactions stabilisantes secondaires de proximité 349 pm entre les chaînes. Un octaèdre jaune souligne la sphère de coordination octaédrique déformée d'un atome (2+4 voisins proches). Une chaîne est dévoilée en bleu avec trois atomes coloriés ː bleu sombre à c = 1/3, bleu à c = 2/3 et bleu clair à c = 0.    &    Structure interne d'une boule de Tellure / W.Oelen 2006 - Un clic pour agrandir

Structure cristalline du Te gris. Les chaînes de Te forment des hélices de symétrie 31 parallèles à l'axe c. Les traits rouges continus représentent les liaisons covalentes de la chaîne, de longueur moyenne 284 picomètres. Les traits verts pointillés représentent des interactions stabilisantes secondaires de proximité 349 pm entre les chaînes. Un octaèdre jaune souligne la sphère de coordination octaédrique déformée d'un atome (2+4 voisins proches). Une chaîne est dévoilée en bleu avec trois atomes coloriés ː bleu sombre à c = 1/3, bleu à c = 2/3 et bleu clair à c = 0. & Structure interne d'une boule de Tellure / W.Oelen 2006 - Un clic pour agrandir

Archipel des Canaries - localisation et âge en Ma des îles et seamounts  - doc. CISP - Paul van den Bogaard

Archipel des Canaries - localisation et âge en Ma des îles et seamounts - doc. CISP - Paul van den Bogaard

Le Tropic seamount - 23° 53,09’ N / 20° 42,64’ O – est un guyot de base pseudo-circulaire au sommet plan en forme de croix, ses pointes sud et est formant un angle respectivement de 90° et 60 . Sa superficie est de 1.529 km². Ses pentes sont abruptes, avec une inclinaison max. de 62,5°, et présentent d’importantes cicatrices d’avalanches. Ses racines plongent à 4.300 mètres et son plateau sommital git à 1.100 mètres sous la surface de l'Atlantique (données moyennes).

Formé il y a 119 millions d'années, il est considéré comme faisant partie des " grands-mères des Canaries ", un ensemble de volcans sous-marins qui s'étend sur près de 1.000 km au sud-ouest de l'archipel.

Image du Tropic seamount  - photo NOC in Canariasenhora

Image du Tropic seamount - photo NOC in Canariasenhora

Le gouvernement espagnol a présenté en 2014 à l'ONU une demande officielle d'étendre vers l'ouest du plateau continental des îles Canaries sur une bande océanique dont fait partie le Tropic. Diverses campagnes océanographiques ont été effectuées dans cette zone dans le passé, ayant pour objet la documentation de la demande d'extension de sa souveraineté, mais aussi de cerner les caractéristiques géologiques des seamounts et leur écosystèmes.

Aire potentielle d'extension de l'Espagne à l'ouest de l'archipel des Canaries entre 200 et 350 milles marins, selon l'article 76 de la convention. - Doc. Avcan campagne Exarcan

Aire potentielle d'extension de l'Espagne à l'ouest de l'archipel des Canaries entre 200 et 350 milles marins, selon l'article 76 de la convention. - Doc. Avcan campagne Exarcan

(*) Un guyot est un mont sous-marin tronconique au sommet aplani par érosion.

 

Sources :

- Canaria en hora - Hallan un gran yacimiento de teluro al sur de las Islas – link

- British Geological Survey - MarineE-Tech cruise to Tropic Seamount - link

 

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

The eruptive activity of the Poas has increased gradually since April 20 at 8 pm ... to accumulate 31 hours of activity on April 22 at 5 am. It is characterized by an increased evaporation of the Caliente laguna and a large degassing in the area where the dome existed, accompanied by an increase in the amplitude of the tremor.

Poas - 22.04.2017 / 5h14 loc. - the amplification provided by the images of the webcam allows to see the point of emission of the eruptions - RSN

Poas - 22.04.2017 / 5h14 loc. - the amplification provided by the images of the webcam allows to see the point of emission of the eruptions - RSN

 Poas - 22.04.2017 / 5h07 loc. - the amplification provided by the images of the webcam allows to see the point of emission of the eruptions - RSN

Poas - 22.04.2017 / 5h07 loc. - the amplification provided by the images of the webcam allows to see the point of emission of the eruptions - RSN

During the night of 21-22, the webcams captured images of the incandescence and high temperatures of the ejected materials. Blocks and ash have continued to accumulate in the area of ​​the old dome.
On April 22nd, there was an eruptive episode at 01:16 local time, not visible on the site. During the day, the constant output of gas and ashes was made with a loud noise of depressurization. From 4:03 pm, another more lasting eruption occurred, as well as at 10:12 pm tonight.
 
Sources: Ovsicori, RSN and Volcanes sin Fronteras

 

Volcanes Sin Fronteras-This video was recorded by the Rangers of the Poas volcano, in which the constant exit of gas and ash is observed with a great noise of depressurization at the start of the new structure created by the accumulation of the rocks expelled

Poas - explosion le 22.04.2017 / 22h12 - webcam RSN

Poas - explosion le 22.04.2017 / 22h12 - webcam RSN

Eruption of April 22, 2017 at 22:12, at the thermal camera RSN: it lasted 1 minute and projected incandescent fragments in the sector of the active crater and on the east walls.

Update : The explosion yesterday at 22:12 hours destroyed the accumulation of blocks and ashes at very high temperatures that it had formed during the eruptive processes that occurred between Thursday 20th and Friday 21st April.

Currently the intracratérico lake reoccupied this area, which is indicated with white dashed line in the image of the thermal camera of the RSN.

Poas - Dotted, the sector destroyed by the explosion of 22.04 / 22.12 - Doc. RSN

Poas - Dotted, the sector destroyed by the explosion of 22.04 / 22.12 - Doc. RSN

Monitoring of Fuego and its neighbor, the Acatenango, shows that both are covered by snow, due to constant rainfall, and hail and snow falls recorded in the area in connection with a cold cell.
Peter Hahn, a frequent reader of the blog, shares with us recent images taken by his Guatemalan brother-in-law; We thank them.

Fuego and Acatenango : fly over snowy summits - photos 22.04.2017 via Peter Hahn

Fuego and Acatenango : fly over snowy summits - photos 22.04.2017 via Peter Hahn

Acatenango summit crater filled with snow - photos 22.04.2017 via Peter Hahn

Acatenango summit crater filled with snow - photos 22.04.2017 via Peter Hahn

Summit of the Fuego - photos 22.04.2017 via Peter Hahn

Summit of the Fuego - photos 22.04.2017 via Peter Hahn

This phenomenon is not unusual, however, since archival images show us a similar situation in 1974.
The Acatenango, which culminates at nearly 4,000 meters, remains a high mountain subjected to extreme conditions ... we must remember the six hikers died of cold in January 2017 in blizzard conditions.

The Fuego in eruption seen from the top of the Acatenango the 22.04.2017 - Vía Vive tu Foto. - Clima Guatemala

The Fuego in eruption seen from the top of the Acatenango the 22.04.2017 - Vía Vive tu Foto. - Clima Guatemala

In Fuego, weak to moderate explosions, at the rate of 4 to 5 per hour, generate plumes of ashes rising to 4,500-4,800 meters asl.,   accompanied by moderate fallout, turbine sounds lasting from 2 to 5 minutes, and shock waves causing vibrations.
During the night, incandescent pulses can be observed at 150-300 meters above the crater
 
Sources: Insivumeh and Conred

Sinabung - 22.04.2017 / 23h44 - photo endro Lewa

Sinabung - 22.04.2017 / 23h44 - photo endro Lewa

The state of Sinabung is summed up in a photo of Endro Lewa: growth and incandescence of the summit dome, small explosive plume and fall of blocks.

The dome of the Sinabung, where the viscous lava comes out like the toothpaste of its tube - photo 21.04.2017 Endro Lewa

The dome of the Sinabung, where the viscous lava comes out like the toothpaste of its tube - photo 21.04.2017 Endro Lewa

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

L'activité éruptive du Poas a augmenté progressivement depuis le 20 avril à 20h ... pour accumuler 31 heures d'activité le 22 avril à 5h. Elle se caractérise par une évaporation accrue de la laguna Caliente et un dégazage important dans la zone où existait le dôme, accompagnée d'une augmentation de l'amplitude du trémor.

 Poas - 22.04.2017 / 5h14 loc. - l'amplification fournie par les images de la webcam permet de voir le point d'émission des éruptions - RSN

Poas - 22.04.2017 / 5h14 loc. - l'amplification fournie par les images de la webcam permet de voir le point d'émission des éruptions - RSN

Poas - 22.04.2017 / 5h07 loc. - l'amplification fournie par les images de la webcam permet de voir le point d'émission des éruptions - RSN

Poas - 22.04.2017 / 5h07 loc. - l'amplification fournie par les images de la webcam permet de voir le point d'émission des éruptions - RSN

Au cours de la nuit du 21 au 22, les webcams ont capturé des images de l'incandescence et des hautes températures des matériaux éjectés. Des blocs et des cendres ont continué de s'accumuler dans le secteur de l'ancien dôme.

On relève ce 22 avril, un épisode éruptif à 01h16 locale, non visible sur le site. En journée, la sortie constante de gaz et cendres s'est faite avec un bruit fort de dépressurisation. A partir de 16h03, une autre éruption plus durable s'est produite, ainsi qu'à 22h12 cette nuit.

 

Sources : Ovsicori, RSN et Volcanes sin Fronteras

Volcanes Sin Fronteras -Cette vidéo a été enregistré par les Rangers du volcan Poas, dans lequelle on observe la sortie constante de gaz et de cendres avec un grand bruit de dépressurisation au départ de la nouvelle structure créée par l'accumulation des roches expulsées

Eruption du 22 avril 2017 à 22h12 , à la caméra thermique RSN: elle a duré 1 minute et projété des fragments incandescents dans le secteur du cratère actif et sur les parois est.

Update : L'explosion d'hier à 22:12 heures a détruit l'accumulation des blocs et des cendres à très haute température qu'il avait formé pendant les processus éruptifs survenus entre le jeudi 20 et vendredi 21 avril. Actuellement l'eau du lac intracratérique a réoccupé ce secteur, qui est indiqué en ligne pointillée blanche à l'image de la caméra thermique de la RSN.

Poas - 23.04.2017 -  En pointillé, le secteur détruit par l'explosion du 22.04 / 22h12 - Doc. RSN

Poas - 23.04.2017 - En pointillé, le secteur détruit par l'explosion du 22.04 / 22h12 - Doc. RSN

La surveillance du Fuego et de son voisin, l'Acatenango, montre qu'ils sont tous deux recouverts de neige, suite aux pluies constantes, et chutes de grêle et neige enregistrées sur la zone, en relation avec une cellule froide.

Peter Hahn, un lecteur assidu du blog , nous fait partager des images récentes prises par son beau-frère Guatémaltèque ; nous les en remercions.

Survol du Fuego et de l'Acatenango aux sommets enneigés - photos 22.04.2017 via Peter Hahn

Survol du Fuego et de l'Acatenango aux sommets enneigés - photos 22.04.2017 via Peter Hahn

Cratère sommital de l'Acatenango rempli de neige - photos 22.04.2017 via Peter Hahn

Cratère sommital de l'Acatenango rempli de neige - photos 22.04.2017 via Peter Hahn

Sommet du Fuego - photos 22.04.2017 via Peter Hahn

Sommet du Fuego - photos 22.04.2017 via Peter Hahn

Ce phénomène, peu courant, n'est cependant pas exceptionnel, puisque des images d'archives nous montrent une situation similaire en 1974.

L'Acatenango, qui culmine à près de 4.000 mètres, reste une haute montagne soumise à des conditions extrêmes... il faut se rappeller les six randonneurs morts de froid en janvier 2017 dans des conditions de blizzard.

Le Fuego en éruption vu depuis le sommet de l'Acatenango le 22.04.2017 - Vía Vive tu Foto. - Clima Guatemala

Le Fuego en éruption vu depuis le sommet de l'Acatenango le 22.04.2017 - Vía Vive tu Foto. - Clima Guatemala

Au Fuego, des explosions faibles à modérées, au rythme de 4 à 5 par heure, génèrent des panaches de cendres montant à 4.500-4.800 mètres asl. et s'accompagnent de retombées modérées, de sons de turbines qui durent de 2 à 5 minutes et d'ondes de choc provoquant des vibrations.

Durant la nuit, on peut observer des pulsions incandescentes à 150-300 mètres au desus du cratère

 

Sources ; Insivumeh et Conred

Sinabung - 22.04.2017 / 23h44 - photo endro Lewa

Sinabung - 22.04.2017 / 23h44 - photo endro Lewa

L'état du Sinabung se résume en une photo d'Endro Lewa : croissance et incandescence du dôme sommital, petit panache explosif et chute de blocs

Le dôme du Sinabung, où la lave visqueuse sort comme la pâte dentifrice de son tube - photo 21.04.2017 Endro Lewa

Le dôme du Sinabung, où la lave visqueuse sort comme la pâte dentifrice de son tube - photo 21.04.2017 Endro Lewa

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Poas - the plume illuminated by the rising sun on 21.04.2017 / 5h15 - Emmanuel Herrera photography - via Ovsicori FB

Poas - the plume illuminated by the rising sun on 21.04.2017 / 5h15 - Emmanuel Herrera photography - via Ovsicori FB

Poas - activity on 21.04.2017 between 9 and 10 am loc - Actividad Volcán Poás de las 9am to las 10am to hoy Viernes 21 de Abril - Ovsicori

In Poas, the small explosive activity begun on 20 April before 7 pm. increased around 7 am on the 21st, characterized by a strong degassing and pyroclastic and ballistic ballistic emissions within 100 meters of the new mouth. They formed, by accumulation, a ring of debris around the vent, in place of the dome of 1953, pulverized these last days. The activity is accompanied by volcanic tremor.

 

Poas - schematic explaining of the current activity - one click to enlarge - doc. Ovsicori

Poas - schematic explaining of the current activity - one click to enlarge - doc. Ovsicori

Poas - eruption of incandescent blocks within the limits of the crater - Erupción of incandescent blocks llama la atención en el volcán Poás - Ovsicori

The gas flow increased from 1,000 tons / day on April 13 to 2,500 tons / day on the 20th and increased on 21st. Inflation continues in the last three months, and reached 8mm in its horizontal component , and 15 mm in its vertical component. A strong smell of sulfur is reported in Poasito, Cabuyal, Sabana Redonda, and San Isidro de Alajuela, and ash falls at Sabana Redonda.


Sources: Ovsicori and RSN

Volcán Poás - eruptive activity on 21.04.2017 / 17h14 - webcam therm RSN

 Volcán Poás - eruptive activity on 21.04.2017 / 18h42  - webcam visible / therm RSN

Volcán Poás - eruptive activity on 21.04.2017 / 18h42 - webcam visible / therm RSN

The strength of the explosions and their rythm, from 5 to 7 per hour, increased at the Fuego, accompanied by ash plume rising to 4,600-4,900 m asl. before moving more than 20 km to the northeast and east. Pulses of incandescent materials reach 150-300 meters above the crater, causing falls to more than 200 meters of distance and avalanches in the vicinity of the crater. Seismicity and explosions suggest an evolution towards a strombolian phase.


Source: Insivumeh

 Fuego - 21.04.2017 - photo via Clima Guatemala / Twitter

Fuego - 21.04.2017 - photo via Clima Guatemala / Twitter

 Fuego - sismo of 21.04.2017 - Doc. Insivumeh

Fuego - sismo of 21.04.2017 - Doc. Insivumeh

The Sernageomin announces that the Copahue measurement parameters indicate a decrease in volcanic activity that reaches the pre-eruption level of 2012.
Only an activity is maintained in relation to a hydrothermal system excited by the heat of the magmatic body.
Considering that the volcanic system meets a state of equilibrium, the level of technical alert has been reduced to green / no immediate risk.
However, it is possible to notice on the webcam an incandescence due to the high temperature of the gases emitted by the Agrio crater.
 
Source: Sernageomin - report 21.04.2017

 The Copahue, seen from Neuquen on 18.04.2017 in the evening - photo valecaviahue / Twitter

The Copahue, seen from Neuquen on 18.04.2017 in the evening - photo valecaviahue / Twitter

 Copahue - incandescent gases from the crater Agrio - webcam Sernageomin 21.04.2017

Copahue - incandescent gases from the crater Agrio - webcam Sernageomin 21.04.2017

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Poas - le panache illuminé par le soleil levant le 21.04.2017 / 5h15 - Emmanuel Herrera photography - via Ovsicori FB

Poas - le panache illuminé par le soleil levant le 21.04.2017 / 5h15 - Emmanuel Herrera photography - via Ovsicori FB

Poas - activité le 21.04.2017 entre 9 et 10 h loc - Actividad Volcán Poás de las 9am a las 10am de hoy Viernes 21 de Abril - Ovsicori

Au Poas, la petite activité explosive débutée le 20 avril avant 19 h. a augmenté vers 7h le 21, caractérisée par un fort dégazage et des émissions pyroclastiques et balistiques incandescentes dans les 100 mètres de la nouvelle bouche. Elles ont formé, par accumulation, un anneau de débris autour de l'évent, à la place du dôme de 1953, pulvérisé ces derniers jours. L'activité s 'accompagne de trémor volcanique.

Poas - schémé expliquant l'activité actuelle - un clic pour agrandir - doc. Ovsicori

Poas - schémé expliquant l'activité actuelle - un clic pour agrandir - doc. Ovsicori

Poas - éruption de blocs incandescents dans les limites du cratère - Erupción de bloques incandescentes llama la atención en el volcán Poás - Ovsicori

Le flux de gaz est passé de 1.000 tonnes/jour le 13 avril à 2.500 tonnes/jour le 20, et en augmentation le 21. L'inflation se poursuit et atteint, au cours des trois derniers mois, 8 mm dans sa composante horizontale, et 15 mm dans sa composante verticale. Une forte odeur de soufre est relevée à Poasito, Cabuyal, Sabana Redonda, et San Isidro de Alajuela, et des chutes de cendres à Sabana Redonda.

Sources : Ovsicori et RSN

Volcán Poás - activité éruptive le 21.04.2017 / 17h14 - webcam therm RSN

Volcán Poás - activité éruptive le 21.04.2017 / 18h42  - webcam visible et therm RSN

Volcán Poás - activité éruptive le 21.04.2017 / 18h42 - webcam visible et therm RSN

La force des explosions et leur rythme, de 5 à 7 par heure, se sont accrus au Fuego,accompagnés de panache de cendres montant à 4.600-4.900 m asl. avant de se déplacer sur plus de 20 km vers le Nord-est et l'Est. Des pulsions de matériaux incandescents atteignent 150 à 300 mètres au dessus du cratère, générant des chutes à plus de 200 mètres de distance et des avalanches dans les alentours du cratère.La sismicité et les explosions suggèrent une évolution vers une phase strombolienne.

Source : Insivumeh

Fuego - 21.04.2017 - photo via Clima Guatemala / Twitter

Fuego - 21.04.2017 - photo via Clima Guatemala / Twitter

Fuego - sismo du 21.04.2017 - doc. Insivumeh

Fuego - sismo du 21.04.2017 - doc. Insivumeh

Le Sernageomin annonce que les paramètres de mesure du Copahue indiquent une diminution de l'activité volcanique qui atteint le niveau d'avant l'éruption de 2012.

Seule se maintient une activité en relation avec un système hydrothermal excité par la chaleur du corps magmatique.

Considérant que le système volcanique rencontre un état d'équilibre, le niveau d'alerte technique a été ramené à vert / pas de risque immédiat.

On peut cependant remarquer sur la webcam une incandescence due à la haute température des gaz émis par le cratère Agrio.

 

Source : Sernageomin - rapport 21.04.2017


 

 

Le Copahue, vu de Neuquen le 18.04.2017 en soirée  - photo valecaviahue / Twitter

Le Copahue, vu de Neuquen le 18.04.2017 en soirée - photo valecaviahue / Twitter

Copahue - incandescence des gaz du cratère Agrio - webcam Sernageomin 21.04.2017

Copahue - incandescence des gaz du cratère Agrio - webcam Sernageomin 21.04.2017

Lire la suite

Articles récents

Hébergé par Overblog