Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
Sabancaya - activity from 16 to 22.05.2022 - Doc. I.G.Peru

Sabancaya - activity from 16 to 22.05.2022 - Doc. I.G.Peru

According to the I.G.P., the eruptive activity of Sabancaya remained at moderate levels in the week of May 16 to 22, 2022, with an average of 21 explosions per day, accompanied by plumes of gas and ash reaching 2,300 M .above the top.

The detection of 356 earthquakes of volcanic origin associated with the circulation of magmatic fluids was detected, as well as VT earthquakes, linked to the fracturing of rocks.

The observatory does not report any significant deformation anomalies.

Four thermal anomalies, max. 25 MW, are associated with the presence of a lava dome in the crater. The Geological, Mining and Metallurgical Institute (Ingemmet), through its Volcanological Observatory (OVI), detected the formation of a new lava dome in the active crater of the Sabancaya volcano, Arequipa region, which, according to calculations from optical satellite images, on May 17, it reached an area of ​​more than 25,000 m², which is equivalent to almost four football fields. This new lava dome would be the fifth to form in the active crater of the Sabancaya volcano, named "Pichqa" because it means five in Quechua.

 

Faced with this situation, Ingemmet distinguishes between two possible scenarios: increasing the size of the dome or its total or partial destruction; the latter being the most likely and least dangerous scenario for the region. As for the eruption, a slight increase is expected in the coming months with the likelihood of more energetic explosions, higher eruptive columns, as well as longer range dispersal and ashfall, as seen. is produced in the four previous domes detected by the researchers of the institution.

The volcanic alert level remains at Naranja, with a non-accessible zone of 12 km radius.

 

Sources: Instituto Geofisico del Peru & Ingemmet / OVI

Villarica - Sernageomin flyover archive image -21.04.2015

Villarica - Sernageomin flyover archive image -21.04.2015

The Sernageomin highlighted a process of superficialization of the Villarica lava lake, which in turn generated an increase in long-term seismicity, the recording of acoustic signals, incandescence and an increase in recorded thermal alerts.

As observed in previous phases, the dynamics of the lava lake in its process of restitution to shallow levels can lead to punctual increases in activity such as those observed on April 26 and May 22, which could generate explosions minor with ejection of pyroclasts in the crater area and its area of ​​influence. Consequently, the zoning of the hazard is modified, considering an area likely to be affected by volcanic products within a radius of 300 m from the edge of the active crater.

The technical alert remains at the Green level.

 

Source: REAV Sernageomin

Ruapehu - photo GNS/Brad Scott

Ruapehu - photo GNS/Brad Scott

Gas emissions are still high at Mount Ruapehu. The temperature of the crater lake Te Wai ā-moe has dropped over the past week. The temperature of the crater lake has dropped from a peak of 41°C on May 8, 2022 to 30°C today. Heavy rains over the past week have caused the lake level to rise temporarily and the temperature of the lake to drop. The lake level has now returned to normal pre-rainfall levels, while the lake continues to cool, indicating a general decrease in the amount of heat entering the lake.

 

The last gas measurement flight, on May 13, 2022, confirmed elevated sulfur dioxide  and carbon dioxide  production of 179 and 1658 tonnes per day of gas, respectively. New instruments installed to automatically measure SO2 gas emissions from the volcano confirm that these remain high for Mount Ruapehu. Continued SO2 emission indicates gas being released from relatively shallow magma and suggests the volcano is still at an increased level of unrest.

 

Volcanic tremor levels have generally declined but remain variable. Volcanic unrest continues at Mount Ruapehu and the potential for eruptive activity remains. The Volcanic Alert Level remains at 2.

These observations are consistent with a slowing or blocking of magma intrusion into the volcano.
Over the next four weeks, the most likely outcome of this episode of unrest is minor eruptive activity confined to the lake basin, or no eruption. Minor eruptions can generate lahars (dangerous volcanic mudslides) in the Whangaehu River.

The current alert level is at 2 and the aviation code remains at Yellow.

 

Source: GeoNet

Hunga-Tonga Hunga-Ha'apai - bathymetry of the caldera - Doc. Prof. Shane Cronin / Univ. Auckland & Tonga Geological Services – via BBC 23.05.2022 - one click to enlarge

Hunga-Tonga Hunga-Ha'apai - bathymetry of the caldera - Doc. Prof. Shane Cronin / Univ. Auckland & Tonga Geological Services – via BBC 23.05.2022 - one click to enlarge

New Zealand's National Institute for Water and Atmospheric Research (NIWA) released its bathymetric (depth) map for the area immediately around the Hunga-Tonga Hunga-Ha'apai volcano on Monday.

The volcano's caldera is now 4 km (2.5 miles) wide and drops 850 m below sea level.
Before the catastrophic eruption, the base was at a depth of about 150 m. After the eruption, it is overcome by more than 800m. of water.

This accounts for the magnitude of the volume of material ejected by the volcano - at least 6.5 cubic km of ash and rock.

A comparison with pre-eruption maps of the caldera, made in 2016 and 2015, shows the major changes.
In addition to general deepening, large chunks were lost from the inner cliff faces, particularly at the southern end of the crater.

 

Source: Prof. Shane Cronin / Univ. Auckland & Tonga Geological Services – Doc. BBC

HTHH - Seabed Topographic Change - NIWA via BBC - one click to enlarge

HTHH - Seabed Topographic Change - NIWA via BBC - one click to enlarge

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Sabancaya - activité du 16 au 22.05.2022 - Doc. I.G.Peru

Sabancaya - activité du 16 au 22.05.2022 - Doc. I.G.Peru

D'après l'I.G.P., l'activité éruptive du Sabancaya s'est maintenue à des niveaux modérés dans la semaine du 16 au 22 mai 2022, avec une moyenne de 21 explosions par jour, accompagnées de panaches de gaz et cendres atteignant 2.300 M. au dessus du sommet.

La détection de 356 séismes d'origine volcanique associés à la circulation de fluides magmatiques a été détectée, de même que des séismes VT, liés à la fracturation de roches.

L'observatoire ne signale pas d'anomalies significatives de déformation.

Quatre anomalies thermiques, de max. 25 MW, sont associées à la présence d'un dôme de lave dans le cratère. L'Institut géologique, minier et métallurgique (Ingemmet), à travers son Observatoire volcanologique (OVI), a détecté la formation d'un nouveau dôme de lave dans le cratère actif du volcan Sabancaya, région d'Arequipa, qui, selon des calculs à partir d'images satellitaires optiques, sur Le 17 mai, il a atteint une superficie supérieure à 25.000 m², ce qui équivaut à près de quatre terrains de football. Ce nouveau dôme de lave serait le cinquième à se former dans le cratère actif du volcan Sabancaya, nommé "Pichqa", car cela signifie cinq en quechua.

 

Face à cette situation, l'Ingemmet distingue deux scénarios possibles : l'augmentation de la taille du dôme ou sa destruction totale ou partielle ; ce dernier étant le scénario le plus probable et le moins dangereux pour la région. Quant à l'éruption, une légère augmentation est attendue dans les mois à venir avec la probabilité d'explosions plus énergiques, de colonnes éruptives plus élevées, ainsi qu'une dispersion à plus longue portée et des chutes de cendres, comme cela s'est produit dans les quatre dômes précédents détectés par les chercheurs du institution.

Le niveau de l'alerte volcanique reste à Naranja, assorti d'une zone non accessible de 12 km de rayon.

 

Sources : Instituto Geofisico del Peru & Ingemmet / OVI

Villarica - image archives survol Sernageomin -21.04.2015

Villarica - image archives survol Sernageomin -21.04.2015

Villarica - carte de risques au 24.05.2022 - Doc. Sernageomin

Villarica - carte de risques au 24.05.2022 - Doc. Sernageomin

Le Sernageomin a mis en évidence un processus de superficialisation du lac de lave du Villarica, qui à son tour a généré une augmentation de la sismicité à long terme, l'enregistrement de signaux acoustiques, l'incandescence et une augmentation des alertes thermiques enregistrées.

Comme cela a été observé lors des phases précédentes, la dynamique du lac de lave dans son processus de restitution vers des niveaux peu profonds peut entraîner des augmentations ponctuelles d'activité telles que celles observées les 26 avril et 22 mai, qui pourraient générer des explosions mineures avec éjection de pyroclastes dans le zone du cratère et sa zone d'influence. En conséquence, le zonage de l'aléa est modifié, considérant une zone susceptible d'être affectée par des produits volcaniques dans un rayon de 300 m du bord du cratère actif.

L'alerte technique reste au niveau Vert.

 

Source : REAV Sernageomin

 Ruapehu - photo  GNS / Brad Scott

Ruapehu - photo GNS / Brad Scott

Les émissions de gaz sont encore élevées au mont Ruapehu. La température du lac de cratère Te Wai ā-moe a baissé au cours de la semaine dernière. La température du lac de cratère est passée d'un pic de 41 ° C le 8 mai 2022 à 30 ° C aujourd'hui. Les fortes pluies de la semaine dernière ont provoqué une élévation temporaire du niveau du lac et une baisse de la température du lac. Le niveau du lac est maintenant revenu au niveau normal d'avant les précipitations, tandis que le lac continue de se refroidir, indiquant une diminution générale de la quantité de chaleur entrant dans le lac.

 

Le dernier vol de mesure de gaz, le 13 mai 2022, a confirmé une production élevée de dioxyde de soufre (SO2) et de dioxyde de carbone (CO2) de 179 et 1658 tonnes par jour de gaz, respectivement. De nouveaux instruments installés pour mesurer automatiquement les émissions de gaz SO2 du volcan confirment que celles-ci restent élevées pour le mont Ruapehu. L'émission continue de SO2 indique que du gaz est libéré d'un magma relativement peu profond et suggère que le volcan est toujours à un niveau d'agitation accru.

 

Les niveaux de trémors volcaniques ont généralement diminué mais restent variables. Les troubles volcaniques se poursuivent au mont Ruapehu et le potentiel d'activité éruptive demeure. Le niveau d'alerte volcanique reste à 2.

Ces observations sont compatibles avec un ralentissement ou un blocage de l'intrusion de magma dans le volcan.
Au cours des quatre prochaines semaines, le résultat le plus probable de cet épisode de troubles est une activité éruptive mineure confinée au bassin du lac, ou aucune éruption. Des éruptions mineures peuvent générer des lahars (coulées de boue volcaniques dangereuses) dans la rivière Whangaehu.

Le niveau d'alerte actuel est à 2 et le code aviation reste à Yellow.

 

Source : GeoNet

Hunga-Tonga Hunga-Ha'apai - bathymétrie de la caldeira - Doc. Prof. Shane Cronin / Univ. Auckland & Tonga Geological Services – via BBC 23.05.2022 - un clic pour agrandir

Hunga-Tonga Hunga-Ha'apai - bathymétrie de la caldeira - Doc. Prof. Shane Cronin / Univ. Auckland & Tonga Geological Services – via BBC 23.05.2022 - un clic pour agrandir

L'Institut national de recherche sur l'eau et l'atmosphère (NIWA) de Nouvelle-Zélande a publié lundi sa carte bathymétrique (profondeur) pour la zone immédiatement autour du volcan de Hunga-Tonga Hunga-Ha'apai .

La caldeira du volcan mesure maintenant 4 km (2,5 miles) de large et descend à 850 m sous le niveau de la mer.
Avant l'éruption catastrophique, la base se trouvait à une profondeur d'environ 150 m. Après l'éruption, elle est surmontée par plus de 800m. d'eau.

Cela rend compte de l'ampleur du volume de matériaux éjectés par le volcan - au moins 6,5 km cubes de cendres et de roches.

Une comparaison avec les cartes pré-éruptives de la caldeira, réalisées en 2016 et 2015, montre les changements majeurs.
En plus d'un approfondissement général, de gros morceaux ont été perdus des parois intérieures de la falaise, en particulier à l'extrémité sud du cratère.

 

Source : Prof. Shane Cronin / Univ. Auckland & Tonga Geological Services – Doc. BBC

 HTHH - Changement topographique du lit océanique  - NIWA  via BBC - un clic pour agrandir

HTHH - Changement topographique du lit océanique - NIWA via BBC - un clic pour agrandir

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck

The INGV OE announces that on Monday 23/05/2022, the inhabitants of Vulcano Porto reported the appearance of a milky white color distributed over the entire strip of sea in front of Levante beach in Vulcano.

Vulcano - La Fossa, view from Vulcanello - photo archives © Bernard Duyck - one click to enlarge

Vulcano - La Fossa, view from Vulcanello - photo archives © Bernard Duyck - one click to enlarge

Vulcano - location of the Porto Levante area - Doc. Springer Nature - Bonadonna, C & al. - one click to enlarge

Vulcano - location of the Porto Levante area - Doc. Springer Nature - Bonadonna, C & al. - one click to enlarge

Investigations by witnesses on the site showed that the phenomenology had started on 05.22.2022 with the appearance of blackish and foul-smelling waters in the arm of the sea in question. The phenomenon, observed thanks to the video surveillance placed at the Observatory of Lipari, seems to have reached its peak around 1:00 p.m. local time today, while in the last hours it seemed to be in sharp decline.

The duration and extent of the event, along with the appearance of dark fluids followed by the diffuse milky color, suggests that an impulsive outgassing event affected the exhalation zone overlooking Levante Beach. A phenomenon of release of fluids due to an increase in pressure in the hydrothermal system can indeed cause the emission of water rich in sulphides, present in the shallowest part of the system itself, therefore with typical dark colors. The subsequent oxidation causes the formation of elemental sulfur and the subsequent massive flocculation of it, producing the milky white appearance of seawater. The impulsive dynamics of outgassing also cause pre-existing deposits of native sulfur, contributing to reinforce the phenomenon in question.

From yesterday May 22, there has been a steady increase in the number of low frequency events (VLP; spectral peak below 1 Hz) compared to that recorded over the past 2 months. ground deformations, no significant changes have been recorded in recent days at the GNSS and Tilt stations.

 

An inspection will be carried out by INGV researchers using the Institute's nautical vehicle, for macroscopic observations of the phenomenon, field measurements and samples.

 

Source: INGV OE - COMUNICATO DI ATTIVITA' VULCANICA del 2022-05-23 18:31:31(UTC) - VULCANO

Vulcano - bubbles in a puddle in the Porto Levante area - photo archives © Bernard Duyck - one click to enlarge

Vulcano - bubbles in a puddle in the Porto Levante area - photo archives © Bernard Duyck - one click to enlarge

About 400 earthquakes have been measured with the Icelandic Meteorological Bureau's automatic tracking system in the past 24 hours on the Reykjanes Peninsula.

On May 23 at 07:15, a magnitude 3.5 earthquake was measured about 3 km northeast of Þorbjörn. It was felt on the Reykjanes peninsula and in the capital region. Last night, May 22 at 11:13 p.m., a magnitude 3.0 earthquake shook the area.

The hypocenter is at a depth between 4.5 and 5.8 km from the surface.

Reykjanes Peninsula - location and magnitude of earthquakes on 23.05.2022 / 1:45 p.m. - Doc. IMO
Reykjanes Peninsula - location and magnitude of earthquakes on 23.05.2022 / 1:45 p.m. - Doc. IMO
Reykjanes Peninsula - location and magnitude of earthquakes on 23.05.2022 / 1:45 p.m. - Doc. IMO

Reykjanes Peninsula - location and magnitude of earthquakes on 23.05.2022 / 1:45 p.m. - Doc. IMO

A new InSar has been published by the IMO ! It confirms a sill intrusion and a deformation of 4-4.5 cm. based on interferometry performed between April 27, 2022 and May 21, 2022.

Landslides can occur on the slopes and sides of mountains when earthquakes of these magnitudes occur. Caution is advised for people in these areas.

Reykjanes Peninsula - the Sentintel-1 interferogram from April 27 to May 21, 2022. - inflation of 40-45 mm - Doc. IMO / V. Drouin

Reykjanes Peninsula - the Sentintel-1 interferogram from April 27 to May 21, 2022. - inflation of 40-45 mm - Doc. IMO / V. Drouin

The Óróapúls site has added a new webcam, with from Þorbjörn a panoramic view of the now active area of ​​Reykjanes. Click on the link for a full page view: https://oroapuls.com/webcams

 

Source: IMO & Óróapúls

Snapshot Reykjanes Peninsula - new webcam Óróapúls / 24.05.2022 / 06:38 - one click to enlarge

Snapshot Reykjanes Peninsula - new webcam Óróapúls / 24.05.2022 / 06:38 - one click to enlarge

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #Sismologie

L'INGV OE annonce que le lundi 23/05/2022, les habitants de Vulcano Porto ont signalé l'apparition d'une couleur blanc laiteux répartie sur toute la bande de mer devant la plage de Levante à Vulcano.

Vulcano - La Fossa , vue depuis Vulcanello - photo archives © Bernard Duyck - un clic pour agrandir

Vulcano - La Fossa , vue depuis Vulcanello - photo archives © Bernard Duyck - un clic pour agrandir

Vulcano - localisaation de la zone de Porto Levante - Doc. Springer Nature - Bonadonna, C & al. - un clic pour agrandir

Vulcano - localisaation de la zone de Porto Levante - Doc. Springer Nature - Bonadonna, C & al. - un clic pour agrandir

Les investigations par témoins sur le site ont montré que la phénoménologie avait commencé le 22/05/2022 avec l'apparition d'eaux noirâtres et nauséabondes dans le bras de mer en question. Le phénomène, observé grâce à la vidéosurveillance placée à l'Observatoire de Lipari, semble avoir atteint son apogée vers 13h00 heure locale aujourd'hui, alors que dans les dernières heures, il semblait être en forte baisse.

La durée et l'étendue de l'événement, ainsi que l'apparition de fluides sombres suivis de la couleur laiteuse diffuse, suggèrent qu'un événement de dégazage impulsif a affecté la zone d'expiration surplombant la plage de Levante. Un phénomène de libération de fluides dû à une augmentation de pression dans le système hydrothermal peut en effet provoquer l'émission d'eau riche en sulfures, présente dans la partie la moins profonde du système lui-même, donc avec des couleurs sombres typiques. L'oxydation subséquente provoque la formation de soufre élémentaire et la floculation massive subséquente de celui-ci, produisant l'aspect blanc laiteux de l'eau de mer. La dynamique impulsive de dégazage provoque également la dispersion dans l'eau de dépôts préexistants de soufre natif, contribuant à renforcer le phénomène en question.

A partir d'hier 22 mai, il y a eu une augmentation constante du nombre d'événements à faible fréquence (VLP; pic spectral inférieur à 1 Hz) par rapport à celui enregistré au cours des 2 derniers mois.En ce qui concerne les déformations du sol, aucun changement significatif n'a été enregistré ces derniers jours aux stations GNSS et Tilt.

 

Une inspection sera effectuée par les chercheurs de l'INGV à l'aide du véhicule nautique de l'Institut, pour des observations macroscopiques du phénomène, des mesures de terrain et des prélèvements.

 

Source : INGV OE - COMUNICATO DI ATTIVITA' VULCANICA del 2022-05-23 18:31:31(UTC) - VULCANO

Vulcano - bulles dans une flaque sur la zone de Porto Levante - photo archives © Bernard Duyck - un clic pour agrandir

Vulcano - bulles dans une flaque sur la zone de Porto Levante - photo archives © Bernard Duyck - un clic pour agrandir

Environ 400 tremblements de terre ont été mesurés avec le système de localisation automatique du Bureau météorologique Islandais au cours des dernières 24 heures dans la péninsule de Reykjanes.

Le 23 mai à A 07h15, un tremblement de terre de magnitude 3,5 a été mesuré à environ 3 km au nord-est de Þorbjörn. Il a été ressenti sur la péninsule de Reykjanes et dans la région de la capitale. Hier soir, le 22 mai à 23h13, un tremblement de terre de magnitude 3,0 a secoué la région.

L'hypocentre est à une profondeur comprise entre 4,5 et 5,8 km de la surface.

 Péninsule de Reykjanes - localisation et magnitude des séismes au 23.05.2022 / 13h45 - Doc. IMO
 Péninsule de Reykjanes - localisation et magnitude des séismes au 23.05.2022 / 13h45 - Doc. IMO
 Péninsule de Reykjanes - localisation et magnitude des séismes au 23.05.2022 / 13h45 - Doc. IMO

Péninsule de Reykjanes - localisation et magnitude des séismes au 23.05.2022 / 13h45 - Doc. IMO

Un nouvel InSar a été publié par l'IMO ! Il confirme une intrusion en sill et une déformation de 4-4,5 cm. sur base de l'interférométrie réalisée entre le 27 avril 2022 et le 21 mai 2022.

Des glissements de terrain peuvent se produire sur les pentes et les flancs des montagnes lorsque des tremblements de terre de ces magnitudes se produisent. La prudence est recommandée pour les personnes dans ces zones.

 Péninsule de Reykjanes - l'interférogramme Sentintel-1 du 27 avril au 21 mai 2022. - inflation de 40-45 mm - Doc. IMO / V.Drouin

Péninsule de Reykjanes - l'interférogramme Sentintel-1 du 27 avril au 21 mai 2022. - inflation de 40-45 mm - Doc. IMO / V.Drouin

Le site Óróapúls a ajouté une nouvelle webcam, avec depuis Þorbjörn un panoramique sur la zone désormais active de Reykjanes. Cliquez sur le lien pour avoir une vue pleine page : https://oroapuls.com/webcams

 

Source : IMO & Óróapúls

 Snapshot Péninsule de Reykjanes - new webcam Óróapúls / 24.05.2022 / 06h38 - un clic pour agrandir

Snapshot Péninsule de Reykjanes - new webcam Óróapúls / 24.05.2022 / 06h38 - un clic pour agrandir

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
Etna - lava flows on the flanks of the SEC (note the brown horizontal trace to the right of a cooling flow) - degassing of Bocca Nuova - Sentinel-2 copernicus image from 22.05.2022 / 10h - one click to enlarge

Etna - lava flows on the flanks of the SEC (note the brown horizontal trace to the right of a cooling flow) - degassing of Bocca Nuova - Sentinel-2 copernicus image from 22.05.2022 / 10h - one click to enlarge

From 17:40 UTC on May 22, 2022, there was a gradual increase in explosive activity at the level of the SE crater of Etna, which produced a visible emission of ash towards the south, reaching an altitude of about 5000 m a.s.l.

At the same time, the emission of lava continued at the level of the effusive vents formed on May 12 and 20, with variable intensity. The most advanced lava fronts are between 2800 and 2700 m altitude in the Valle del Leone desert.
From the seismic point of view, the average amplitude of the volcanic tremor, while showing large fluctuations in its trend in recent days, remains stable in the range of high values ​​/ red zone. The source of the volcanic tremor is located under the SE crater, at a depth of about 3000 m above sea level.

The infrasonic activity is quite sustained and mainly located in the SE crater.
The data from the GNSS and clinometric networks monitoring ground deformations do not show any significant changes.

 

Source: INGV OE, Mirova and Sentinel-2 / Copernicus

Etna SEC - SEC ash plume and BN degassing - INGV webcam 22.05.2022 / 6 p.m.

Etna SEC - SEC ash plume and BN degassing - INGV webcam 22.05.2022 / 6 p.m.

Etna - tremor at 05.23.2022 / 06h - Doc. INGV OE

Etna - tremor at 05.23.2022 / 06h - Doc. INGV OE

The Volcanological Observatory of the Southern Andes (Ovdas) in Temuco - reports that this Sunday at 5:04 p.m. the monitoring stations installed near the Villarrica volcano recorded a long-period earthquake associated with fluid dynamics inside the volcanic system.

Radio Bío Bío reported that -so far- no acoustic signal was noticed nor that there was a possible maximum height of a column as the direction of dispersion. The latter because the prevailing cloudiness in the area prevents direct visibility of the massif.

Technical alert remains Verde

 

Source: Sernageomin / Radio Bio Bio

Villarica, seen from Pucon - archive photo date and author not referenced

Villarica, seen from Pucon - archive photo date and author not referenced

A scientific trip to Tonga to map the impact of January's volcanic eruption has yielded "surprising and unexpected" results, scientists say.
The Niwa vessel, RV Tangaroa, has returned from its month-long Nippon Foundation-funded expedition to Japan to study the effects of the Hunga Tonga-Hunga Ha'apai eruption.

Due to the power of the explosion, researchers expected to find dramatic changes to the volcano - instead, they found it largely intact.
They surveyed a 22,000 km² area of ​​seabed and found changes covering an area of ​​8,000 km².
"There is fine sand mud and deep ash undulations up to 50 km from the volcano, with carved valleys and huge piles of sediment," Mackay said.

Niwa biogeochemist Dr Sarah Seabrook said the ash had impacts on the ecosystem.
"Volcanic ash fertilizes microscopic ocean algae through the concentration of nutrients and trace metals in the ash." In this case, there was a bloom of life so large that we could see it from space.

 

The second part of the mission, scheduled for the middle of next month, will see the caldera mapped by an unmanned surface vessel – for safety reasons – built by Sea-Kit International, which is en route from the UK. It will be flown from Essex, 16,000km away.

 

Source: Niwa via Stuff.nz

Hunga Tonga - Hunga Ha'apai - eruption of 14.01.2022 - Doc. Taaniela Kula - TGS

Hunga Tonga - Hunga Ha'apai - eruption of 14.01.2022 - Doc. Taaniela Kula - TGS

Sea-Kit's USV Maxlimer - preparation for shipment to Tonga - Doc. Sea Kit International

Sea-Kit's USV Maxlimer - preparation for shipment to Tonga - Doc. Sea Kit International

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Etna - coulées de lave sur les flancs du SEC (notez la trace horizontale brune vers la droite d'un coulée en refroidissement) - dégazage de la Bocca Nuova  - Sentinel-2 copernicus image du  22.05.2022 / 10h -  un clic pour agrandir

Etna - coulées de lave sur les flancs du SEC (notez la trace horizontale brune vers la droite d'un coulée en refroidissement) - dégazage de la Bocca Nuova - Sentinel-2 copernicus image du 22.05.2022 / 10h - un clic pour agrandir

A partir de 17h40 UTC le 22 mai 2022, il y a eu une augmentation progressive de l'activité explosive au niveau du cratère SE de l'Etna, qui a produit une émission visible de cendres en direction du sud, atteignant une altitude d'environ 5000 m a.s.l.

En même temps, l'émission de lave s'est poursuivie au niveau des bouches effusives formées les 12 et 20 mai , avec une intensité variable. Les fronts de lave les plus avancés se situent entre 2800 et 2700 m d'altitude dans le désert Valle del Leone.
Du point de vue sismique, l'amplitude moyenne du trémor volcanique, tout en montrant de grandes fluctuations dans sa tendance ces derniers jours, reste stable dans la gamme des valeurs élevées / zone rouge. La source du trémor volcanique est située sous le cratère SE, à une profondeur d'environ 3000 m au-dessus du niveau de la mer.

L'activité infrasonique est assez soutenue et principalement localisée au cratère SE.
Les données des réseaux GNSS et clinométriques de suivi des déformations du sol ne montrent pas de changements significatifs.

 

Source : INGV OE, Mirova et Sentinel-2 / Copernicus

Etna SEC - panache de cendres du SEC et dégazage de la BN - webcam INGV 22.05.2022 / 18h

Etna SEC - panache de cendres du SEC et dégazage de la BN - webcam INGV 22.05.2022 / 18h

Etna - trémor au 23.05.2022 / 06h  - Doc. INGV OE

Etna - trémor au 23.05.2022 / 06h - Doc. INGV OE

L'Observatoire Volcanologique des Andes du Sud (Ovdas) à Temuco - rapporte que ce dimanche à 17h04 les stations de surveillance installées à proximité du volcan Villarrica ont enregistré un tremblement de terre de longue période associé à la dynamique des fluides à l'intérieur du système volcanique.

Radio Bío Bío a rapporté que -jusqu'à présent- aucun signal acoustique n'a été remarqué ni qu'il n'y ait eu une éventuelle hauteur maximale d'une colonne comme direction de dispersion. Ce dernier car la nébulosité qui prévaut dans la zone empêche la visibilité directe du massif.

L'alerte technique reste Verde

 

Source : Sernageomin / Radio Bio Bio

Villarica, vu de Pucon - photo d'archives date et auteur non référencé

Villarica, vu de Pucon - photo d'archives date et auteur non référencé

Un voyage scientifique aux Tonga pour cartographier l'impact de l'éruption volcanique de janvier a donné des résultats "surprenants et inattendus", selon les scientifiques.
Le navire Niwa, RV Tangaroa, est revenu de son expédition d'un mois financée par la Nippon Foundation au Japon, pour étudier les effets de l'éruption de Hunga Tonga-Hunga Ha'apai.

En raison de la puissance de l'explosion, les chercheurs s'attendaient à trouver des changements spectaculaires sur le volcan - au lieu de cela, ils l'ont trouvé en grande partie intact.
Ils ont sondé une zone de 22.000 km² de fond marin et ont trouvé des changements couvrant une superficie de 8.000 km².
"Il y a de la boue de sable fin et des ondulations de cendres profondes jusqu'à 50 km du volcan, avec des vallées creusées et d'énormes tas de sédiments", a déclaré Mackay.

La biogéochimiste de Niwa, le Dr Sarah Seabrook, a déclaré que les cendres avaient des impacts sur l'écosystème.
" Les cendres volcaniques fertilisent les algues océaniques microscopiques grâce à la concentration de nutriments et de métaux traces dans les cendres". Dans ce cas, il y avait une floraison de vie si grande que nous pouvions la voir depuis l'espace.

 

La deuxième partie de la mission, prévue pour le milieu du mois prochain, verra la caldeira cartographiée par un navire de surface sans pilote – pour des raisons de sécurité – construit par Sea-Kit International, qui est en route depuis le Royaume-Uni. Il sera piloté depuis l'Essex, à 16 000 km.

 

Source : Niwa via Stuff.nz

 Hunga Tonga - Hunga Ha'apai - éruption du 14.01.2022 - Doc. Taaniela Kula - TGS

Hunga Tonga - Hunga Ha'apai - éruption du 14.01.2022 - Doc. Taaniela Kula - TGS

 Sea-Kit's USV Maxlimer - préparation pour l'envoi vers les Tonga - Doc. Sea Kit International

Sea-Kit's USV Maxlimer - préparation pour l'envoi vers les Tonga - Doc. Sea Kit International

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity

Etna still shows activity at the southeast crater.

Two flows were visible on Saturday evening on the southeastern flanks; Strombolian activity illuminates the crater and falling lapilli falls gild the upper slopes.

Sulfur dioxide emissions remain significant, with a cloud towards the southwest, which reaches Tunisia.

 

Sources: local observers and Sentinel-5P / NASA Earth Observatory

Etna - 21.05.2022 - image merging a Nasa Earth Observatory and Sentinel-5 P view, illustrating the SO2 cloud heading towards Tunisia - Doc. PlanetaryEye

Etna - 21.05.2022 - image merging a Nasa Earth Observatory and Sentinel-5 P view, illustrating the SO2 cloud heading towards Tunisia - Doc. PlanetaryEye

Etna - thermal anomalies and radiative power as of 22.05.2022 / 01:45 - Doc. Mirova MODIS
Etna - thermal anomalies and radiative power as of 22.05.2022 / 01:45 - Doc. Mirova MODIS

Etna - thermal anomalies and radiative power as of 22.05.2022 / 01:45 - Doc. Mirova MODIS

Etna - tremor in the red zone on 22.05.2022 / 07h - Doc. INGV OE

Etna - tremor in the red zone on 22.05.2022 / 07h - Doc. INGV OE

Eruptive activity continues at Suwanosejima.

The episode which occurred on May 22 at 01:47 local time (21 16:47 UTC) was accompanied by a plume at 1,600 meters above the crater, the highest altitude since the start of the eruption, according to the JMA.

An ash fall is reported on the village of Toshima, 5 km away.

 

Source: JMA

Suwanosejima - ash plume and incandescence on 05.22.2022 / 01:47 loc. - JMA webcam

Suwanosejima - ash plume and incandescence on 05.22.2022 / 01:47 loc. - JMA webcam

Rincon de la Vieja Volcano
A small eruption was recorded by seismographs and infrasound sensor on May 21, 2022 at 02:51 a.m. The eruption had a duration of 7 minutes and an energy inferred from the infrasound signal of 1400 Joules. Another even smaller eruption lasting 6 minutes was also recorded today at 4:43 a.m., with an energy of 396 Joules. The deformation of the volcanic edifice is stable within the uncertainty of the measurements.

 

Source : Ovsicori

 Rincon de La Vieja - photo Chris Allen  / RSN

Rincon de La Vieja - photo Chris Allen / RSN

Strong easterly winds in the vicinity of Katmai and the Valley of Ten Thousand Smokes picked up loose volcanic ash that erupted during the 1912 Novarupta-Katmai eruption and carried it west-northwest this morning. The National Weather Service has issued a SIGMET for this low-level event and suggests the maximum cloud height is 6,000 feet above sea level.

No eruption is in progress. All volcanoes in the Katmai region (Snowy, Griggs, Katmai, Novarupta, Trident, Mageik, Martin) remain color coded GREEN. Re-suspended volcanic ash should be considered hazardous and could harm aircraft and health.

Current volcano alert level: NORMAL
Current Aviation Color Code: GREEN

 

Source: AVO / Friday, May 20, 2022, 11:46 a.m. AKDT (Friday, May 20, 2022, 7:46 p.m. UTC)

Katmai Caldera and Mt Griggs - NPS photo

Katmai Caldera and Mt Griggs - NPS photo

Ashes from Katmai and VTTS, brought back into motion - Doc. USGS archive 21.09.2021

Ashes from Katmai and VTTS, brought back into motion - Doc. USGS archive 21.09.2021

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

L'Etna présente toujours une activité au cratère sud-est.

Deux coulées étaient visibles samedi soir sur les flancs du sud-est ; l'activité strombolienne éclaire le cratère et les chutes de lapilli qui retombent dorent les pentes supérieures.

Les émissions de dioxyde de soufre restent importantes, avec un nuage vers le sud-ouest , qui atteint la Tunisie.

 

Sources : observateurs locaux et Sentinel-5P / Nasa Earth Observatory

Etna - 21.05.2022 - image fusionnant une vue Nasa Eart Observatory et Sentinel-5 P, illustrant le nuage de SO2 en direction de la Tunisie - Doc. PlanetaryEye

Etna - 21.05.2022 - image fusionnant une vue Nasa Eart Observatory et Sentinel-5 P, illustrant le nuage de SO2 en direction de la Tunisie - Doc. PlanetaryEye

Etna - anomalies thermiques et pouvoir radiatif au 22.05.2022 / 01h45 - Doc. Mirova MODIS
Etna - anomalies thermiques et pouvoir radiatif au 22.05.2022 / 01h45 - Doc. Mirova MODIS

Etna - anomalies thermiques et pouvoir radiatif au 22.05.2022 / 01h45 - Doc. Mirova MODIS

Etna- trémor dans la zone rouge au 22.05.2022 / 07h  - Doc. INGV OE

Etna- trémor dans la zone rouge au 22.05.2022 / 07h - Doc. INGV OE

L'activité éruptive se poursuit sur Suwanosejima.

L'épisode qui s'est produit le 22 mai à 01h47 locale (21 16h47UTC) s'est accompagnée de panache à 1.600 mètres au dessus du cratère, altitude la plus élevée depuis le début de l'éruption, selon le JMA.

Une chute de cendres est rapportée sur le village de Toshima, à 5 km.

 

Source : JMA

 Suwanosejima - panache de cendres et incandescence le 22.05.2022 / 01h47 loc.  - Webcam JMA

Suwanosejima - panache de cendres et incandescence le 22.05.2022 / 01h47 loc. - Webcam JMA

Volcan Rincón de la Vieja
Une petite éruption a été enregistrée par des sismographes et un capteur d'infrasons le 21 mai 2022 à 02h51. L'éruption a eu une durée de 7 minutes et une énergie déduite du signal infrasonore de 1400 Joules.

Une autre éruption encore plus petite d'une durée de 6 minutes a également été enregistrée aujourd'hui à 4 h 43, avec une énergie de Joules 396. La déformation de l'édifice volcanique est stable dans l'incertitude des mesures.

 

Source : Ovsicori

Rincón de la Vieja - photo archives Ovsicori

Rincón de la Vieja - photo archives Ovsicori

De forts vents d'est dans les environs de Katmai et de la vallée des dix mille fumées ont ramassé des cendres volcaniques libres qui ont éclaté lors de l'éruption Novarupta-Katmai de 1912 et les ont transportées vers l'ouest-nord-ouest ce matin. Le National Weather Service a émis un SIGMET pour cet événement à basse altitude et suggère que la hauteur maximale des nuages est de 6 000 pieds au-dessus du niveau de la mer.

 

Aucune éruption n'est en cours. Tous les volcans de la région de Katmai (Snowy, Griggs, Katmai, Novarupta, Trident, Mageik, Martin) restent au code de couleur VERT. Les cendres volcaniques remises en suspension doivent être considérées comme dangereuses et pourraient nuire aux avions et à la santé.

 

Niveau d'alerte volcan actuel : NORMAL
Code couleur actuel de l'aviation : VERT

 

Source:AVO / Vendredi 20 mai 2022, 11 h 46 AKDT (vendredi 20 mai 2022, 19 h 46 UTC)

Caldeira du Katmai et Mt Griggs - photo NPS

Caldeira du Katmai et Mt Griggs - photo NPS

Cendres du Katmai et de la VTTS, remises en mouvement - Doc. archives USGS 21.09.2021

Cendres du Katmai et de la VTTS, remises en mouvement - Doc. archives USGS 21.09.2021

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
Etna SEC - opening of a new fissural vent on 20.05.2022 / 5:34 p.m. - photo © Salvatore Lo Giudice via INGVvulcani - one click to enlarge

Etna SEC - opening of a new fissural vent on 20.05.2022 / 5:34 p.m. - photo © Salvatore Lo Giudice via INGVvulcani - one click to enlarge

Etna - tremor at 21.05.2022 / 06h - Doc. INGV OE

Etna - tremor at 21.05.2022 / 06h - Doc. INGV OE

From 15:30 UTC a new effusive vent opened on the north side of the SE crater of Etna, at an altitude of approximately 3,250 m a.s.l., immediately northwest of the mouth which opened on May 12.

A small lava flow is currently being emitted from the new vent towards the northeast.

At the same time, the lava flow at the mouth of May 12 continues, whose lava fronts are deposited in the Valle del Leone desert.
Finally, the SE crater continues to be affected by Strombolian explosive activity, of variable intensity, which from 3:30 p.m. UTC is accompanied by a discontinuous emission of diluted ash which disperses at 4:40 p.m. UTC.
From the seismic point of view, the average amplitude of the volcanic tremor, while showing large fluctuations in its trend, remains in the range of high values. The source of the volcanic tremor is located under the SE crater, at a depth of about 3,000m.

The infrasonic activity at the SE crater is quite sustained both in the number and in the energy of the infrasonic transients.
The signals acquired by the GNSS and clinometric networks do not show any significant variations related to the phenomenology in place.

The new eruptive fracture only remained active for a few hours. In the evening, only the May 12 fracture and the explosive mouth at the top remained active.

 

Source: INGV OE

EtnaWalk video - https://www.facebook.com/1548514495/videos/1195695161241291

Fuego - image Sentinel-2 bands 12,11,5 from 19.05.2022 - Via Insivumeh - one click to enlarge

Fuego - image Sentinel-2 bands 12,11,5 from 19.05.2022 - Via Insivumeh - one click to enlarge

Fuego - crater's glow on 19.05.2022 - Landsat 9 SWIR image - Doc. Insivumeh - one click to enlarge

Fuego - crater's glow on 19.05.2022 - Landsat 9 SWIR image - Doc. Insivumeh - one click to enlarge

At Fuego, 5 to 9 weak and moderate explosions per hour are recorded, with ash columns from 4,600 to 4,700 m. asl, extending 10 to 15 km in a northwesterly direction, on May 20.

Following the explosive activity, observers of the Fuego volcano report sounds similar to those of train locomotives lasting 1-2 minutes, low and moderate rumblings with a shock wave that vibrates the roofs and windows of houses around the volcano. In addition, incandescent pulses 300 to 400 meters above the crater and weak and moderate avalanches in the upper part of all the ravines.

The dispersion of the ashes augurs well for ash fall on Yepocapa and the communities to the northeast of the volcano.

 

Source: Insivumeh

Merapi - active between 13 and 19.05.2022 - PVMBG - BPPTKG

Merapi - active between 13 and 19.05.2022 - PVMBG - BPPTKG

This week, from May 13 to 19, 2022, at Merapi, there was 1 pyroclastic avalanche flow in the southwest (upstream of Kali Bebeng) with a sliding distance of 2,500 m. Lava avalanches were observed 82 times towards the southwest, dominating the Bebeng River, with a maximum slip distance of 2,000 m.

According to the photo analysis, the volume of the southwest lava dome is 1,551,000 m³ and that of the central dome is 2,582,000 m³, without morphological changes.

Mount Merapi's deformation, which was monitored using EDM this week, showed a distance shortening rate of 0.7 cm/day.

Merapi - summit morphology - Doc. BPPTKG report from 13 to 19.05.2022 - one click to enlarge

Merapi - summit morphology - Doc. BPPTKG report from 13 to 19.05.2022 - one click to enlarge

The level of activity remains at siaga; The current potential danger consists of lava avalanches and hot clouds in the south-southwest sector covering the Boyong river for a maximum of 5 km, the Bedog, Krasak, Bebeng river for a maximum of 7 km. The southeastern sector covers the Woro River for a maximum of 3 km and the Gendol River for a maximum of 5 km. Meanwhile, the ejection of volcanic material in the event of an explosive eruption can reach a radius of 3 km from the summit. The public should not carry out any activity in potentially dangerous areas, anticipate disturbances due to volcanic ash from the Merapi eruption and be aware of the dangers of lahars.

 

Source: PVMBG - BPPTKG

Kilauea / Halema'uma'u - active lava lake of Halema‘uma‘u - photo L.Gallant 18.05.2022 / USGS - one click to enlarge

Kilauea / Halema'uma'u - active lava lake of Halema‘uma‘u - photo L.Gallant 18.05.2022 / USGS - one click to enlarge

Kilauea / Halema'uma'u - drainage of the active lava lake of Halema‘uma‘u - photo L.Gallant 18.05.2022 / USGS - one click to enlarge

Kilauea / Halema'uma'u - drainage of the active lava lake of Halema‘uma‘u - photo L.Gallant 18.05.2022 / USGS - one click to enlarge

In Kilauea, the eruption of the West Halema'uma'u vent into the active lava lake and crater floor has continued over the past 24 hours.

The active lava lake showed continued surface activity, with the lake level remaining relatively high, with some minor level fluctuations. Lava seep activity increased around midnight last night and continues with extensive seeps exiting the western edge of the lake.

Flyby measurements on May 10, 2022 indicated that the crater floor had experienced a total elevation of about 106 meters and 77 million cubic meters of lava had been shed since this eruption began on September 29, 2021.

A sulfur dioxide emission rate of approximately 2,800 tonnes per day (t/d) was measured on May 12, 2022.

 

Source: HVO-USGS

Cumbre Vieja  - nearly five months after the eruption was considered over. The volcano continues to emit gases, which are the cause of sulfur deposits and mineral salts. - Doc. InVolcan - one click to enlarge
Cumbre Vieja  - nearly five months after the eruption was considered over. The volcano continues to emit gases, which are the cause of sulfur deposits and mineral salts. - Doc. InVolcan - one click to enlarge

Cumbre Vieja - nearly five months after the eruption was considered over. The volcano continues to emit gases, which are the cause of sulfur deposits and mineral salts. - Doc. InVolcan - one click to enlarge

The Volcanological Institute of the Canary Islands (Involcan) has shared spectacular photographs that show the colorful appearance of the La Palma volcano nearly five months after the eruption was considered over. The volcano continues to emit gases, which are the cause of sulfur deposits and mineral salts.

InVolcan continues to monitor the seismo-volcanic activity of Cumbre Vieja, whose semaphore remains Amarilo.

 

Source: InVolcan & GUAYOTA-La Palma of May 20, 2022

LaPalma - Guayota as of 05.20.2022 - Semaphore AmarilloDoc. InVolcan - one click to enlarge

LaPalma - Guayota as of 05.20.2022 - Semaphore AmarilloDoc. InVolcan - one click to enlarge

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Etna SEC - ouverture d'un nouvel évent fissural le 20.05.2022 / 17h34 - photo © Salvatore Lo Giudice via INGVvulcani - un clic pour agrandir

Etna SEC - ouverture d'un nouvel évent fissural le 20.05.2022 / 17h34 - photo © Salvatore Lo Giudice via INGVvulcani - un clic pour agrandir

 Etna - trémor au 21.05.2022 / 06h - Doc. INGV OE

Etna - trémor au 21.05.2022 / 06h - Doc. INGV OE

A partir de 15h30 UTC un nouvel évent effusif s'est ouvert sur le côté nord du cratère SE de l'Etna, à une altitude d'environ 3.250 m a.s.l., immédiatement au nord-ouest de la bouche qui a ouvert le 12 mai.

Une petite coulée de lave est actuellement émise par le nouvel évent en direction du nord-est.

Dans le même temps, la coulée de lave à l'embouchure du 12 mai se poursuit, dont les fronts de lave se déposent dans le désert Valle del Leone.
Enfin, le cratère SE continue d'être affecté par une activité explosive strombolienne, d'intensité variable, qui à partir de 15h30 UTC s'accompagne d'une émission discontinue de cendres diluées qui se disperse à d 16h40 UTC.
Du point de vue sismique, l'amplitude moyenne du trémor volcanique, tout en montrant de grandes fluctuations dans sa tendance, reste dans la gamme des valeurs élevées. La source de la secousse volcanique est située sous le cratère SE, à une profondeur d'environ 3.000m.

L'activité infrasonique au cratère SE est assez soutenue à la fois dans le nombre et dans l'énergie des transitoires infrasonores.
Les signaux acquis par les réseaux GNSS et clinométriques ne montrent pas de variations significatives liées à la phénoménologie en place.

La nouvelle fracture éruptive n'est restée active que quelques heures. Le soir seules la fracture du 12 mai et la bouche explosive au sommet restaient actives.

 

Source : INGV OE

Vidéo EtnaWalk - https://www.facebook.com/1548514495/videos/1195695161241291

 Fuego - image Sentinel-2 bands 12,11,5 du 19.05.2022 - Via Insivumeh  - un clic pour agrandir

Fuego - image Sentinel-2 bands 12,11,5 du 19.05.2022 - Via Insivumeh - un clic pour agrandir

 Fuego - incandescence ds. cratère le 19.05.2022 - image Landsat 9 SWIR - Doc. Insivumeh - un clic pour agrandir

Fuego - incandescence ds. cratère le 19.05.2022 - image Landsat 9 SWIR - Doc. Insivumeh - un clic pour agrandir

Au Fuego, 5 à 9 explosions faibles et modérées par heure sont enregistrées, avec des colonnes de cendres de 4.600 à 4.700 m. asl , s'étendant sur 10 à 15 km en direction du nord-ouest, ce 20 mai. 

À la suite de l'activité explosive, les observateurs du volcan Fuego rapportent des sons similaires à ceux des locomotives de train durant 1 à 2 minutes, des grondements faibles et modérés avec une onde de choc qui fait vibrer les toits et les fenêtres des maisons autour du volcan. De plus, des impulsions incandescentes de 300 à 400 mètres au-dessus du cratère et des avalanches faibles et modérées dans la partie supérieure de tous les ravins.

La dispersion des cendres laisse augurer de chutes de cendres sur Yepocapa et les communautés au nord-est du volcan.

 

Source : Insivumeh

 Merapi - activié entre le 13 et le 19.05.2022 - PVMBG - BPPTKG

Merapi - activié entre le 13 et le 19.05.2022 - PVMBG - BPPTKG

Cette semaine, du 13 au 19 mai 2022, au Merapi , il y a eu 1 coulée pyroclastique d'avalanche au sud-ouest (en amont de Kali Bebeng) avec une distance de glissement de 2.500 m. Des avalanches de lave ont été observées 82 fois vers le sud-ouest, dominant la rivière Bebeng, avec une distance de glissement maximale de 2.000 m.

D'après l'analyse de photos, le volume du dôme de lave sud-ouest est de 1.551.000 m³ et celui du dôme central de 2.582.000 m³, sans changements morphologiques.

La déformation du mont Merapi, qui a été surveillée à l'aide de l'EDM cette semaine, a montré un taux de raccourcissement de la distance de 0,7 cm/jour.

Le niveau d'activité reste à siaga ; Le danger potentiel actuel est constitué d'avalanches de lave et de nuages chauds dans le secteur sud-sud-ouest couvrant la rivière Boyong sur un maximum de 5 km, la rivière Bedog, Krasak, Bebeng sur un maximum de 7 km. Le secteur sud-est couvre la rivière Woro sur un maximum de 3 km et la rivière Gendol sur un maximum de 5 km. Pendant ce temps, l'éjection de matériel volcanique en cas d'éruption explosive peut atteindre un rayon de 3 km du sommet. Le public ne doit mener aucune activité dans les zones potentiellement dangereuses, anticiper les perturbations dues aux cendres volcaniques de l'éruption du Merapi et être conscient des dangers des lahars .

 

Source : PVMBG - BPPTKG

 Merapi -morphologie du sommet  - Doc. BPPTKG rapport du 13 au 19.05.2022  - un clic pour agrandir

Merapi -morphologie du sommet - Doc. BPPTKG rapport du 13 au 19.05.2022 - un clic pour agrandir

Au Kilauea, l'éruption de l'évent ouest de l'Halema'uma'u dans le lac de lave actif et sur le fond du cratère s'est poursuivie au cours des dernières 24 heures.

Le lac de lave actif a montré une activité de surface continue, le niveau du lac restant relativement élevé, avec quelques fluctuations mineures de niveau. L'activité de suintement de lave a augmenté vers minuit la nuit dernière et se poursuit avec de vastes suintements sortant du bord ouest du lac.

Les mesures de survol du 10 mai 2022 ont indiqué que le fond du cratère avait connu une élévation totale d'environ 106 mètres et que 77 millions de mètres cubes de lave avaient été effusés depuis le début de cette éruption le 29 septembre 2021.

Un taux d'émission de dioxyde de soufre d'environ 2 800 tonnes par jour (t/j) a été mesuré le 12 mai 2022.

 

Source : HVO-USGS

Kilauea  / Halema'uma'u - drainage  du lac de lave actif de l'Halema‘uma‘u  - photo  L.Gallant  18.05.2022 / USGS - un clic pour agrandir

Kilauea / Halema'uma'u - drainage du lac de lave actif de l'Halema‘uma‘u - photo L.Gallant 18.05.2022 / USGS - un clic pour agrandir

Kilauea  / Halema'uma'u -  lac de lave actif de l'Halema‘uma‘u  - photo  L.Gallant  18.05.2022 / USGS - un clic pour agrandir

Kilauea / Halema'uma'u - lac de lave actif de l'Halema‘uma‘u - photo L.Gallant 18.05.2022 / USGS - un clic pour agrandir

L'Institut volcanologique des îles Canaries (Involcan) a partagé des photographies spectaculaires qui montrent l'apparence colorée du volcan de La Palma près de cinq mois après que l'éruption a été considérée comme terminée. Le volcan continue d'émettre des gaz, qui sont la cause des dépôts soufrés et de sels minéraux.

InVolcan continue de surveillerl'activité sismo-volcanique du Cumbre Vieja, dont le sémaphore reste Amarilo.

 

 

Source : InVolcan & GUAYOTA-La Palma du 20 mai 2022

L'Institut volcanologique des îles Canaries (Involcan) a partagé des photographies spectaculaires qui montrent l'apparence colorée du volcan de La Palma près de cinq mois après que l'éruption a été considérée comme terminée. Le volcan continue d'émettre des gaz, qui sont la cause des dépôts soufrés et de sels minéraux.  - un clic pour agrandir
L'Institut volcanologique des îles Canaries (Involcan) a partagé des photographies spectaculaires qui montrent l'apparence colorée du volcan de La Palma près de cinq mois après que l'éruption a été considérée comme terminée. Le volcan continue d'émettre des gaz, qui sont la cause des dépôts soufrés et de sels minéraux.  - un clic pour agrandir

L'Institut volcanologique des îles Canaries (Involcan) a partagé des photographies spectaculaires qui montrent l'apparence colorée du volcan de La Palma près de cinq mois après que l'éruption a été considérée comme terminée. Le volcan continue d'émettre des gaz, qui sont la cause des dépôts soufrés et de sels minéraux. - un clic pour agrandir

LaPalma - Guayota au 20.05.2022 - Sémaphore AmarilloDoc. InVolcan  - un clic pour agrandir

LaPalma - Guayota au 20.05.2022 - Sémaphore AmarilloDoc. InVolcan - un clic pour agrandir

Lire la suite

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog